Faire peur avec l’ Epouvantail ! … Le stupide Marketing de la Peur

peurFaire peur est certes une tactique, mais surtout une stratégie du désespoir…..  C’est donc le désespoir qui incite le clan Sarkozyste à utiliser jusqu’à l’absurde ce stratagème ridicule.

Examinons la situation.  Battu en 2012 le petit Nicolas s’est toujours refusé à tirer le bilan de sa défaite et à pratiquer un juste examen de conscience de sa propre responsabilité dans cet échec.  La facilité et l’esquive lui ont fait préférer faire porter le poids de sa déroute sur François Bayrou, celui la même qui avait permis sa victoire en 2007.    Ben voyons !  cette explication est une esquive qui sur dimensionne l’importance du Béarnais, mais qui a l’avantage de « victimiser » le petit Nicolas.

Comment peut il passer de « Bayrou, combien de divisions ? »  à un  « Bayrou m’a tuer ! »

Le clan Sarkozyste est surtout aux abois, et après avoir vainement essayé de laisser croire que des hordes socialistes ‘piperaient’ la primaire en soutenant massivement Juppé, ils en reviennent à la tactique de l’épouvantail Bayrou, le présentant comme l’ennemi absolu de la droite qui pourrait devenir 1er ministre de Juppé.  Cette affirmation gratuite, démentie par les deux parties n’a pas de sens, mais quand on manque d’arguments on en est réduits a utiliser les « artifices » et Bayrou est l’artifice épouvantail qu’agite Sarkozy.

Dans ce comportement on peut deviner l’affolement des Sarkozystes qui après avoir prétendu écraser les autres candidats par un terrible effet de « Blast » mortel dés son entrée en compétition, en sont réduites aujourd’hui à batailler pour une deuxième place derrière Juppé tout en ferraillant des arguments extrêmes avec un Jean Frédéric Poisson sorti de son bocal pour le doubler sur l’extrême droite.   Soyons objectifs, ce n’est pas simplement Bayrou, qui n’est à la tête que du MoDem, dont la force est plutôt symbolique, qui a appelé à soutenir Juppé.  Ce sont ‘tous’ les partis centristes et leurs leaders qui ont eu cette décision.  Cela n’entraine pourtant aucune autocritique du Prince de Neuilly sur les raisons qui ont généré cette unanimité axée autant contre lui que pour Juppé.     Alain Juppé avait su lors de la création de l’ UMP rassembler dans le même parti la droite et le centre,  Sarkozy n’a eu de cesse  de les humilier et de les traiter avec suffisance.  Cherchez l’erreur !

Agiter l’épouvantail est une attitude enfantine amusante pour les enfants lors d’Halloween, mais absurde dans une réflexion politique digne de ce nom.  Soyons sérieux .. à qui en France François BAYROU fait il « peur » ? ,   mis à part à Sarkozy et à son ‘clan’

Cette attitude du clan Sarkozyste,  qui s’est emparé des ‘clés’ de l’appareil du parti Les Républicain,  semble présager de la difficulté qu’aura Juppé après la primaire pour reprendre en main un parti dont la structure dirigeante s’est transformé en Club Sarkozyste défendant ses prébendes.

peur

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s