Josiane Cabanas, ferait elle un retour timide à ‘La Tramontane’ ?

CabanasTRAMONTANE Tramuntana-actu.com  était le titre d’un blog initié en 2012, par Josiane Cabanas, ex journaliste du quotidien local L’ Indépendant.

Cette « Tramontane » s’est éteinte quelques semaines après son lancement.  Faute de Vent sans doute, ou de lecteurs peut être.

Néanmoins l’excellente journaliste à la plume qui lui chatouille la main, et entretien dans sa page Facebook des opinions fort louables et généralement bien expliquées.

Hélas cette semaine elle à été victime d’une lecture imparfaite du site Le Bourricot, et elle s’est personnellement offusqué du traitement que Le Bourricot attribuait a deux honorables plus que septuagénaires qui viennent d’être investis pour représenter Les Républicains 66 aux législatives de 2017

Voila le texte intégral qu’écrit dans sa page Facebook Josiane Cabanas à ce sujet. Elle consacre son post à la critique ‘virulente’ du Bourricot. sous le titre :

 » LE BOURRICOT  » AURAIT-IL ATTRAPÉ LA RAGE ?

J’aime les animaux, donc les ânes, catalans ou pas, et les bourricots. Bon, entrée en matière très moyennne, je le reconnais, pour en arriver au principal : le blog Le Bourricot, généralement assez sympathique, aurait-il attrapé la rage ? En tout cas, lui à qui rien n’échappe, n’échappe pas ces jours-ci à la grossièreté et à la sottise. Voilà deux fois qu’il nous sert des pages dans lesquelles éclate sa colère, ire provoquée par le choix des Républicains dans leurs investitures en vue des législatives de 2017. Et le Bourricot, tout en donnant des coups de pied tous azimuts, rue particulièrement en direction des candidats ayant dépassé la soixantaine. Il parle, notamment, en des termes que je condamne pour leur méchanceté et leur goujaterie, de Danièle Pagès, mais n’oublie pas Fernand Siré. Leur faute impardonable ? Approcher des 70 ans. Vous avez dit 70 ans ? Tiens donc, cela ne vous rappelle personne ? A moi cela me fait penser à Alain Juppé qui en aura, sauf erreur, 72 en 2017. Ce qui n’a pas empêché l’incohérent Bourricot de lui tresser des couronnes de lauriers à deux reprises en peu de temps : après les attentats de novembre 2015, et en mai de cette année où, à l’occasion de la Cité des vins, le Bourricot nous montrait vidéo à l’appui combien Alain Juppé était cultivé et sémillant, réussissant à citer Claudel et Cicéron sans endormir… les septuagénaires peut-être ?
Bon, on sait que le Bourricot a ses candidats, au plan local comme au plan national. Au plan national c’est Alain Juppé, 72 ans le 15 août 2017. J’attends alors avec impatience de voir le Bourricot se renier (se ridiculiser ?) en vantant les mérites des septuagénaires à qui il reconnaîtra la dignité qui est la leur !

 

Qui sont ces deux valeureux septuagénaires qu’auraient maltraités avec ‘rage’ Les Bourricots ?  Fernand SIRE et Danielle PAGES.

Quel étaient les propos que tenait sur eux l’animal asinien ?  voici  l’extrait ci dessous :

Sur la 2eme circonscription Fernand Siré a pour lui d’être le sortant, mais il a contre lui son âge, alors même que cela à été son argument essentiel en faveur de François Lietta le nouveau et très jeune Président départemental des Républicains qui est aussi son attaché parlementaire, et qui prône le renouvellement générationnel a droite.  il lui faudra donc choisir, se dédire ou partir.  Mais comme Partir c’est mourir un peu, et Fernand ne veut pas rendre l’âme, alors il se représente.. Mais cette fois la chanson sera fort différente, le FN qui a permis sa réélection en 2012, sera certainement en mesure de le priver de l’écharpe de député et ainsi précipiter son départ (et son décès … Politique bien sur)

Sur la 3eme circonscription face a la secrétaire d’Etat PS, Ségolène Neuville qui retrouvera son territoire Bourquinien, la pale septuagénaire Danièle Pages qui s’est usé les fonds de jupe sur les bancs municipaux Perpignanais  depuis l’ancêtre Paul Alduy, fera bien peu de poids.  Elle ne peut incarner le renouveau et le dynamisme, et Il est inutile d’en dire plus par respect pour l’âge.

Vous voyez nous avons avec les acteurs choisis a ce jour pour cette échéance, une idée assez nette de l’avenir politique législatif de ce département. Ce que le sénateur Protocolus François l’ Embrouille appellera sans doute, et sans rire un:  rajeunissement et le retour des indispensables puisque c’est lui qui a manœuvré en ce sens.

L’article intégral peut être lu avec le lien : https://lebourricot.wordpress.com/2016/06/10/candidats-aux-legislatives-2017/

Doit on penser que Josiane Cabanas qui s’approche elle aussi du même âge, (65 ans faits depuis peu) s’est sentie visée par cette juste constatation. Les Bourricots ne placent pas le débat du jour sur ce plan. Nous nous devons de faire remarquer à Josiane Cabanas que ce qui est gênant en la circonstance, ce n’est pas du tout l’âge des artères,  c’est d’avoir dernièrement élu et choisi le Président Départemental des Républicains par un vote qui plaçait François Lietta  vainqueur sur des slogans de « rajeunissement de la fédération, de changement générationneletc etc,  slogans auxquels les deux septuagénaires en question ont activement abondé et auxquels les électeurs des Républicains avaient très favorablement réagi.  Et puis Patatras, seulement quelques mois après tout ces propos de campagne interne sont oubliés, abandonnés, évaporés.  Le ridicule c’est que les adhérents Républicains ont choisi un Président Départemental trentenaire et que les potentats locaux ont soutenu des candidats aux législatives septuagénaires.  Il y a un ‘truc’ non ?  .

La lecture attentive de l’article écrit dans Le Bourricot devrait permettre à Josiane Cabanas de s’en rendre compte, et de ne pas mélanger l’âge de JUPPE (qui n’a pas personnellement parlé de ‘place aux jeunes’ mais qui parle de passation générationnelle, et qui joue tout de même dans la catégorie Présidentielle) avec celui des candidats à la députation dans les Pyrénées Orientales Mr SIRE et Mme PAGES.    Mais non Josiane ne pensez pas que les retraités, et les plus de 70 ans d’âge sont une fin politique en soi.   Passer le relais, c’est peut être aussi  investir des plus jeunes et les faire bénéficier de l’expérience des aînés.  Cela peut être aussi une vénérable mission pour des hommes et femmes politiques qui avancent dans l’âge.

Pour ce qui concerne les qualificatifs de « Goujaterie et de méchanceté » que vous employez envers Les Bourricots, non seulement nous vous laissons totalement libre de les penser et de les employer, mais quelque part, si vous n’avez que ces arguments à notre encontre, alors ils nous honorent !

Pour ce qui concerne Daniéle PAGES dont les Bourricots ont fait remarquer la louable carrière au sein des municipalités consécutives de Perpignan, les Bourricots craignent que d’ici au scrutin de juin 2017, elle ne soit « mise au placard » par celui la même qui l’a installé en situation de candidate. Le Sénateur PROTOCOLUS l’Embrouille, trouvera certainement d’ici la un autre candidat plus rentable sur le plan des apports de voix aux Sénatoriales, que cette élue Perpignanaise.  Allez, chiche, on prend les paris ?

Chère Josiane, pour clore ce petit échange, Les Bourricots vous remercient de les lire, ils sont réellement très honorés de l’intérêt que vous leur portez.   Une seule chose néanmoins, lisez les attentivement.

Merci Josiane Cabanas et continuez  à écrire (même contre nous

Ce département a bien besoin d’ être réveillé politiquement .

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s