La Politique est une drogue ‘Dure’ , 2 derniers Présidents en sont accroc

drogueTout le monde pense qu’avec un tel rejet dans l’opinion le Président ‘Normal’ François Hollande n’est pas, ou n’est plus, en capacité de se représenter.         C’est bien mal connaître le personnage et les dégâts irréversible que cause sur le jugement et le comportement, la consommation de cette drogue dure qu’est le ‘Pouvoir’.

Vous avez le même exemple avec son prédécesseur, un certain Nicolas, lequel en 2012, seulement quelques jours, quelques heures avant un deuxième tour qu’il pressentait funeste pour son sort Elyséen, déclarait au micro de RMC, presque comme une ultime menace, et en vraie fanfaronnade, « si je perds je quittes définitivement la politique » .  Le manque de drogue du pouvoir faisait quelques semaines à peine après sa défaite, revenir ce consommateur fébrile et accroc de cette drogue qu’est la politique, sur sa parole radiophonique du candidat .       Une parole n’a pas de valeur .. (bien sur elle s’envole)

François Hollande lui est encore au pouvoir, et de ce fait il tient encore le frêle gouvernail de son destin de candidat. Celui du résultat semble acté puisque pas moins de 85% des Français ne souhaitent pas sa candidature, donc sa réélection.  Chiffre de rejet qu’il partage d’ailleurs avec l’ex Président Sarkozy.   Lui reste la fonction de représenter son camp ‘la gauche’ et d’en porter le drapeau à ce scrutin.  Certains lui en contestent la primauté, mais il est maître du jeu et du temps pour régler ce détail.

Ultime signe du destin, la sortie d’un livre de confidences chuchotées en cours du mandat à deux journalistes du Monde  « Un Président ne devrait pas dire cela ! » . Le titre seul est déjà accablant, mais le contenu est affligeant. Mis à part une opinion, certes un peu rapide et trop générale, mais que beaucoup de Français peuvent partager, sur certains footballeurs, le reste est accablant pour le 1er magistrat de France qui dans une ultime confidence s’en prend même frontalement a la magistrature.

Et bien rien, même pas ce livre, n’entravera sa marche triomphale vers l’échec de son renouvellement de bail.  Après tout doit il penser Sarkozy a subi ce même affront de refus de renouvellement de bail en 2012, et il a même pu redevenir Président de son parti par la suite.  Alors, peut être Pépère pense t’il le copier en reprenant par la suite la direction du parti socialiste, ou du moins ce qu’il en restera, après le scrutin de Mai 2017.

Déjà en campagne, bien que non déclaré derrière le Président se cache le Candidat. 

Dernièrement salle Wagram il s’exprime sur l’unité nationale, à Florange il essaie de justifier sa politique industrielle, il claironne a tout vents sa grandeur d’avoir su arracher un accord mondial sur le climat, il va même jusqu’à réserver des surprises de dernière minute du genre réforme des institutions.   Vous voyez le Président n’entend pas arrêter la consommation de la drogue du pouvoir, et soyons surs que même battu, le sevrage sera impossible, seul le manque exercera sur lui la souffrance pathétique qu’on devine sur son prédécesseur.

Il sera candidat car il pense être légitime, et le plus représentatif de ce qu’est la gauche aujourd’hui.  Imaginez l’écart de ce qui s’appelle encore la gauche, constituée entre Jean Luc Mélenchon, Cecile Duflot, Gérard Filoche, Benoit Hamon, et les sociaux libéraux de Valls, ou même les soutiens de Macron tels Richard Ferrand et Arnaud Leroy ou Gérard Collomb.   François Hollande se sent au centre de ce magma, et pense qu’en toute fin il sera le représentant le plus utile pour échouer à la Présidentielle. La seule chose qui prouve sa lucidité, c’est que s’il n’y a pas aujourd’hui de majorité possible avec lui candidat, il n’en existe pas non plus avec un autre de gauche. Dans ce cas il va donc « assumer » la candidature faute de mieux pour représenter la gauche.  Mais pour annoncer la ‘bonne nouvelle’ aux Français il attend de connaître la candidat de la droite.  Il souhaiterait que cela soit Nicolas Sarkozy, mais la tendance forte de rejet qui s’exprime nationalement sur lui aussi, n’ouvre pas cette solution.  Alors il prépare déjà en douce, son argumentaire réactualisé pour sa campagne.  Elle sera, n’en doutez pas, comme la précédente basée sur l’illusion.  La finance ne sera pas l’ennemie, mais ce sera le maintien tout aussi illusoire des avantages ‘acquis’ de la catégorie sociale qui lui fournit la troupe électorale.   Il sait très bien que ces promesses comme les précédentes de 2012 n’engagent que ceux qui les écoutent, mais il soutiendra en vrac garantir le maintien du ‘mariage pour tous’ et de ‘cumul de mandats’ qu’aucun autre candidat (mis a part Sarkozy) ne remet en cause, et garantir le statut des fonctionnaires, les retraites, et sans doute aussi le maintien des déficits publics. En résumé son programme sera « Continuez avec moi la meilleure politique pour la France »  Qui peut encore croire cela ?   La drogue du pouvoir rend aveugle ses consommateurs, mais peut être fait elle perdre la mémoire aux électeurs ?            c’est le seul espoir de Pépère François Président.

drogue

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s