PS 66: Bien mieux que le départ …… l’ EXCLUSION !

Charles-Campigna

Voila le courrier que nous fait passer Charles Campigna ex élu municipal d’Argelés sur Mer et a présent ex socialiste.

En ce qui concerne les Bourricots nous trouvons très honorable que Charles Campigna affiche avec honneur son exclusion du PS.  C’est plus glorieux qu’en démissionner simplement.

Pour ceux qui y restent dans un but ‘alimentaire’ ou un manque de courage, l’exclusion est l’outil qui leur reste pour faire taire les « Grandes gueules » et Charles Campigna figure Argelésienne avait cette qualité.

Alors pour que les choses soient claire Charles Campigna à décidé d’écrire a tous les militants socialistes d’Argelés.

Voici la lettre que l’Exclu a expédié aux militants d’Argelés qu’il appelle encore ‘Camarades‘ et à la fédération PS 66

Camarades,                                                                                                               22 août 2016

            A la demande de Christian Nadal, adhérent local du PS,  la section d’Argelès m’a envoyé devant la commission départementale des conflits de notre parti. Une décision votée en section, à main levé, à la majorité des votants,  une voix contre et un refus de vote : le mien. La commission départementale vient de rendre son verdict :  

Je suis exclu pour un an du Parti Socialiste.

            N’étant pas né de la dernière pluie, je connais les véritables initiateurs et l’objectif de cette démarche, et je sais aussi que seule une haine féroce à mon encontre les a guidés.

Je ne ferai pas appel de cette décision inique, les dés sont pipés.

Les griefs retenus par la commission pour me sanctionner concernent les courriers que j’ai transmis aux élus, aux militants socialistes ainsi que mes prises de position parues dans la presse.

            Ces courriers, ces articles de presse je les assume pleinement. Mais surtout,  je n’ai pas voulu courber l’échine devant cette passation de pouvoir entre Pierre Aylagas et Antoine Parra présentée comme une transition annoncée, ce qui est totalement faux.  Aucun document de campagne officiel ne le mentionne. Il n’y a jamais eu en section du PS, d’ordre du jour écrit ou d’appel à candidatures, de débat organisé pour cette importante question, de vote sur le choix imposé pour l’avenir de notre section et de notre commune. Nous n’avons jamais débattu démocratiquement  de ce sujet avant ou après les municipales de 2014. Cette opération, assimilée à une entourloupe par nombre d’argelésiens pervertit gravement les valeurs républicaines que nous défendons et Antoine Parra demeure un maire » désigné » sans la légitimité conférée par le suffrage universel.

            Je vous rappelle que le poste de maire m’a été proposé par Pierre Aylagas avant qu’il ne le propose à Antoine Parra.  J’ai décliné l’offre par honnêteté, intégrité et surtout par respect des Argelésiens. Dans notre démocratie, seul  le suffrage universel valide une élection, et donne toute légitimité à l’élu.

             Antoine Parra démarre son mandat de maire en tant que socialiste sur un nouveau mensonge, lorsqu’il annonce dans le  magazine municipal Granotes N° 127  et dans le journal l’indépendant  « je suis membre du parti socialiste depuis 1986 », alors que son adhésion au PS date du 19 juin 2002 (source Solferino). Personne non plus, ne se rappelle  de lui  pendant la campagne municipale de 1983, aux côtés de Jean Carrère. Alors pourquoi mentir, vouloir se draper à peu de frais des habits du militant vertueux ? Pourquoi ?

            A vos côtés, comme secrétaire de section du PS, j’ai participé aux combats politiques les plus difficiles menés par le PS dans les élections européennes, nationales, régionales, départementales, municipales, pour assurer entre autre les candidatures de  François Mitterrand, Michel Rocard, Lionel Jospin, Ségolène Royal, François Hollande, Jean Carrère, Christian Bourquin, Henri Sicre, Georges Frêche, Jacqui Bordaneil, et plus particulièrement Pierre Aylagas. Depuis 1980, 36 ans de militantisme à vos côtés, j’en suis fier, et je ne regrette rien.

Vous me connaissez, je n’ai jamais recherché un quelconque intérêt personnel, financier ou lié à l’urbanisme, contrairement à certains. Je me suis investi sans compter dans le parti, contrairement à certains, sans attendre les élections municipales de 2001 où j’étais candidat aux côtés de Pierre Aylagas et Jean Carrère.  J’ai toujours payé ma cotisation comme militant conformément au barème établi par le PS, contrairement à certains. Ainsi que ma cotisation d’élu durant les deux mandats que j’ai exercés, contrairement à certains. 

Les mêmes ont choisi un chemin différent pour faire de la politique. Ces pratiques locales assèchent notre parti, divisent les militants, divisent les argelésiens, ce n’est pas ma conception.

            Je veux rester le même, fidèle aux valeurs républicaines, socialistes. Pour moi une autre façon de faire de la politique est possible, en adéquation avec les argelésiens, conforme aux valeurs que  j’ai toujours défendues, avec conviction. C’est pour mieux les défendre que je serai candidat en 2020 en gardant le même cap, les mêmes valeurs, le même enthousiasme, pour Argelès-sur-mer et tous les Argelésiens.

            Je sais que je peux compter sur vous.                                Charles

Décidément les prochaines municipales d’Argelés en 2020 sont déjà lancées en 2016. 

Bien d’autres épisodes fleuriront évidemment dans les pages du Bourricot..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s