SISCO (Corse) 13 Août à 17h30

carte-sisco-corseMais que s’est il donc passe Samedi 13 Aout sur la plage de Sisco village Corse a 15 Km au nord de Bastia ?

Le mystère commence a percer, concernant le déclenchement de ce que certains appellent déjà un grave affrontement raciste en Corse.

Il n’en semble rien, et le supposé ‘racisme‘ n’est rien d’autre qu’un affrontement entre des baigneurs pratiquants Islamistes et la population Corse de Sisco.

Les premiers témoignages, décrivent les faits suivants : Un groupe d’une dizaine de pratiquants islamistes dont les femmes se baignaient tranquillement en burka.  A quelques pas, et  non moins tranquillement quelques autres occupants touristes ou autochtones de la plage de Sisco ont souhaité graver dans leurs appareils photographiques, cette scène qui est ‘encore’ assez rare sur nos plages.  Une sorte de souvenirs de vacances, qui aurait pu être présenté comme ‘vacances exotiques’.

Mal leur en prit.  Les accompagnateurs  ‘mâles’ et barbus de ces ‘baigneuses’ ont mal supporté que soit gravé pour la postérité ce moment qu’ils jugent intime.   Ils ont jeté des cailloux à ces adeptes de la photo de vacances.  Et à partir de la c’est le déclenchement infernal  qui s’opère.   Les enfants ‘corses’ de cette scène avaient le sourire aux lèvres.  Cela a été pris pour une moquerie insolente par ces adeptes du maillot une pièce hyper enveloppant.  Les enfants ont eux aussi été pris à partie.  Les défenseurs des naïades ont alors sorti de leurs sacs de plage harpons et couteaux.  et les actes ont suivi les paroles.  Les mots proférés ont laissé place aux actes assénés. Un blessé (léger) et l’appel au secours des ‘photographes‘ Corses.     Le renfort autochtone arrive, le ton monte encore d’un étage, et le feux aux voitures des ‘baigneuses’ répond aux pneus crevés de celles des ‘photographes‘.

Une cinquantaine de Policiers et de forces de l’ordre  arrive en urgence sur place et ils ’empêchent’ que l’affaire ne tourne au drame.

Mais en Corse, arrêter une histoire n’est pas aussi simple que cela.  Il semblerait que l’affaire devienne extrêmement ‘communautaire’ ..  La ‘communauté’ Corse et ses éléments les plus ‘rigides’, auraient déclaré se charger de la sécurité sur l’ Ile.

Dés Dimanche quelques 500 manifestants Corses qui criaient « aux armes ! On va monter, parce qu’on est chez nous »,  ont été empêchées par des gendarmes de ‘monter’ au quartier de Lupino à Bastia. Quartier essentiellement occupé par des magrhebins, dont seraient issus les naïades islamistes, et leurs protecteurs anti photos.

La bêtise de certains, les croyances à la noix d’autres, vont elles ternir l’île de beauté…. On ose espérer que l’arrêté anti Burkini qu’a pris en urgence Ange-Pierre Vivoni,  le Maire de Sisco, suivant en cela beaucoup de maires côtiers, empêchera que les plages Corses qui se sont sorties d’affaires des incendies de paillotes préfectoraux , ne soient maintenant ensanglantées pour cause de photographies de naïades islamistes adeptes du maillot  ‘handy bag’.

Bien sur l’enquête de Gendarmerie établira la totalité des faits dans leur réalité Corse.

L’arrêté Anti Burkini ne posera certainement aucun problème d’adoption en Corse.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s