C’est quoi un député de la majorité ?

 

assemblee-nationale-2012Plus que jamais, mais de la même manière depuis 1958, on est en droit de se poser la question: 

ça sert à quoi un député ?

godillotsPour bien y répondre, il faut soit avoir connu la 4em République, soit, l’avoir étudiée.

Avant 1958 nous étions dans un régime « Parlementaire », c’est à dire les électeurs choisissaient leurs députés, lesquels choisissaient ensuite entre eux un Chef de Gouvernement qui gouvernait, et un Président sans réels pouvoirs qui inaugurait les chrysanthèmes.

Le système fonctionnait tant bien que mal, au gré des alliances des nombreux partis, les gouvernements étaient souvent renversés, à la moindre crise.  Est arrivé le drame Algérien qui a montré les limites du système parlementaire et le besoin « de circonstance » d’un régime fort, auquel l’homme fort du moment, le Général De Gaulle, est apparu en sauveur et paré des pleins pouvoirs que lui a attribué l’assemblée nationale en tant que Président du Conseil titre auquel ils l’ont nommé, et qui a permis à ce dernier de faire adopter par référendum la constitution de la 5em République.  Constitution par et pour un Homme (lui) régime sous lequel nous sommes encore aujourd’hui.  Ses successeurs ont critiqué dans l’opposition cette 5em République pour immédiatement s’y fondre dans le confort qu’elle ménage au gouvernant dés qu’ils ont accédé au titre suprême.

insoumis

Avant 1958 les électeurs élisaient les députés, lesquels à leur tour choisissaient dans leurs rangs le Chef de Gouvernement et le Président de la République.  C’était donc le député l’homme fort du système qui choisissait le dirigeant exécutif.

Après 1958 l’électeur élit un Président de la République, lequel dans la foulée demande à l’électeur de lui fournir une majorité de députés. Le pouvoir de ce dernier est insignifiant puisqu’issu du vote Présidentiel précédent . Le Président devient le pilier exécutif, l’assemblée devient dés lors une chambre d’enregistrement. et qu’elle chambre ! , grand luxe !,  577 places grand confort pour 577 députés dont une majorité obligatoirement de godillots, puisque dépendants du Président.

Leur seul choix, se soumettre ou se démettre, godillot ou insoumis. 

C’est d’ailleurs le spectacle affligeant que donne la majorité en ce moment. Avec une « fronde » de la gauche de la gauche qui essaie de faire un semblant de mutinerie, qui ne pourra s’ arrêter qu’au risque d’une dissolution auquel très peux d’entre eux retrouveraient un siège à l’assemblée.

Depuis 2014 le système est « bloqué » la majorité n’existe plus !

A présent en cette fin de quinquennat Socialiste l’exécutif est tellement faible et contesté depuis 2014 dans ses propres rangs du Parti Socialiste qui se déchire chaque jour un peu plus,  que le gouvernement est incapable d’ imposer sa volonté et ses réformes aux assemblées, ni prendre le risque d’une dissolution. Un blocage total qui va durer jusqu’à la fin du mandat Présidentiel.

Dans leurs arguments expliquant leur désir et besoin de cumuler un mandat National (député) et un mandat local, leur principal argument est de pouvoir sentir l’opinion du terroir afin d’en faire remonter les sentiments et opinions au parlement et à l’exécutif.  Bigre tout est faux dans cela, les députés ne sont plus chargés de remonter les infos, la seule charge que leur concède l’exécutif est même l’opposée, puisqu’ils sont chargés d’expliquer les décisions du gouvernement au peuple. Une sorte de porte voix inversé en quelque sorte.

Pour ajouter au pot et depuis 1958, l’assemblée Nationale a une petite cousine appelée Le Sénat.  La réside un condensé d’absurdité du système qui pilote l’état, et qui non seulement ne sert à rien, mais de plus alourdit, leste, et paralyse, le fonctionnement.  Au sénat, 2em chambre législatrice, elle aussi grand confort, 348 Sénateurs s’ébattent dans la ouate sénatoriale. Cette chambre est le fruit électoral d’un deuxième niveau, Les 348 Sénateurs sont des élus, élus par des élus.

Bref depuis 1958 rien ou presque a changé dans ce dispositif, et pourtant la France est en Europe, volontairement, et de ce fait se soumet logiquement aux décisions et lois communes Européennes à laquelle sa représentation de députés Européens participe, débat, vote et légifère.

Nous avons donc des députés nationaux forcément godillots, et un gouvernement qui peut éventuellement imposer ses lois à son assemblée Nationale et au Sénat, mais qui est obligé et contraint de respecter le cadre législatif Européen.  Bref on joue entre nous, en faisant semblant d’oublier que c’est ailleurs que se font les lois et les règlement essentiels qui s’imposent à nous.

Et pour corser le tout, lors des dernières élections Européennes, la France à envoyé a Bruxelles son escadron d’élus FN totalement anti-Européens et hyper nationalistes.

  On fait tout à l’ envers

Peut on en déduire que le Pays est vraiment malade de sa constitution ?.

Est ce un médecin ou un chirurgien qui est nécessaire ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s