Les Sénateurs soignent les élus ! .. Bien sur, ce sont leurs électeurs !

Quel culot ont ils ces Sénateurs !

AA Carton rougeIls ont profité du vote en première lecture d’un texte de proposition de loi visant à augmenter de deux candidats remplaçants,  la liste des candidats au conseil municipal,  à l’unanimité, et raccourcir l’article L 237-1 du code électoral de 5 petits mots,  mais grandement intéressants,  à savoir « ou de ses communes membres  » 

Ce petit jeu de 5 mots permet de supprimer a présent l’incompatibilité, jusqu’ici incluse par la loi du 17 mai 2013, empêchant le détenteur d’un mandat de conseiller communautaire d’exercer un emploi salarié au sein des communes membres de l’intercommunalité dont il est élu.   Maintenant grâce a la suppression généreuse et discrète de ces 5 petits mots un délégué élu communautaire pourra aussi être salarié dans une des communes de la communauté de communes ou de l’agglo, sans pouvoir quand même l’être au sein même de l’Etablissement public lui même.

Pour justifier cette « coquinerie » électorale, qui est à l’évidence la création d’un « conflit d’intérêts »  l’auteur du texte additionnel (voté à l’unanimité) , le Sénateur Maire de Castelnau le Lez, l’Héraultais Jean Pierre Grand à le culot, ou la roublardise,  de prétendre dans l’explication pour le moins emberlificotée qu’il à donné ci dessous,  vouloir supprimer une inégalité de traitement   :  «  il y a une flagrante inégalité de traitement entre les personnes exerçant un emploi salarié au sein d’un EPCI, qui peuvent se présenter, sauf s’ils y exercent de hautes fonctions, à l’élection de conseiller municipal et exercer le mandat correspondant au sein de l’une des communes membres, et les personnes exerçant un emploi salarié au sein d’une commune membre et qui ne peuvent pas exercer le mandat de conseiller communautaire, et ce quelle que soit la nature de leurs fonctions  »

Jean Pierre Grand, Député puis Sénateur de l’ Hérault sans discontinuité depuis 2002, et arriver à embringuer ses collègues dans un vote unanime qui leur fait confondre la suppression d’une prétendue inégalité de traitement avec l’ établissement d’un réel conflit d’intérêts,   c’est quoi ?  un exploit personnel, ou une mauvaise blague.  On voit tout le sérieux du Sénat derrière cet épisode cocasse qui montre bien son inutilité.

Ci dessous les deux textes en question :

1°) le texte de l’article L 237-1 du code électoral

AA loi electo

2°) le texte voté par le Sénat

AA SenatRien d’anormal dans notre France vermoulue par l’électoralisme, la démagogie et la compromission, ou chaque Elu soigne avant tout son propre électorat pour être réélu.     Les Sénateurs soignent les Elus, c’est normal puisqu’ils sont leur propre électorat !

Dans notre Département la Sénatrice Hermeline Malherbe héritière du fauteuil Sénatorial du défunt Christian Bourquin utilise à fond sa fonction de Présidente du Conseil Départemental pour flatter (certains disent ‘acheter’) l’électorat des élus sur lesquels elle compte pour être réélue au Sénat en 2017.

Hermeline Sénatrice « suppléante »,  passe encore …. (c’était un accident de la vie) ……

Hermeline élue Sénatrice sur son nom (et sa compétence) ce serait vraiment le pompon pour notre Département!

Pauvre France ! et pauvre Département !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s