le chloroforme spécial réforme

Les Français attendaient une baisse des prix, on leur propose un changement de caissière.

C’est imagé différemment la réalité de la prétendue réforme fiscale.

Le problème actuel n’est pas l’encaissement des impôts dont nos gouvernants se gaussent de faire aboutir la perception avant 2017.

Le réel problème est le montant de l’impôt et sa répartition.   Il ne faut d’ailleurs pas dire de l’impôt, mais plutôt des impôts, car il faut ajouter a l’impôt sur le revenu, les impôts locaux et régionaux, Le foncier et la taxe d’habitation.

La réalité est terrible aucune réforme sur leur calcul et leur assiette n’est prévue, seule la perception sera ‘chamboulée’ qui en réalité permettra l’astuce de ‘mensualiser’ l’ensemble des contribuables en leur prélevant ‘ à la source ‘ (pour leur simplifier la vie) et directement avant qu’ils ne touchent les revenus (pour éviter qu’ils oublient) le montant de leur cotisation d’impôt.

Appeler cela une réforme est une escroquerie !

réformeCe projet n’a de but que d’organiser la collecte de l’impôt à la source, ce n’est pas une réforme fiscale de fond telle que le candidat Hollande l’avait annoncée.

Elle ne bouscule pas les tranches, elle ne de fusionne pas l’impôt sur le revenu et la CSG.

Le gouvernement l’annonce d’ailleurs clairement, cela ne changera pas le montant de l’impôt.

C’est une opération d’affichage, un ravalement de façade fiscale de pure forme, un bricolage technique qui ne poursuit que deux objectifs :

1°) Laisser croire à l’opinion que le gouvernement poursuit les réformes qu’il a annoncé.

2°) simplifier la collecte de l’impôt en espérant de ce fait réaliser quelques économies dans l’appareil de l’énorme administration fiscale.

La France est le seul pays Européen a ne pas utiliser la technique de retenue de l’impôt a la source. Cette méthode n’a en soi pas de gène pratique, elle lisse sur l’année même de la perception des revenus le prélèvement mensuel de l’impôt  sur la feuille de paie.

Cela aura quand même un effet psychologique certain que n’ont pas encore mesuré les gouvernants.

Le salarié aura ainsi une nouvelle notion de son salaire, ce ne sera plus comme aujourd’hui salaire net de charges sociales, qui est le seul chiffre écrit en bas du bulletin qui intéresse le salarié. Cela va être à l’avenir Salaire net de Charges Sociales  ET d’impôts sur le revenu.

Ce nouveau chiffre qui s’imprimera en Net à Payer en bas du bulletin lui donnera tous les mois la notion de sa contribution à la ‘marche’ de l’état.

Ne lui restera plus si ce montant Net a Payer en bas du bulletin ne lui parait pas suffisant, qu’a réclamer à son patron une augmentation, et à faire grève pour l’obtenir.   Façon élégante de noyer l’impôt dans le revenu, fruit du travail, déjà expurgé des ‘charges sociales’.

A présent ce ne sera plus l’impôt qui sera trop élevé, c’est le salaire qui sera trop faible . 

Salaire trop bas , et, Salaud de patron !  remplaceront dans l’inconscient des salariés, Etat voleur ! et  impôts trop élevés.

Appeler cela une réforme est une escroquerie du genre de celle qui permettrait à un supermarché d’afficher ‘Baisse des Prix’ en ne changeant que la caissière ou la caisse enregistreuse.

La seule vrai réforme urgente, nécessaire, impérieuse, mais qui demanderait abnégation et courage, c’est à dire impossible avec le personnel politique qui se dispute le pouvoir, c’est la réforme de l’Etat .qui doit sans doute commencer par celle de la Constitution !

chloroforme

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s