Le vieux Vinyl du Dimanche 09/10/2016

disque-standardAujourd’hui dans notre chronique musicale hebdomadaire et dominicale « Le vieux Vinyl du Dimanche » Les Bourricots vont vous ramener au temps du démarrage du Rock britannique les années 1960.

C’est en 1963 qu’est né à Birmingham le Spencer Davis Group, à l’initiative de Spencer Davis à la guitare solo, accompagné de Stevie Winwood qui avec son orgue Hammon était l’organiste du groupe, et de son frère Muff à la guitare basse. A ce trio d’origine s’ajoutera rapidement Peter York à la batterie.

Le succès est rapide, et dés leur second album en 1966, un premier tube « Keep and running » les place rapidement et durablement en tête des ventes de disques en Europe.

Le succès et les égo ont fait malheureusement exploser le groupe initial en 1967, certains partant sous d’autres cieux musicaux. Spencer Davis resté seul maintenait le nom, avec de nouveau musiciens, mais sans le génie et la créativité qui avaient prévalu au succès des premières années du Spencer Davis Group.

Rappelons nous cette époque folle et les succès du Spencer Davis Group d’Origine.

Le « Tube » qui les a mis au sommet en 1966  « Keep and running »

Ensuite et toujours en 1966 « Gimme some loving »

Continuons avec cette affirmation musicale :  « I’m à man »

Et pour ceux qui veulent se rappeler ce groupe et ces années ou simplement un peu plus les découvrir

Les 36 minutes de leur second album en 1966.

Merci au Spencer Davis Group

Bon Dimanche à tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s