Burkini « KIKI » et Burka « CACA » Morale Objectiviste ou Relativiste ?

Le débat fait fureur,  le ‘monde’ politique s’en empare, et va forcément le dénaturer pour en tirer un certain profit électoral. Les arrêtés municipaux fleurissent, l’opinion s’enflamme.  Sachons garder la tête froide et examinons sereinement, pragmatiquement, et scientifiquement les choses. Essayons de prendre de la ‘hauteur’ c’est facile quand on est en bord de mer, il suffit de monter sur la dune.

1900BurkiniNous ne pouvons que constater que les baigneuses à La Baule en 1900 et la baigneuse en burkini en 2016 ont une certaine ressemblance.   Quel est le seul lien pouvant expliquer cette ressemblance ?  Certainement les mœurs de l’époque sur lesquelles le  poids de ce que l’on appelle la ‘morale’ qui est un sentiment de la société du moment et sur laquelle le poids de la pratique religieuse a un fort impact.

En 1900 à La Baule les mœurs guidées par la ‘morale’ de l’époque, voulait que les femmes cachent leur corps,  c’est toujours vrai en 2016 pour certains musulmans.

C’est quoi la Morale : Etymologie : du latin mores (pluriel de mos), moeurs, conduite, manière d’agir, genre de vie, habitude.

On classe la Morale qui régit les mœurs en 2 conceptions opposées

  • 1°) Objectiviste. Pour laquelle  les lois morales ne dépendent pas de l’homme mais des lois de la nature, et des « commandements divins » . Elles ont un caractère universel, éternel, absolu, normatif, et ne peuvent être ni changées ni supprimées. C’est aujourd’hui la Morale religieuse Islamiste.
  • 2°) Relativiste. Pour laquelle les valeurs morales ont une origine humaine. Elles sont définies par la société ou par l’individu lui-même et varient donc d’une société à l’autre. C’est la Morale Républicaine.

nonneHIDJABNous constatons également que le vêtement assimilé à une pratique religieuse n’ont guère évolués, la religieuse de 1900 jusqu’à nos jours en est la preuve.  Le Hidjab vêtement des femmes musulmanes qui respectent une lecture du Coran les incitant à ce port du vêtement occultant le corps hormis le visage est encore de nos jours porté par les croyantes musulmanes.  Les porteuses de la Burka étant celles qui ont ou subissent une lecture du Coran faite par les salafistes

Le vêtement que portaient publiquement le nonnes ‘Religieuses’, était un uniforme religieux destiné a celles qui épousaient dieux et entraient dans une vie vouée au seigneur.  Qu’en est il du port de l’hidjab ?     Ont elles épousé Allah ? ;  Vouent elles ‘volontairement’ leur vie au seigneur, tout en ayant une vie familiale particulière, souvent dans un foyer polygame ?

Et qu’en est il des malheureuses qui portent la burka qui les fait vivre ‘en cage’ .  Est ce toujours une démarche religieuse consentie de leur part ?

il semble qu’une certaine pratique musulmane se refuse à suivre la marche de l’humanité qui s’appelle le progrès. Ce progrès fait évoluer la société, tant sur le plan technique que sur le plan confort et ‘mode’ vestimentaire, en faisant évoluer ce qu’on appelle les règles ‘Morales’.  Le droit de vote, Le divorce, l’avortement, le mariage gay, sont des évolutions permises par la confrontation démocratique entre la croyance religieuse et la pratique sociétale.

curéImam

De même ce cliché démontrant que si le Curé de 1900 a évolué et s’est adapté à la société civile;  l’Imam lorsqu’il est chez lui en Pays musulman est également adapté au vêtement classique civil.  Le problème (si problème il y a) est le décalage vestimentaire entre le standard Européen et non pas Catholique, et le standard Africain et non pas musulman.

Le refus d’adapter la pratique religieuse au Progrès et a l’avancée des techniques et de la connaissance n’est pas exclusive de l’Islam.  Le Catholicisme a longtemps lui aussi eu cette attitude.  Heureusement certains Papes ont su faire avancer de concert la pratique religieuse, la morale religieuse, et le mode de vie que permet le progrès et les avancées scientifiques.

Le Monde change,  quelle que soit la religion, il faut qu’elle adapte sa pratique. Cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique, mais lentement, au quotidien, et si possible sereinement. La force de la religion Catholique c’est de permettre et d’accepter cette évolution, parfois certes difficilement, mais maintenant toujours calmement, et sans drames.

Que peut on résumer de tout cela ?

Si la religion musulmane peut et doit sans doute évoluer, comme l’a fait et le fait encore la religion Catholique, il est évident qu’une frange de musulmans, ayant une lecture archaïque du Coran appelée Salafisme, mène un combat absolu,  quasiment une guerre, contre toute évolution de la pratique religieuse musulmane.

COMBATLes premières ‘victimes‘ de ce combat religieux , sont évidemment et malheureusement  les musulmans modernistes, qui ont a subir à la fois les attaques des Salafistes mais aussi  la méfiance des autres religions.  La mondialisation et le déplacement irréversible de populations rend ce phénomène encore plus visible et sensible   Le Pape François a bien raison de ‘préciser’ que ce qui se passe n’est pas une guerre religieuse entre musulmans et Catholiques. 

C’est une étape difficile et dangereuse que doit franchir le monde musulman, pour lui aussi s’adapter aux irréversibles évolutions de la vie.  Le combat est quotidien, et il est mené par des archaïstes Salafistes rétrogrades et violents contre des musulmans modernistes pacifistes.

Ce ‘combat’ se déroule partout et bien sur aussi particulièrement sur notre sol, en France qui héberge une forte communauté musulmane.  Les Islamistes essaient de cliver la société en nous incitant à  mettre dans le même sac tous les musulmans.

Ne tombons pas dans ce piège. Faisons la différence, s’il faut châtier les uns, il faut certainement aider les autres.

Pour ce qui concerne La MORALE qui est le ferment qui permet l’évolution de la pratique religieuse en l’adaptant au mœurs du siècle,  il est clair que si les catholiques ont opté pour la définition RELATIVISTE , en ce qui concerne les musulmans le choix se fait en ce moment, et le combat qui les divise se situe entre les ISLAMISTES qui sont de farouches OBJECTIVISTES  qui pensent que la morale ne dépend pas de l’homme mais des  « commandements divins » dont elles tirent  un caractère universel, éternel, absolu, normatif, qui fait qu’elles ne peuvent être ni changées ni supprimées, et les MUSULMANS Modernistes qui ont une vision religieuse plus RELATIVISTE  qui donne aux valeurs morales une origine humaine définie par la société ou par l’individu lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s