J. François Copé, Nicolas Sarkozy .. après le faux amour, la vraie haine !

sarko-copeCertains appellent cela « laver le linge sale en famille » ,

Les Bourricots préfèrent dire le « grand déballage final ».

Dans ce jeu d’acteurs politiques qui se connaissent trop bien, il est des épisodes de vie commune qui ont laissé des traces.  Celui de la campagne de 2012 menée par le Président sortant Sarkozy et soutenu par son parti, alors appelé l’ UMP, dirigé par François Copé est devenu un ‘cancer’ qui métastase la vie du parti.

L’affaire du dépassement colossal des comptes de campagne de Sarkozy, et son volet Bygmalion ont donné lieu à plus de deux années d’une minutieuse enquête de police, à l’issue de laquelle Jean François COPE à été exempté de toute mise en cause, ou mise en examen. Par contre, ce sont 14 personnes dont l’ex Président Sarkozy (le 16/02/2016) qui ont été mises en examen et qui à la demande du parquet font l’objet d’une demande de renvoi devant le tribunal correctionnel.

Jean François COPE libéré de toute suspicion par la justice, entend rétablir les faits et son honneur.  Il vient de prononcer en fin connaisseur une phrase quasi définitive sur l’ancien Président,  auquel il s’oppose à la primaire,    à savoir :

 » Il voudrait que vous l’élisiez pour ne pas aller au tribunal ! « . 

Le Député maire de Meaux qui a un temps été placé malgré lui au coeur de cette affaire, ajoute pour être bien compris : « la mise en examen de Nicolas Sarkozy n’est pas que technique, elle porte sur une vingtaine de millions d’ €uros, qui en réalité sont un détournement ! .. C’est une fuite éperdue en avant ».  

Pour préciser les raisons de sa déclaration Jean François Copé explique : La vision du monde politique tel que Sarkozy le voit est simpliste, « Il est le suzerain, vous êtes vassal ou rival » …  « A ses yeux on est tous des nuls, tous des cons, lui, il sait tout  … Juppé, il l’a toujours méprisé. Moi, il ne m’a jamais méprisé, pire il me déteste »

Bigre !  voila résumé et clairement dit, ce que bon nombre d’électeurs commencent à penser tout bas.

Drôle de climat dans cette primaire ou s’est fourvoyé l’ancien président déchu en 2012, qui avait pourtant juré sur tous les saints arrêter définitivement la politique, et qui aujourd’hui se trouve face à face avec certains acteurs de ses ‘aventures’ qui ont des souvenirs à lui rappeler.

mise-examen

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s