Contrôleur aérien un métier de rêve … pour s’envoyer en l’air !

AerienContrôleur aérien, un métier de rêve pour s’envoyer en l’air ! On les appelle aussi « Aiguilleurs du ciel » (mais c’est pour rire) car la seule chose qu’ils aiguillonnent ce sont leurs avantages

La France est un pays bien particulier ou beaucoup de professions dépendant des pouvoirs publics ont au fil des ans, des pressions, et des arrangements politico-sociaux, obtenu des avantages insensés.

Dans les 1ers rangs de ces emplois se trouvent les ‘fameux’ Contrôleurs aériens.

La Cour des comptes elle même ne cesse de critiquer leur statut et leurs très nombreux avantages dans une série de rapports restés sans effet. Il faut dire que le pouvoir de nuisance de ces ‘Princes des airs’ les rend très puissants face à un pouvoir politique (de gauche ou de droite) de plus en plus faible avec les forts, et pourtant très fort avec les faibles.

La comparaison avec notre voisin Anglais est parlante

controleurs

La comparaison ci dessus qui montre l’énorme déficit d’efficacité des Contrôleurs Français n’est pas le seul ‘scandale’ qui entache cette ‘profession’.

Dans un rapport de 2010 la Cour des comptes met en lumière l’effet du « chantage permanent » des syndicats de contrôleurs aériens qui leur permet de bénéficier d’avantages éhontés dans ce secteur des plus sensibles du secteur public.

Les salaires sont parmi les plus ‘performants’ et s’étalent de 2 667 € bruts, primes incluses, à leur entrée dans la carrière, en passant à 6 552 € au bout de 10 ans, pour enfin se stabiliser après 20 ans à 7 476 € .

Ce salaire s’entend pour 155 jours de travail par an.  Le chantage dont bénéficient les organisations syndicales leur ont permis d’arracher au cours de ce qu’ils appellent des ‘négociations’ la règle dite du « un jour de travail sur deux ». et il faut y ajouter 97 jours de congés annuels.

La réalité est encore pire

Un chef d’équipe Contrôleur peut accorder dans le cadre de la gestion de son équipe de contrôle des aménagements d’emploi du temps, appelés dans l’argot professionnel « clairances ».

Ce joli mot arrive a ramener le temps réel de travail à un nombre de jours travaillés proche de 84 jours/an.

Les syndicats de contrôleurs mettent en avant que leur salaire (bien que correct) est inférieur 0 leurs homologues étrangers.

C’est parfaitement exact examiné en terme mensuel.  Mais dés que l’on calcule le salaire en heure ou en jour de travail ce sont les Contrôleurs Français le mieux payés, et de loin..

Leur rêve fou est d’être aussi bien payé que leurs homologues Anglais ou Allemands mais de conserver leur temps de travail.

Le beurre, l’argent du beurre, la crémière et en plus la vache !

Et certains pensent encore qu’il n’y a rien à réformer et que l’on ne peut pas faire d’économies dans la fonction publique

Décidément l’Etat Français (géré par la droite ou par la gauche) est très faible face aux syndicats aux fortes possibilités de nuisances, qui arrachent a leur employeur des ‘avantages’ exorbitants.

Voyez encore le brillant exemple donné par l’actualité. Sur une simple menace de grève pour ce week end le ministre du transport Alain Vidalies vient de donner totale satisfactions a ces « aiguilleurs » .  Le gouvernement a évité la grève prévue ce weekend par les aiguilleurs du ciel. Les syndicats ont obtenu gain de causes sur de meilleures indemnités et l’emploi.  » ..  Youkiii !   ça c’est de l’aiguillonnage efficace.

Parmi les beaux métiers de France Contrôleur Aérien dispute le challenge à la SNCF

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s