Interview exclusive de XISCU …… 90 ans de France et des PO 66

TRUCUn jour ou l’autre on était surs que cela se ferait,   qu’il nous l’accorderait cette interview.  Alors dés qu’il a dit OUI, les Bourrricots se sont précipités chez lui.

Enfin chez lui,   c’est aussi au café, ou il est un redoutable joueur de Truc, que XISCU nous a reçu.

Qui est XISCU ?  pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un vieux Monsieur qui a gardé en mémoire tout ce que sa vie lui a fait connaître et voir. XISCU  porte a merveille ses ‘nonante’ ans.

XISCU est né à Perpignan le 2 juillet 1926.  Pile poil le jour du décès d’ Emile COUE, le psychologue père de la méthode qui porte son nom, et qui consiste a répéter et répéter encore pour enseigner.  Il n’y a pas de  hasard a cela, sinon une possible fatalité.

C’est toujours en ce mois de juillet 1926 qu’a peine né, XISCU était initié par les conversations politiques  familiales entre son père,  Jépe et sa mère Jeanne, expliquant alors que pour sauver la 3eme République et le Franc, face aux deux blocs ravageurs de la nation, le « Bloc National » d’extrême droite, et le « Cartel des Gauches » à forte présence communiste, Raymond Poincaré créait un gouvernement d’Union nationale, dans lequel on retrouve pas moins de cinq anciens Présidents du Conseil ( Barthou, Briand, Leygues, Painlevé, Herriot ) une sorte de cabinet de guerre que Poincaré avait voulu constituer pour sauver la nation et la monnaie le  Franc.

Vous voyez dés sa naissance et jusqu’aujourd’hui XISCU a baigné dans les problèmes récurrents du Pays.. De 1926 jusqu’en 1947 à ses 21 ans ou il pourra voter, XISCU n’est qu’un observateur politique, mais très intéressé par la chose publique de laquelle son père est un acteur discret mais passionné..

Entre 1936 et 1939 c’est à dire entre ses 10 et 13 ans XISCU assistera au drame de l’Espagne et de la Catalogne voisine, ou vivaient quelques parents paternels.  Il verra ses parents venir se réfugier en France en laissant enfoui dans le sol Espagnol un de ses cousins, mort pour la cause qui perdra la guerre dans l’indifférence coupable de la France.   Mais le temps, qui sans oublier relativise tout, a permis a XISCU de grandir et de devenir adulte.

En 1947, nous sommes en 4eme République que Vincent Auriol  Préside et dont Paul Ramadier dirige le conseil de gouvernement.  En 1947 deux choses importantes arrivent dans la vie de XISCU .

1°)  il pourra voter, puisqu’alors ce n’était qu’à 21 ans que l’on pouvait jouer avec les bulletins. Il utilisera ce droit dés les municipales de septembre 47 qui virent l’effondrement du MRP et la victoire du RPF .

2°) 1947 c’est  surtout la naissance le 8 décembre de Joan le fils inattendu, qui a provoqué le mariage d’amour, rapide mais d’amour, avec Fernande la  fille du forgeron.  XISCU n’a eu qu’une seule femme dans sa vie, ce fut Fernande NANDE (comme il l’a toujours appelé), et qui l’a malheureusement quitté il y à 3 ans,  de fatigue et de maladie.  XISCU en a encore les larmes qui perlent ses paupières rougies en nous en parlant aujourd’hui.   JOAN son fils né le 8 décembre 1947 est apparu a XISCU et à NANDE le même jour qu’en l’Eglise de l’ île Bouchard en Indre et Loire, la Vierge Marie apparaissait à Jacqueline et Jeanne Aubry ainsi qu’à Nicole Robin et Laura Croizon. La vierge Marie disant aux enfants lors de sa 2eme apparition Dites aux petits enfants de prier pour la France… (courte pause), car elle en a grand besoin.    NANDE sera troublée toute sa vie par cette concordance de dates entre la naissance de JOAN et l’apparition de la vierge Marie, et sans pour autant voir Joan comme l’envoyé de la vierge, elle l’instruira religieusement, sous les sarcasmes de XISCU, le fera baptiser, et lui fera faire sa communion, pensant que né le jour d’une apparition Mariale, avait un sens induit.

XISCU a vu défiler tout au long de sa vie, bon nombre d’hommes politiques, et de gouvernants locaux et nationaux qui avaient tous LA solution pour le département ou pour la France.  Un seul l’a vraiment conquis, par son courage et sa vision. Le Général De Gaulle est le seul qui a laissé à XISCU des regrets.

XISCU a également 3 énormes regrets, ce qu’il appelle « les occasions perdues par la France »  Elles concernent trois personnages qui aujourd’hui encore ont laissé un souvenir fort amer dans le cœur un tantinet fatigué de notre ami nonagénaire.   Ces trois regrets, sont trois noms.  Dans l’ordre XISCU nous épelle Chaban DelmasRaymond Barre et Lionel Jospin.   XISCU nous fait remarquer que ces trois noms recouvrent l’étendue des partis de gouvernement qui ont dirigé la France. Chaban le Gaulliste du RPR ,  Barre le centriste de l’UDF, et Jospin le socialiste du PS.  XISCU nous à avoué sans difficulté qu’il a voté pour ces trois.

XISCU nous explique avec sa vision acérée de la politique que ces 3 hommes intègres et compétents, qui pouvaient être 3 espoirs de ‘renouveau’ politique national, ont tous les trois été éliminés par leur propre parti, au détour d’une ‘patchaque’ (expression de Xiscu) organisée dans leurs  propres rangs, au profit d’ambitieux prêts a tout, pour exister encore.

XISCU ne croit plus aux partis, il ne croit qu’aux hommes et aux femmes qui, par leur vécu quotidien, professionnel et politique, expriment une réalité bien plus parlante que les postures électorales, organisées par la machine partisane.  Du haut de ses 90 ans XISCU nous affirme qu’il y a autant d’incapables, malhonnêtes, et parasites, a droite qu’à gauche.  XISCU peut voter alternativement a droite ou a gauche, peu lui importe la couleur du maillot, seul le joueur compte, et en politique comme en rugby (sport favori de XISCU) le joueur se juge sur le terrain et non dans le vestiaire.

Des hommes politiques du Département XISCU en à connu beaucoup depuis 1947 date ou il peut voter .  La France a connu 2 républiques la 4eme de 1947 à 1958 et la 5eme de 1958 a nos jours.

XISCU a connu 7  Présidents :  De Gaulle de 1958 à 1969 ,  Pompidou de 1969 à 1974 ,  Giscard d’Estaing de 1974 à 1981 , François Mitterrand de 1981 à 1995 , Jacques Chirac de 1995 à 2007 , Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012 et maintenant François Hollande jusqu’en juin 2017.

Les Pyrénées Orientales ont élu depuis 1958 quelques 22 députés différents et de tous les partis,  PC, PS, RPR, FN, UDF, UMP, etc etc

1968/1973 Paul Alduy et Arthur Conte ,   1973/1978 Paul Alduy et André Tourné ,   1978/1981 Paul Alduy et André Tourné ,   1981/1986 Renée Soum et André Tourné ,   1986/1988 Claude Barate, Jacques Farran, Pierre Sergent, Renée Soum ,   1988/1993 Claude Barate, Pierre Estéve, Jacques Farran, Henri Sicre ,    1993/1997 Claude Barate, André Bascou, François Calvet, Henri Sicre ,     1997/2002  Jean Vila, Jean Codognés, Christian Bourquin, Henri Sicre ,    2002/2007  Daniel Mach, Arlette Franco, François Calvet, Henri Sicre ,    2007/2012  Daniel Mach, Arlette Franco (puis son suppléant  Fernand Siré) Jacqueline Irles, François Calvet (jusqu’à sa démission pour le confort tranquille du sénat en 2011) ,     2012/2017 Jacques Cresta, Fernand Siré, Ségolène Neuville (puis son suppléant Robert Olive) Pierre Aylagas.

Question Sénateurs le nombre est également conséquent.

de 1958 à aujourd’hui :  Joseph Gaspard, Leon Jean Gregory, Gaston Pams, Jacqueline Alduy, Sylvain Maillols, Guy Malé, Paul Alduy, André Daugnac, Paul Blanc, René Marqués, Jean Paul Alduy, Christian Bourquin, Hermeline Malherbe, François Calvet ont représenté le département au Sénat.

Il a vu tous ces acteurs, a voté pour certains d’entre eux et constate qu’au final, à l’arrivée, le département manque toujours de voix fortes pouvant le représenter à Paris.  Voix fortes ne veut pas dire,fortes gueules, de cela le département en a, et en a eu plus que de besoin.  La Voix forte, c’est l’élu qui peut monter et défendre un dossier important pour le département en ayant une vue plus large que sa simple réélection à venir et dont il vit.

XISCU voudrait avant de rendre son âme à dieu (dit il en riant) mais plus surement aller retrouver sa NANDE, connaître un élu qui pourrait faire décoller ce département, lui donner une vrai vision, encore faut il pour cela qu’il ait le département dans les tripes, et suffisamment de talent et de compétence pour le défendre. Jusqu’ici seuls Leon Jean Grégory, Guy Malé et Paul Alduy ont pu inscrire leur action dans cette vision globale, les autres ont soit perdu leurs forces en s’épuisant dans des batailles stériles, soit occupé leur siège comme base de loisir électorale.

Entre deux parties de Truc, XISCU parle de cela avec ses ‘collègues’ et c’est en cœur qu’ils rabâchent ensemble les mêmes choses.  Mais répéter n’est ce pas la théorie qu’à initié par sa ‘méthode’ Emile COUE qui est mort le jour de la naissance de XISCU.

Il est tout de même bon de retenir la théorie des 3 occasions perdues pour la France, et veiller localement à ce qu’une occasion ne se perde pas, et ce n’est pas évident avec les appareils politiques qui règnent en chapelles privées sur ce département.

Merci XISCU pour l’ interview. Nous reviendrons bien sur Samedi 2 juillet et on portera le gâteau et la bougie des 90 ans.

A bientôt XISCU et bien sur Tres si jogues

TRUC  

 

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s