Chômage en France, en Occitanie, et dans les Pyrénées Orientales 66 .

Pole EmploiVoila qu’avec les statistiques de fin Juillet ‘corrigées des variations saisonnières’ on apprend que le chômage recule légèrement en France. Légèrement, mais il recule.

En France on n’y croyait plus, et à présent un début d’espoir semble très modestement s’entrevoir.

Ne nous affolons pas les salariés de Pôle Emploi ne risquent pas encore de se trouver au chômage,  mais la baisse de 0,1 % en catégorie A (ceux qui n’ont pas du tout travaillé) est déjà en soi une bonne nouvelle, porteuse d’espérance.

Certains,  prétendent même que la courbe du chômage s’inverse.

OccitanieDans le même temps, presque hors de France dans notre région appelée (encore) Occitanie ce phénomène ne se produit pas et la chômage augmente au niveau régional.

L’Occitanie enregistre une augmentation du chômage sur l’ensemble de la région établie à 0,5%.  Sur les 3 derniers mois c’est carrément de 0,7% que le taux de chômage a augmenté en région.  C’est à dire que fin juillet la région enregistrait 366 931 chômeurs en catégorie A.

Mais dans la région chaque département n’a pas la même évolution.

 

PO 66Le champion régional du chômage de masse demeure sans aucune contestation,  l’enclave régionale (prétendue Catalogne Nord) qui est rattachée au sud de l’Occitanie et qui porte le très joli nom de Pyrénées Orientales .

On y constate pour la même période une augmentation du taux de chômage de 0,1 % sur un mois et de 1% sur les 3 derniers mois..

Notre Département Pyrénées Orientales 66 est leader régional, et bien sur National, du Taux de Chômage.  Nous comptons 35803 chômeurs de catégorie A dans notre département a la fin juillet. Ce chiffre colossal en rapport du nombre d’habitants du département ne cesse de progresser à qui mieux mieux et de mois en mois.

Entendez vous nos élus de la majorité Nationale, Régionale et Départementale, Députés Sénateurs, conseillers départementaux, ou conseillers régionaux faire la moindre proposition permettant d’arrêter l’hémorragie salariale, et de créer des emplois marchands.  Pour eux un emploi ‘marchand’ est un emploi de caissière dans un supermarché. C’est pour cela qu’ils organisent un peu partout dans leurs villages la création de ‘supermarchés’, grâce auxquels le département est classé 1er en France pour le nombre de M2 de grande surfaces par habitants.   Ils ne savent pas que « l’emploi marchand » est un poste salarié dans la production marchande c’est à dire produisant des biens et des services qui sont écoulés sur le marché concurrentiel à un prix couvrant plus de 50% des coûts de production, c’est à dire créateur de richesse.  Dans le périmètre de l’emploi marchand nous trouvons l’industrie, bâtiment, logement, transport, agriculture, Travaux publics, etc  ……    Alors que « les emplois non marchand » sont des emplois de services financés par des « prélèvements obligatoires » (emplois municipaux, enseignement, défense nationale, justice etc), tous services gratuits ou vendus sur le marché non concurrentiel à un prix  économiquement non significatif, c’est-à-dire qui couvre moins de la moitié des coûts de production.   Ces emplois, certes tous utiles et même indispensables, sont créés avec l’argent public du contribuable (les impôts).

Il est vrai que question ‘économie’ et ‘création d’emplois’ bon nombre de nos élus issus de la sphère des emplois non marchands ( carrières de fonctionnaires ou agents des collectivités publiques) n’ont guère de connaissances ni de compétences, hormis certains pour lesquels la « création d’emploi » consiste à  l’ embauche dans le cadre de leurs mandats électoraux de membres de leur propres familles.   Pour l’instant ces élus sont absorbés par les vacances, les feux d’artifices,  les bals ‘gratuits’ et les festivités estivales.  Puis ce sera la rentée scolaire. Ensuite le problème national du chômage, encore plus perceptible dans notre région Occitanie et en particulier dans notre département des Pyrénées Orientales laissera la place aux Présidentielles, puis aux Législatives, ensuite aux Sénatoriales, on parlera certes beaucoup de ‘chômage’, entre deux débats sur le ‘burkini, un attentat prévisible et une autre dérivatif possible.     Ensuite,  avec un peu de chance,  nous arriverons aux portes de l’été prochain.

D’ici la Bon Chômage, Bon courage aux conseillers de Pôle Emploi.   Et bonne rentrée scolaire, politique, et de vacances au travail pour ceux qui ont la chance d’en avoir encore un.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s