Impasse et cul de sac électoral ! …. Au secours Don Quichotte reviens !

ImpasseLes élections générales de ce dimanche 26 Juin n’ont pas permis de débloquer la situation Espagnole qui se trouve à l’issue de ce scrutin, toujours en situation de « blocage ».  L’ Espagne est dans une impasse électorale et les électeurs ont pris un malin plaisir, tout en faisant légèrement varier les scores des 4 partis, de rendre une coalition majoritaire impossible.

Certes de Partit Popular sort premier au classement avec 33% de voix et en progressant de 14 sièges, passant de 123 à 137 députés, mais cette progression s’est faite au détriment de leur allié possible, le jeune parti centriste et libéral  Ciudadanos qui lui passe des 40 sièges obtenus en décembre à 32 aujourd’hui.

Globalement le sentiment qui résulte de ce deuxième scrutin, c’est la lassitude des Espagnols qui ont moins voté (67%) qu’ en décembre 2015, il y a sept mois. Aujourd’hui l’exaspération laisse la place à la lassitude et au dépit.

Les sondages donnaient gagnants dans le duel de gauche, le parti récent Podémos parti héritier des Indignés, face au PSOE Parti Socialiste espagnol. La partie était d’importance puisqu’elle déterminait le leadership à gauche. Podémos et son jeune leader charismatique avaient même pour ce ‘match’ à gauche, fait alliance avec Izquierda Unida, le parti héritier des communistes Espagnols. Le résultat de cette ‘alliance’ démontre qu’au niveau des sièges l’Alliance électorale  Unidos Podemos n’a pas progressé d’un pouce, puisqu’ils obtiennent ensemble 71 sièges, alors que séparés en décembre dernier Podémos en avait 69 et Izquierda Unida 2 .   Par contre en nombre de voix ce sont 1,2 million de voix perdues en 6 mois. Leur slogan électoral « le sourire d’un pays » s’est transformé au fil des résultats par une grimace.

Le résultat de ce deuxième scrutin général, qui devait permettre de trouver un majorité pour gouverner le Pays, est la confirmation d’un blocage.

Les candidats du Partit Popular progressent, mais portent toujours le poids du fardeau des très nombreux scandales de corruption qui l’ont atteint, et qui fleurissent encore.

Les candidats centristes de Ciudadanos perdent des voix gagnées en critiquant la corruption du Partit Popular qui repassent au compte du Partit Popular

Les indignés de Podémos reculent en voix alors que leur alliance avec les communistes leur laissait espérer la 2eme place électorale devant le PSOE.

Le PSOE trouve miraculeux de ne perdre que 5 sièges par rapport à décembre, en passant de 90 a 85 élus, ils restent encore le deuxième parti en èlus.

Qu’est ce qui a produit tous ces ‘petits miracles’ ?  Deux événements ont certainement impacté le résultat.

1°) L’alliance stratégique de Podémos avec les communistes d’Izquierda Unida, n’a semble t’il pas été du goût de bon nombre d’électeurs.  Le recul de 1,2 million de voix en sept mois en témoigne.  Pablo Iglesias, professeur de sciences politiques de 37 ans leader de Podémos ( le Mélenchon Ibérique ), commente ce mauvais score en parlant de « déception« . C’est en réalité un sévère coup d’arrêt et un retour sur terre pour un électorat rêveur qui ne voit pas de saine solution pour l’avenir du pays dans cette alliance entre  Indignés et communistes

2°) Le Brexit de jeudi a démontré que le pouvoir nécessite une constance quels qu’en soient les acteurs. Ce sentiment a certainement rendu au  Partit Popular, bon nombre d’électeurs qui les avaient quitté a cause des scandales de corruption qui les affligent au profit du jeune parti centriste libéral Ciudadanos.

Le 17 Juillet prochain, ce petit monde va être mis en place et le Roi Félipe désignera sans doute Mariano Rajoy leader du 1er parti, pour former un gouvernement apte a obtenir une majorité aux Cortés.

Cela s’annonce très difficile, et il se pourrait bien que sans réussite, une troisième élection générale puisse être organisée.

Après la Corrida, l’élection générale va t’elle devenir le spectacle dominical préféré des Espagnols ?

Impasse Ibérique, Cul de sac électoral

Impasse

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s