CEMOI investit dans ‘Frenchoc Prémium’ !

CemoiLe chocolatier Perpignanais Cémoi investit un budget de 2 Millions d’€uros sur 5 ans dans le projet « Frenchoc Prémium’

De même que l’œnologie permet d’étudier la production du vin, afin d’en peaufiner sa qualité, Frenchoc Premuim doit permettre à Cémoi de cibler la qualité du chocolat fabriqué en tenant compte des diverses demandes gustatives exprimées sur le chocolat dans le monde .

La consommation du chocolat varie selon les goûts nationaux, et par exemple si les Français consomment un tiers de chocolat ‘Noir’ cette qualité ne représente que 5% de la consommation de chocolat en Europe.  De même la qualité gustative et aromatique du chocolat varie énormément selon les pays, ou même les régions.

C’est pour coller à cette réalité et  maitriser la production permettant de conquérir des parts de marchés sur ces pays, que Cémoi met en place cette stratégie ‘Frenchoc Prémuim’.  Cela va lui permettre de coller à la demande des nouveaux marches en croissance que le chocolatier Perpignanais attaque commercialement, les USA, l’Amérique et la Chine.

Le projet Frenchoc Prémium a reçu le soutien de fonds européens distribués par la Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. Il bénéficie également de l’assistance du Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), et a mis en place un  partenariat avec la Sté  Lallemand, qui est le leader mondial de la production de levure et de bactéries pour des marchés spécialisés. (boulangerie, œnologie, chocolatiers, etc).

CacaoCémoi s’est préoccupé depuis déjà 10 ans de l’amélioration de la qualité des fèves ivoiriennes. Il a facilité le renouvellement de plantations, les prix d’achat ont été augmentés pour les planteurs, et des formations pédagogiques ciblées sur  la qualité ont été dispensées.  La Côte d’Ivoire est le 1er pays producteur au monde de fèves de chocolat, le groupe Cémoi produit, principalement à partir de fèves en provenance de Côte d’Ivoire.

Cet investissement est un gage sur l’avenir, qui lui permettra de s’assurer de produire les chocolats correspondant aux goûts et aux qualités spécifiques des marchés à conquérir. Voila ce qui s’appelle avoir une démarche de production et de commercialisation cohérente.

Bravo Cémoi, qui à parfaitement compris que demain se prépare dés aujourd’hui, qui chaque année traite  145 000 tonnes de fèves de cacao, et qui emploie 3 200 salariés, dont 2 100 en France, pour leur  transformation en chocolat  .

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s