Le ‘SOCIAL’ Made in France !

Faux socialOn nous raconte à longueur de campagne électorale que la France est le pays le plus ‘Social’ au monde.

Voici 3 exemples ‘locaux’ trouvés dans l’actualité des Pyrénées Orientales, qui vous expliqueront ce qu’est le ‘Social’ Made in France, pour le gouvernement.

Ces exemple puisés dans la presse et l’actualité locale, ou sur le vécu quotidien de certains témoins, vous prouvera ce qu’est en réalité le ‘Social’ Made in France, pratiqué jusqu’ici par tous les gouvernements successifs.

Puisqu’on vous dit que c’est du SOCIAL, voyez ce que c’est !

Un dirigeant politique national, ne vit pas dans le même monde que le citoyen de base, lui il est dans sa tour d’ivoire soit dans un ministère, soit dans les coursives de l’assemblée nationale ou du sénat. Les problèmes quotidiens que rencontrent les Français, soit  il les connaît mais il n’ose pas les traiter (manque de courage politique), soit il ne les connaît même pas. Le résultat est le même pour faire du social, il attribue des aides financières, revenus ‘sociaux’, fonds de secours, fonds d’aides, logement sociaux attribués gracieusement, etc etc … Alors comme il a donné des subsides, l’élu a bonne conscience, il a fait du social, et certains peuvent même dire qu’ils sont socialistes.   Pour eux ‘donner’ c’est ‘aider’ .. Le reste n’est pas leur problème.

Qu’elle est la réalité de ce ‘social’ que constatent les citoyens.

A Thuir, dans un ensemble HLM une famille avec un enfant de 5 ans vivant de revenus sociaux, occupait le logement en compagnie de 37 chats et 7 chiens. On passe les détails sordides dont s’est fait l’écho le quotidien local. C’est ce qu’on appelle une situation sociale extrême.

A Trouillas, 1 mère de 4 enfants, enceinte de 8 mois, est soupçonnée du meurtre du bébé de 2 ans dont son récent compagnon incarcéré était le père.  Des traces de maltraitances ont été constatées sur le corps de la malheureuse petite victime.   On appellera cela un drame social.

A Perpignan, moins grave mais au quotidien, il suffit de se promener aux alentours du rond point Saint Martin, intersection de la rue Foch et du boulevard Mercader. Vous y croiserez une ‘meute’ de SDF, relevant des fonds d’aide sociale, venus ‘camper’ sur les lieux ou légèrement plus haut aux portes du supermarché Casino, afin de pratiquer l’aumône laquelle associée à leurs revenus sociaux leur permet de s’acheter bon nombre de canettes, éclusées tout au long de la journée, et qui après consommation sont jetées vides a même le sol, malgré la présence de containers poubelle. On vous dit que c’est du ‘Social’ .. Les trottoirs étant encore trop praticable, malgré leurs attroupements, ils laissent leurs amis a quatre pattes faire leurs besoins à même le trottoir, afin de les rendre encore plus impraticable.  C’est du social on vous dit !

Autre exemple également que celui de  l’arrivée d’une jeune occupante ‘déboussolée’ relevant totalement de l’aide sociale, placée dans un studio d’un immeuble résidentiel d’occupation bourgeoise.  La fréquentation des parties communes s’est immédiatement dégradé au vu des visites rendues à la nouvelle occupante.  Une procession de ‘cas sociaux’, visiblement sous l’emprise de produits illicites et abreuvés de boissons à base de houblon, a vite changé la nature même de l’immeuble.  Le placement ‘social’ de l’occupante en ce lieux aura non seulement un effet sur la tranquillité de la résidence, mais très certainement aussi sur le vote des occupants.  Puisqu’on vous dit que c’est du Social !.

Ce genre de témoignages n’est pas typique d’un électorat de droite ou de gauche. Sur ce genre de récit hélas banalisé, c’est l’ensemble de l’électorat qui se rassemble, et hélas, ne voyant aucune réaction saine a ces critiques, bon nombre se laissent aller à des votes extrêmes.

Les Bourricots osent poser la question : Jusqu’à quand cela va t’il durer ?  

Voila le résultat du ‘Social’ Made in France, c’est a dire fait a moitié et seulement sur la base de l’aide financière, sans contrôles ni contreparties éducatives.

Alors du social OUI !   il en faut certainement, mais avec des contraintes et un suivi des bénéficiaires.  Aider quelqu’un qui est en ‘déroute’ est totalement normal, mais encore faut il le seconder, le suivre, et exiger de lui un comportement conforme a la norme sociale établie dans le pays.   Le social Made in France c’est :  » tiens du fric et démerde toi !  »  Cela se transforme très souvent par « ‘ Tiens du fric, vas emmerder le monde !  »

Chaque lecteur aura certainement un ou plusieurs exemples à ajouter aux récits précédents.

Alors jusqu’à quand va t’on continuer a pratiquer ce type de ‘Social’ aveugle, made in France ?

Faux socialLes électeurs seront ils obligés de voter extrême pour en faire cesser ce fonctionnement absurde inefficace et exaspérant, car totalement déconnecté de la réalité que constatent au quotidien les citoyens, dans leurs villes, villages, quartier et rues.

Ce genre de social est contre productif pour la masse de ceux qui en ont une réelle nécessité, et qui souffrent de l’image du social que génèrent ce genre d’ayants droits parasites.

Alors faisons du social , bien sur. Mais mieux, plus, suivi, avec des contraintes et des contreparties éducatives,  et  cessons de ‘nourrir’ cette forme de pur parasitisme qui ruine à la fois l’image du vrai social et les finances du Pays .

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s