Oui au Pays Catalan ! Parti de rien …. pour arriver nulle part ! ….

oui-pays-catalanC’est fait, le Parti politique OUI au Pays Catalan est né !    Et après ? …..

250 membres fondateurs réunis dans une salle de cinéma … pour justement en faire pour un parti.

Le 10 septembre 10000 manifestants de toutes sensibilité politique ont manifesté leur colère dans les rues de Perpignan face à la dénomination de la région Occitanie qui n’a pas pris en compte la spécificité des Catalans.  Un parfum de l’antique Septimanie de Georges Fréche  re flottait dans les rues de Perpignan. Certes il y a de quoi mettre 10000 personnes dans la rue, mais que quelques uns aient pensé qu’un créneau s’ouvrait opportunément pour en tirer la couverture à eux en constituant un nouveau « Parti Politique » est la preuve d’une naïveté qui frôle la niaiserie politique ou tout au moins des égo surdimensionnés.

Dés le lendemain de la manifestation du 10 septembre, les revendications n’étaient pas exprimées de la même façon par tous les participants, c’est dire l’ homogénéité du cortège. Le seul lien commun Occitanie ne leur va pas, et Les Bourricots comprennent bien cela.

Revenons en aux 250 membres et fondateurs du Parti OUI au Pays Catalan.

1°) La création de ce Parti va sans doute scléroser nombre d’autres partis, puisqu’il est de pratique générale qu’un adhérent ne peut être membre de plusieurs partis à la fois.  Ce sont donc l’ UDI qui va perdre le maire UDI de Fourques Jean Luc Pujol et Annabelle Brunet avocate et adjointe UDI à la mairie de Perpignan, et conseillère départementale.  Encore plus dramatique, va être la perte incommensurable pour CDC (formation nord catalane, centre gauche ou droit selon l’accord électoral possible) , de son légendaire Président, guide spirituel et politique l’insubmersible Jordi Vera.

2°) A présent que ce parti révolutionnaire de la cause Catalane au Nord du Perthus est constitué, il va falloir lui donner un programme détaillé.  Fini de pouvoir balancer facilement du haut d’une estrade ou d’une scène, soit-elle d’un cinéma, des formules toutes faites, faciles et enivrantes, d’un bel unanimisme mais sans grande épaisseur. Faire un programme spécifique va être un tout autre défi, auquel les dirigeants du Oui au Pays Catalan vont devoir s’atteler, et forcément faire des choix.   Hors il est bien connu que si l’ Anchois est facile à trouver en pays catalan (à Collioure) le choix de son destin est plus difficile (à Perpignan).

Il est sans doute inutile de préciser qu’il ne faut pas confondre les nombreuses installations de plaques « Pays Catalan » disposées par les conseils municipaux en dessous des panneaux de signalisation routière d’entrées de villages, avec des adhésions a ce ‘nouveau Parti Politique’ . L’affirmation de cette évidence Pays Catalan ne vaut pas adhésion à ce parti qui prétend aujourd’hui le représenter.

Finalement ce Parti de rien, n’arrivera nulle part, mais il aura avant de se constituer bien animé les rues de la ville le 10 septembre et une petite salle de cinéma le 15.  Parions également que pour compenser sa frêle ossature d’adhérents il n’essaie de briller par la multiplication de déclarations médiatiques exubérantes ou par des gesticulations inutiles.

Fourques aura eu son heure de gloire, ce petit village la mérite, puis le temps effacera rapidement cette péripétie de la vie Politique de notre Département.

fourques

Ce cliché cache peut être le ou la futur(e) President(e) de la République de Catalogne du Nord. 

Jordi VERA Président !   sempre cap endavant, cap enrere

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s