Le vieux Vinyl du Dimanche 24/07/2016

disque standardAujourd’hui, en ce mois de juillet troublé, il nous est apparu nécessaire, dans notre chronique hebdomadaire Dominicale et Musicale « Le vieux Vinyl du Dimanche »  de rendre hommage à un artiste dont le talent et le style méritent d’être remis au goût du jour, en sorte d’hommage à nos forces armées, bien sollicitées ces temps ci.

Gaston OUVRARD ce nom ne vous dira sans doute pas grand chose, il fut pourtant très connu en son temps.

Gaston Ouvrad est né comme Cyrano, à Bergerac mais lui en 1890. Il est mort à 91 ans en 1981, à Caussade ville chère au cœur d’autres comiques, les Chevaliers du Fiel.

C’est à ses 19 ans en 1909 que Gaston Ouvrad enregistre son premier disque chez la maison de disques Odéon. Il conservera tout au long de sa carrière le même style qu’il imposera sur les scènes Françaises  » Comique Troupier  » que son père avait initié avant lui en 1877 avec un titre : l’invalide à la tête de bois.

Gaston fera la grande guerre de 1914/18, il y sera blessé deux fois et recevra la ‘Croix de Guerre’ avec citation à la fin du conflit.   La fin du conflit ne le verra pas quitter l’uniforme, puisqu’il le transformera instantanément en costume de scène, avec le succès qu’on lui a reconnu.  Entre 1925 et 1935 il est à l’apogée de son succès, et de la célébrité.  Les années 1940/45 voient son style devenu impropre dans une France en guerre et occupée.  Ce n’est qu’à partir de 1955/60 et les années Télévision que Gaston Ouvrard reconnaitra un certain succès, grâce à Guy Lux et Jacques Martin, avec toujours le même répertoire, mais alors devenu « rétro kitch »  générant une nouvelle vie pour de nouvelles générations, à ses chansons de comique troupier.

Voici ci dessous quelques uns de ses succès, qui résonnent encore dans nos oreilles.

Pour commencer : Le soldat sportif.

Ensuite un état de santé de réformé : Je ne suis pas bien portant

Continuons avec un signe de ‘nervosité’  : Les Tics !

Poursuivons avec un exercice de phonétique : La Machtagouine

Et pour terminer,  d’abord une ‘histoire’ , puis une chanson ,  La modernisation .

Merci Gaston

Merci aux forces de l’ordre et aux armées et,   Bon Dimanche à tous

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s