L’Ane Aphore : Un drôle d’Ane … ou un Zébre sans rayures ?

anaphore 01Français rappelez vous !

En 2012, au cours du duel qui l’avait opposé au Président sortant Nicolas le Nerveux, le candidat normal François le Mou avait grâce à  l’anaphore, « écrasé » son rival  lors du débat final, par la très fameuse anaphore « Moi président de la République ..  … » prononcé 15 fois consécutivement.

Ce fut un tournant majeur du débat.

Enfin si on considère qu’il y a eu débat, car de ce « combat » de joutes verbales,  il y a eu un gagnant , François, un perdant , Nicolas et des « cocus » les Français, mais pouvait il en être autrement, au vu de la déception qu’avait inspiré le quinquennat précédent.

Le Bourricot vous rappelle ci dessous les anaphores :

Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Élysée.
Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur.
Moi président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien.
Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l’avis du Conseil supérieur de la magistrature n’a pas été dans ce sens.
Moi président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes.
Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.
Moi président de la République, j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’État; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m’expliquer devant un certain nombre d’instances.
Moi président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d’hommes.
Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts.
Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.
Moi président de la République, je ferai un acte de décentralisation parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d’un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés.
Moi président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation.
Moi président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie, et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens.
Moi président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées.
Moi président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.

hollande-anaphore 

 

Le 14 Janvier 2014 lors de Vœux devant la Presse, la technique de l’anaphore s’est encore affutée.

Ce ne sont pas moins de 8 anaphores différentes que nous a asséné notre François le Français.  Cette fois il y a eu de la variété, la maitrise totale de l’exercice.

Le Bourricot vous en détaille ci dessous le nombre et l’extrait de la phrase prononcée.

1°)  4 fois « C’est pour la jeunesse » : C’est pour la jeunesse que nous avons introduit le contrat de génération ; C’est pour la jeunesse que nous augmenterons le nombre de jeunes accueillis dans le service civique ; C’est pour la jeunesse que le gouvernement poursuivra la revalorisation des bourses universitaires ; c’est pour la jeunesse que nous luttons contre les décrochages scolaires.

2°) 4 fois « Ce que je veux qu’elle soit » : Ce que je veux qu’elle soit : forte dans son économie ; Ce que je veux qu’elle soit : exigeante dans l’affirmation de son destin républicain ; Ce que je veux qu’elle soit : pleine de vitalité démographique ; Ce que je veux que soit la France, un pays attaché aux libertés.

3°) 6 fois « Quand on a 25 ans » : Quand on a 25 ans, on veut réussir sa vie ; Quand on a 25 ans, on veut être capable de s’installer, de travailler ; Quand on a 25 ans, c’est insupportable d’attendre un emploi durable ; Quand on a 25 ans, qu’on a toujours pas un CDI, c’est insupportable ; Quand on a 25 ans et qu’on a fait des études, et qu’on est obligé d’accepter un stage et de la précarité ; Quand on a 25 ans, et qu’en plus on est discriminé selon le quartier .

4°) 5 fois « Plus fort » : Plus fort sur le plan industriel et économique ; Plus fort sur le plan de la cohésion républicaine ; Plus fort pour créer de l’emploi ; Plus fort pour exprimer une politique internationale ; Plus fort dans son système éducatif.

5°) 4 fois « La finance » : La finance, en quoi sera-t-elle avantagée par le pacte de responsabilité ; La finance, c’est nous qui avons fait une loi bancaire ; La finance, nous faisons en sorte qu’elle puisse être contributive à toutes les actions ; La finance, on l’a mise au service de l’économie avec la B.P.I.

6°) 3 fois « C’est bien pour l’économie » : C’est bien pour l’économie si on peut empêcher des augmentations d’impôt,  C’est bien pour l’économie si on peut permettre qu’il y ait une baisse des charges ; C’est bien pour l’économie si on peut faire qu’il y ait moins de dépenses de fonctionnement

7°) 4 fois « La France » : La France, vous avez une recherche d’excellence ; La France, mais vous avez un mode de vie, un art de vie qui fait rêver ; La France, mais vous avez des industries qui sont d’ avant-garde ; La France, mais vous avez des créateurs.

8°) 5 fois « Qu’est ce que c’est qu’une politique progressiste ? »  : Qu’est-ce que c’est qu’une politique progressiste ? C’est d’être capable de créer une Banque publique d’investissement ; Qu’est-ce que c’est qu’une politique progressiste ? c’est mettre en place un fond de résistance, qui aide les entreprises en difficulté ; Qu’est-ce que c’est qu’une politique progressiste ? C’est à un moment, pour sauver une grande entreprise, d’être capable d’intervenir dans son capital ; Qu’est-ce que c’est qu’une politique progressiste ? C’est d’être capable, aussi, d’avoir des instruments sur l’emploi ; Qu’est-ce que c’est qu’une politique progressiste ? C’est être capable de faire une politique de transition énergétique.

Le Prince de l’ Anaphore, mais aussi Président de la République nous a gratifié en cascade le31/12 de ses Vœux pour 2015 et le 5/01/2015, de deux heures de parlotte avec les auditeurs à la radio.  Ces deux exercices ne se prêtent pas à l’anaphore.

En décembre prochain,  lorsqu’il nous annoncera son désir d’anaphoriser encore 5 ans à la tête du pays, il pourra préparer pour les primaires de la gauche les anaphores qui conviennent face à ses concurrents, puis enfin désigné par le peuple de gauche pour porter son fanion, il réfléchira ensuite aux anaphores qu’il pourra distiller face à Alain Juppé.  D’anaphore en anaphore le temps passe en « Hollandie ».

Le Bourricot .frEspérons que pour notre plaisir il reprendra ce style si naturel qui lui va si bien lors de la traditionnelle cérémonie télévisée des vœux Présidentiels pour 2017, et qu’il « anaphorera » comme un perroquet : ça va aller ! ça va aller ! , ça va aller ! parce que certains sont prêts à chanter ah ! ça ira, ça ira , ça ira ! , et ce chant des révolutionnaires précédait la guillotine.

signé:  l’ Ane  Aphore

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s