Travailler PLUS, MOINS ou TOUS.

Le vrai débat que les partis politiques n’osent ouvrir complétement.

« Faut-il travailler plus ou travailler moins pour travailler tous ? »

travaillonsLa question est tellement bonne, que personne ose y répondre.   et pourtant il faudra bien choisir ….. un Jour ..

Faute de législation Européenne qui s’imposerait comme un socle social à l’ensemble des pays de la communauté, chaque pays a cherché à résoudre cette question selon ses gouvernements et les rapports de force sociaux du moment.  En France Dame Martine dans la folie et l’ivresse des années Mitterrand à choisi d’imposer les 35 heures, et parallèlement on décidait de baisser l’âge de la retraite à 60 ans.

Depuis déjà longtemps le monde économique qui souffre de ces deux décisions imposées, alerte le pouvoir politique, mais les rapports sociaux imposés par des syndicats dirigés par le corporatisme des fonctionnaires empêchent toute évolution négociée.  Et comme le courage politique est une valeur rare en France aucune solution imposée n’a été envisagée par les gouvernements successifs.

Aujourd’hui les Français commencent eux même à se rendre compte du problème économique qu’ont engendré ces deux rêves démagogiques imposés par une gauche qui sait distribuer, mais beaucoup moins organiser l’économie pour qu’elle produise des emplois marchands et des richesses à partager.  Les délocalisations justifiées par le maintien de la compétitivité se sont multipliées, les cessations d’entreprise étranglées financièrement se sont aggravées, le chômage de longue durée est à son apogée et la paupérisation d’une frange de la population immergée dans l’assistanat ‘désociabilise’ durablement des quartiers entiers.

Un  vrai référendum sur les 35 heures à déjà eu lieu.

Certes pas nationalement, mais pour autant très instructif, car il a été démocratique et les salariés ont pu s’exprimer librement en toutes connaissances des raisons et des causes, sociales et économiques.  A l’usine Smart de Hambach, un passage aux 39 heures payées 37 a été voté malgré l’opposition syndicale.  Le vote a été suivi  par la signature d’avenants aux contrats de travail validés par 95 % des salariés.

Ce résultat n’est pas du, comme le suggérent les syndicats, à la prétendue « résignation » des salariés. Il est généré par le réalisme et la prise de conscience par les salariés eux mêmes, que la production manufacturière en France est en compétition avec le monde entier, et qu’il faut veiller au décrochage que peut produire un trop grand écart ‘social’ avec les pays concurrents.  Et ce n’est pas de la Chine ou de l’Inde qu’il est question, mais déjà et surtout des autres pays Européens.

Certes certains beaux penseurs auront vite fait de répondre au Bourricot que les Français travaillent déjà plus que 35h puisque d’après un rapport de l’OCDE ce sont en moyenne 36,1 h /semaine que travailleraient les Français.   Il faut quand même pour préciser cela parler aussi de toutes les ficelles et contorsions qu’ont imaginé les gouvernements successifs pour trouver des échappatoires à l’icône social que sont devenues les 35 heures.   Combien de réglementations bizarroïdes de compensations absurdes, de dégrèvements ruineux, bref combien de tours de magiciens pour essayer d’estomper au mieux les effets d’une loi absurde qu’on n’ose pas abroger.  Sur ce plan l’abrogation des 35 heures serait sans doute une saine et importante ‘simplification’ .

Faudra bien un jour qu’un gouvernement prenne en main ce ‘problème’ les Français y sont prêts, les syndicats y seront sans doute opposés, mais ils sont tellement peu représentatifs et tellement discrédités que seul leur pouvoir de nuisance est leur arme.

Ce sera certainement un débat important de l’élection Présidentielle, mais il faudra l’écouter avec le filtre du ‘bon sens’ pour  le comprendre, en effaçant les intonations démagogiques de certains, et provocatrices d’autres.

Supprimer les 35 heures OUI, simplifier le droit du travail, encore OUI, mais améliorer le pouvoir d’achat des salariés et permettre à l’économie de créer des emplois et de la richesse en se développant.  Voila le dilemme.

TRAVAILLER PLUS pour gagner plus TRAVAILLER MOINS en gagnant autant, ou TRAVAILLER TOUS  en simplifiant ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s