Celui la, on le ‘connaissait’ ……….. Et pourtant !

POURTANTLes frères Kouachi venaient du banditisme, ils n’étaient pas référencés islamistes, encore moins salafistes, et pas du tout terroristes. Leur attaque de Charlie Hebdo a donc été une réelle surprise, pour la police, pour  le pouvoir politique et pour tous les Français.

Coulibaly lui était également connu pour faits de délinquance aggravée, mais pas encore référencé islamiste. Son opération à donc encore surpris.

Les dingues du Bataclan, étaient eux, soit planqués a Molenbeek, soit discrets en France. Alors on peut ‘comprendre’ encore d’avoir été surpris, surtout  vu la collaboration d’une extrême inefficacité qui régnait entre les renseignements et la police Belge et Française.

A Nice, bien qu’on puisse se demander ce que foutait sur le territoire national un étranger ayant été condamné précédemment pour actes de violences, sa discrétion religieuse, et la tactique du ‘camion fou’ peu repérable par anticipation, peuvent expliquer sa terrible efficacité, dans un contexte de relâchement des contrôles policiers.

Mais à Saint Etienne du Rouvray, comment va t’on nous expliquer l’acte de Adel Karmiche, ce djihadiste de 19 ans, glorieux égorgeur d’un prêtre de 87 ans ?

Adel Kermiche était fiché S .  En 2015 il a par deux fois tenté de rejoindre la Syrie pour y faire le Djihad.  A sa deuxième tentative il a été arrêté dans  un aéroport Turc et rapatrié en France ou il a été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire.

Incarcéré pendant 10 mois, il était depuis le 22 mars dernier libéré et  placé sous ‘bracelet électronique’, dans l’attente du procès.  cette décision de remise en ‘liberté’ a été prise par la juge suite à une enquête sociale et de personnalité qu’elle avait ordonné.  Il en ressortait que ce ‘brave jeune homme’ déjà suivi depuis longtemps pour des troubles psychologiques, vivait très mal sa détention ou il développait des idées suicidaires. De plus pour convaincre la magistrate il l’avait assuré qu’il regrettait ses envies de départ en Syrie  «A présent j’ai envie de reprendre ma vie, de revoir mes amis, de me marier.»    Le parquet avait fait appel de cette décision, mais la chambre de l’instruction n’a pas donné suite à l’appel du parquet. Adel Kermiche sort de prison avec pour toute contrainte une assignation à résidence chez ses parents, le port d’un bracelet électronique, ainsi que quelques modalités de contrôle judiciaire lui interdisant de quitter le département, l’obligeant à une prise en charge psychologique et ne l’autorisent à sortir du domicile familial qu’entre 8h30 à 12h30 . Toutes ces contraintes ont été scrupuleusement respectées puisque ce n’est qu’à 9h30 que son acte odieux a été commis.          Mais les prisons regorgent alors faut faire de la place pour les nouveaux entrants.  Les spécialistes de la ‘déradicalisation’ montrent  eux aussi des limites de leur actions louables, mais se prétendre plus efficaces que les prêches islamistes est une sorte de naïveté qui démontre une prétention inutile face à cette clientèle de candidats au suicide héroïque.

Voila, ce qu’on appelle politiquement tout faire pour assurer la sécurité des citoyens.

Daech a trouvé dans ce genre d’individu, des supports efficaces pour tenter de provoquer un climat de guerre de religion en France et en Europe. Ces ‘guerriers d’Allah’ cherchent a provoquer la méfiance et des réactions de rejet entre des populations qui sont parallèlement victimes de ces fous d’Allah. Dans ce climat de peur, la réaction de colère populaire est de plus en plus perceptible, et la multiplication des actes terroristes, en France et en Allemagne, met les pouvoirs politiques devant des responsabilités et des choix difficiles a accomplir et a avouer.

Prolonger un état d’urgence qui montre son inefficacité dans les circonstances actuelles, ou polémiquer dans des discours d’estrade sur les responsabilités partagées des uns et des autres ne peut suffire à faire comprendre aux citoyens que nous sommes ‘vraiment’ en guerre, mais qui risque d’être longue, et d’un genre jusqu’ici inconnu.

Quoi faire d’autre à présent ?

Hollande ne peut se satisfaire de se réfugier derrière des incantations à l’unité nationale et l’État de droit qui résonnent aujourd’hui comme de vieilles chimères. De même  Sarkozy peut toujours essayer d’emboîter le pas de Marine Le Pen sur des propositions irréalistes, lui qui a déjà démontré l’inefficacité de son célèbre ‘nettoyage au Karcher’ veut essayer de conserver ou récupérer un électorat qui lui échappe et qui glisse insensiblement vers des solutions extrêmes.  Ces réponses des politiques sont  piteuses et discréditées.

Dans ce combat mortel et acharné que nous impose Daech, il faudra que le pouvoir politique ait le courage de donner des moyens et des pouvoirs spécifiques à la justice, et aux forces de sécurité, afin que les failles que nous constatons depuis Charlie Hebdo puissent être colmatées avant que la menace sans cesse grandissante de la mouvance islamiste ne ruinent ce que l’on appelle République et Démocratie.  Cet acte fort dans la lutte contre le terrorisme est difficile a prendre, surtout  en période électorale, mais il est pourtant indispensable pour lutter efficacement contre le terrorisme.  Il en va de l’unité de la nation.

POURTANT

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s