Le prix de l’Electricité est alternatif

EDFEt voila que le Conseil d’Etat vient de trancher.  Le gouvernement qui se sert politiquement des tarifs ‘réglementés’ du courant électrique, pour  limiter leur  hausse afin de préserver l’illusion de pouvoir d’achat des consommateurs, vient de recevoir un nouveau camouflet infligé par la haute juridiction.

L’arrêté fixant à 2,5 % la hausse rétroactive des tarifs réglementés de l’électricité, vient d’être annulé, au motif que cette hausse de 2,5%  fixée par le gouvernement en novembre 2014 était évaluée « à un niveau manifestement insuffisant pour assurer le rattrapage des écarts tarifaires passés ».  Le conseil d’Etat somme le gouvernement de rectifier cette « erreur » dans les 3 mois.

C’est ainsi que les 28 millions de foyers,  ‘heureux’ possesseurs d’un compteur électrique au tarif « bleu » réservé aux particuliers et qui est le tarif appliqué à neuf ménages français sur dix,  vont  recevoir rapidement une facture mentionnant un rattrapage tarifaire.

Le gouvernement n’en tirera quand même pas conscience que les cadeaux faits abusivement aujourd’hui doivent être quand même payés demain.  La preuve en est la générosité actuelle de ce gouvernement et du Président qui accorde la manne de l’argent public à toute demande, histoire de continuer a préserver une illusion de possible candidature aux Présidentielles. Tout c’est argent faudra que le successeur élu  le récupère d’une façon ou d’une autre, et sans doute par l’impôt .

Un jeu de cache cache entre le gouvernement et le conseil d’Etat ?

Un premier rattrapage nécessaire pour couvrir le manque à gagner d’ EDF entre 2012 et 2013,  les tarifs devaient augmenter de 5 % au 1er août 2014, mais l’intervention de Ségolène Royal (ministre en charge de l’énergie) avait  gelé in extremis l’application de cette hausse, avec dans sa voix un beau discours fleurant bon la démagogie électorale prétendant défendre les consommateurs.

Le  30 octobre 2014, le Conseil d’État  annulait ce gel et contraignait  le gouvernement à revoir rapidement sa copie.  Le gouvernement produisait alors un nouvel arrêté fixant la hausse à 2,5 % ..  C’est ce dernier arrêté que la haute  juridiction administrative vient d’annuler lui aussi, en demandant élégamment mais fermement au gouvernement d’être moins démagogue et plus réaliste dans la fixation du tarif de l’énergie électrique, et plus en accord avec son coût réel de production..

L’énergie à un coût réel, cela ne sert à rien de politiser les tarifs électriques a des fins bassement démagogiques et politiques en essayant  d’effacer les hausses qui sont nécessaires pour équilibrer le coût de sa production.  Un jour ou l’autre, quelqu’un paiera.  Et les ‘manoeuvres’  des dirigeants politiques actuels, semblent vouloir,  laisser croire que ce sont les « autres » qui augmenteront le tarif, lorsqu’ils accéderont au pouvoir.  Ce genre de politique enfantine ruine la France depuis 40 ans.

D’habitude fort prolixe en déclarations ‘originales’ et en fanfaronnades ‘spectaculaires’ la ministre de l’ Environnement et de l’Énergie ne pas souhaité s’exprimer dans l’immédiat sur cette décision de la plus haute juridiction administrative du Pays Le Conseil d’Etat.

EDF

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s