Pour ‘éviter’ Marine à l’ Elysée !

candidatPrésidentielles 2017 : Les Français veulent un Président consensuel.

Plus les événements dramatiques s’entassent et plus le possible scénario électoral catastrophe semble pouvoir se préciser, avec la version Française de l’épisode Autrichien, et le FN en vainqueur possible.

Les horribles événements que nous inflige Daech et le terrorisme en général sont autant d’évènements de campagne électorale pour le FN qui surfe sur ces faits afin de se hisser au pouvoir suprême, mais sans pour autant porter la moindre  réponse crédible aux multiples raisons qui provoquent ces horreurs.  Certains n’hésitent même plus à affirmer que Daech a choisi sa candidate aux Présidentielles.

Après Nice, après Saint-Etienne-du-Rouvray, et avant le prochain, la question qui doit traverser les méninges des électeurs n’est plus qui est MON candidat préféré, mais quel est le meilleur candidat pour fédérer face à Marine.

La question a se poser est plus simple:  Quel est LE candidat qui peut mener un Front Commun de tous les Républicains  face au Terrorisme, mais aussi à son bénéficiaire le Front National.

Un très récent sondage réalisé les 22 et 23 juillet par l’institut  ifop pour le JDD (Journal Du Dimanche) sur un échantillon de 1 004 personnes âgée de 18 ans et plus, représentatif de la population française, donne une indication précise du souhait des Français à ce sujet . 67% des Français seraient favorables à un gouvernement d’union nationale «face au défi du terrorisme». Ce souhait a été analysé par l’institut en rapport avec le positionnement politique initial des personnes sondées. Cela montre que ce sont 81% des sympathisants UDI ;  71% des LR,  et  68% des PS qui souhaitent cette solution pour 2017.

Mais quel  « Candidat » peut rassembler sur son nom un tel désir majoritaire ?

Examinons le tableau proposé parmi les candidats supposés pouvoir participer a un deuxième tour.

SARKOZY l’ex qui veut redevenir Président :  Il veut ‘sa’ revanche . Il a été piteusement renvoyé en 2012 et n’a pas fait le moindre examen de conscience de sa défaite. Il a juré sur toutes les ondes que s’il perdait en 2012 il arrêtait la politique.  Et aujourd’hui pour ‘sauver la République’ il s’autoproclame le seul candidat qui peut sauver la nation.  Quel crédit peut rassembler un tel candidat, face à des voix qui l’on exclu en 2012 et qui lui seraient pourtant nécessaires pour remporter un deuxième tour face à Marine Le Pen, qui l’aurait déjà devancé au 1er tour.    Soyons sérieux, aucune voix centriste, ni aucune voix socialiste pourtant nécessaires pour ce deuxième tour ne pourra se reporter sur lui.  Pire même, l’anti Sarkozysme qu’il a lui même alimenté sera le moteur d’appoint de Marine Le Pen.

MELANCHON le trublion qui se prend pour Chavez :   peut rassembler les voix des contestataires de gauche du socialisme mou, mais il ne peut en aucun cas prétendre rassembler des voix centristes ou de droite. Son premier tour lui donnera l’extase des tribunes, mais sombrera dans un score de candidature inutile.

HOLLANDE le sortant qui ne veut pas sortir :  Il a jusqu’ici toujours eu la ‘baraka’ et il pense qu’elle lui est vouée a vie.  Sainte Baraka priez pour lui, il ne sait pas que Flanby est honni .. Sa garde rapprochée elle même doute, mais lui bien coiffé et  imperturbable, attend le débat du second tour pour nous sortir une anaphore qu’il aura travaillé aux petits oignons.  Son rêve rencontrer Sarko dans un deuxième set.   Hélas celle illusion à de sacré contraintes et Marine, et Bayrou en font partie. Dans le sondage ifop cité précédemment seuls 35% se disent «confiants» en lui pour lutter contre le terrorisme.  Pour rappel ils étaient 51% les 8 et 9 janvier 2015 après l’attentat Charli Hebdo par les frères Kouachi, et l’Hyper cacher par Coulibaly. et 50% le 16 novembre 2015 le drame du Bataclan et des terrasses de café. Les gesticulations Présidentielles, l’épisode de la réforme constitutionnelle avortée et la répétition des drames ont depuis totalement décrédibilisé la parole sécuritaire présidentielle sur ce sujet devenu majeur dans ce prochain scrutin Présidentiel.  La défiance envers Hollande et les socialistes est devenue insurmontable après les 84 morts de l’attentat de Nice.

JUPPE le sage Girondin :  Certes il a 70 ans, un âge de jeune retraité actif, qui lui permet de cumuler l’expérience et la verdeur nécessaire à la fonction.  Mais au delà, celui que Jacques Chirac avait surnommé ‘le meilleur d’entre nous’ est celui qui a été le créateur de l’UMP qui se voulait dés sa création le parti regroupant la droite républicaine et le centre.  C’est toujours ce regroupement de forces que sa candidature aux primaires ouvertes cherche à constituer, en y ajoutant bien sur ce qui sera nécessaire au deuxième tour les voix des déçus du socialisme qu’il faut ramener à une vision plus crédible de l’économie.  Les sondages unanimes le donnent comme le seul candidat devançant Marine Le Pen dés le 1er tour de scrutin, ce qui n’est pas un maigre signal, compte tenu de l’actualité dramatique qui est malheureusement profitable à cette dernière.  Alain Juppé  apparaît très nettement comme le seul rassembleur possible du souhait exprimé dans ce récent sondage ifop des 22 et 23 juillet

BAYROU celui qui ira si Juppé n’y va pas :  Cette 3eme tentative Présidentielle serait celle ou sa position politique recevrait certainement le plus de voix, cela suffirait il pour rassembler un électorat de droite qui lui est personnellement peu favorable mais pourtant indispensable pour battre Marine au 2eme tour ?

FRONT COMMUNAlors le débat Présidentiel est simple :  Quel est le candidat de droite libérale et du centre, qui peut regrouper et fédérer sur son nom les forces électorales de ces tendances politiques, afin de gagner Marine Le Pen en proposant un cadre sécuritaire consenti et  une perspective réformatrice d’avenir, qui soit majoritairement acceptée par les Français.    Au vu des paragraphes précédents, poser la question semble déjà y répondre .

On peut appeler cela un Front Commun souhaité face au Front National subi.

Vous voyez parmi les candidats le choix de celui qui peut fédérer ce Front Commun est moins important qu’il n’y parait .  Beaucoup voudraient mais ne peuvent pas regrouper sur leur nom cette masse d’électeurs qui sera obligatoirement nécessaire pour faire un Front Commun face au Front National.

Le scrutin des Primaires Ouvertes de la Droite et du Centre qui se déroulera les 20 et 27 novembre prochains sera déterminant pour ce choix.

Il vous reste la fin de l’été et l’automne pour vous décider en conscience sur ce choix.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s