USAP: 2016/17 comme 2015/16 ?

USAP LOGOUSAP a certes changé d’entraineur qui est appelé a présent ‘manager général’, a reçu en renfort quelques joueurs, mais n’a malheureusement  pas changé de style de communication, ni de jeu.

Prenez les déclarations d’après le 1er match joué à domicile et gagné  péniblement (19 à 16) contre Mont de Marsan.   Le ‘manager général qui se fend dans la presse d’un satisfecit ‘prometteur’ au vu de qualités physiques et mentales exprimées à Aimé Giral, qui lui permettent de dire à l’approche du match a Aurillac:  « Aurillac on y va au meilleur moment »  des déclarations du staff distillées dans la feuille sport du quotidien local « on veut une mêlée propre » ou sans aucun sens par Gelez qui susurre « On peut perdre, sans que cela soit grave »

Après tout cela, vous remuez bien fort et vous servez avec deux glaçons ce vendredi matin après le match à Aurillac du jeudi soir.

Le titre du journal local dans sa page sports: « Aurillaclaque » est pour une fois un excellent résumé.

Pas de jeu, pas de touche, pas de mêlée, qui dit mieux ! :  42 à 13.    Certes l’année dernière la déculottée à Aurillac avait été pire, ils avaient encaissé 52 points, mais est ce à mettre au rayon des progrès ?     Les propos du demi de mêlée Tom Ecochard dans la presse sont très explicites « On a été pris dans tous les secteurs, touche, mêlée, jeu au sol »  .. Perdre à Aurillac est chose possible, Aurillac est invaincu depuis deux saisons au stade Jean Alric, néanmoins y être laminés est une autre paire de manches, beaucoup plus révélatrice.

Alors, comme l’année dernière, l’USAP va nous promettre une revanche a domicile en recevant DAX .  La victoire est possible, et surtout souhaitable,  la manière sera encore plus parlante.  Il faut que le club comprenne que laisser les supporters espérer une remontée en TOP en se satisfaisant comme les 3 années passées de gagner péniblement les matchs à domicile, est une illusion que les supporters connaisseurs  du rugby ne croient plus.

Alors, moins de blablas et de déclarations aussi ‘flambantes’ que ridicules dans les médias, et un peu plus de jeu seraient les bienvenus

Le slogan de l’USAP   Mai morirem  qui se traduit par « on ne mourra jamais », cela ne veut pas dire qu’on redeviendra GRANDS.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s