PRIMAIRE : la règle du jeu.

Qui peut voter à la Primaire de la Droite et du Centre ?

AA PrimaireQui sera celui qui affrontera la Présidentielle comme porteur du flambeau de la Droite et du Centre ?   Pour trancher ce choix, il a été convenu que se déroulera dans quelques 10.000 bureaux de votes nationaux, le dimanche 20 novembre 2016, avec un second tour, sans doute nécessaire, le 27 novembre, un scrutin ouvert à tous les Français régulièrement inscrits sur des listes électorales, qui acquitteront 2€ pour frais d’organisation du scrutin et qui signeront la charte de l’alternance déclarant « partager les valeurs de la droite républicaine et du centre pour engager l’alternance afin de réussir le redressement de la France ».

Combien de candidats seront retenus pour cette compétition ?

AA PrimaireA ce jour se sont déjà déclarés : Jean-François Copé, Geoffroy Didier, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Frédéric Lefebvre, Hervé Mariton, Nadine Morano. Il faut bien sur y rajouter Nicolas Sarkozy, lequel attend un maximum avant de déclarer officiellement sa pressante envie d’être candidat, afin de ‘profiter’ le plus longtemps possible de sa situation de Président des Républicains, et ce alors même qu’il a déjà entamé sa pré campagne des Primaires, (tricher, il connaît ça ). Il faut également ajouter à ces nombreux candidats, le candidat surprise Jean-Frédéric Poisson, sorti du bocal du Parti chrétien-démocrate, dont il est Président.  Lequel Poisson n’est pas astreint aux strictes conditions de parrainage auxquelles les candidats adhérents aux Républicains sont contraints.  La sélection exige que les candidats issus des Républicains recueillent au moins 20 parrainages auprès des  346 parlementaires LR. ( 202 députés, et 144 Sénateurs). Cela compliquera très certainement la tâche de beaucoup d’entre eux. Ce règlement privant les « petits candidats » de leur participation à la primaire de Novembre.

Cette organisation se met en place dans tous les départements, et dans les Pyrénées Orientales c’est le Sénateur François Calvet qui à été chargé par les instances nationales de mettre en place le comité qui va organiser ce scrutin.

Une enquête portant sur un très important ‘panel’ de 13600 personnes, réalisée par l’Institut Cevipof-Ipsos-Sopra Steria et publiée ce 31 Mars dans le quotidien Le Monde démontre qu’une très très grande majorité de Français ne souhaitent pas revoir le duel de 2012 Sarkozy / Hollande. L’enquête du Cevipof apporte clairement la certitude que Marine Le Pen est en mesure de battre au premier tour n’importe quel candidat de droite ou de gauche, sauf  Alain Juppé. 

Sans doute une indication précieuse à tenir en considération pour cette ‘primaire’ déterminante.

 

 

 

 

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s