CRESTA mitraille le gouvernement ……. de ‘questions’ écrites

plumitifAh !  ces fins de mandats, elles sont terribles.  L’angoisse du lendemain qui vous paralyse, l’imagination qui n’était pas une qualité première et qui subitement vous fait totalement défaut,  bref la scoumoune.  Comment prouver aux électeurs qu’on existe encore, alors même qu’on a déjà pas fait grand chose, et qu’il est a présent impossible de faire quoi que ce soit.  Avec en perspective ce satané scrutin législatif qui suivra le désastre Présidentiel.  Il y a de quoi avoir le moral dans les chaussettes.

Alors on sort le ‘questionneur’ .   Voyez la belle rafale de questions écrites (pas moins de 3)  posées au gouvernement, par Jacques Cresta député de la 1ere circonscription des Pyrénées Orientales.

Questions N° 100272 / 100416 / et 100417 publiées sur le journal officiel du 1 novembre (jour de la Toussaint) au Journal Officiel aux pages 8960 / 8992 / et 8965.

Pour que vous puissiez savourer ces œuvres nous vous les publions ci dessous.

questions

plumitifVous êtes sans doute épatés par ces questions qui ressemblent d’ailleurs davantage a une demande d’informations de la part d’un député, a un gouvernement qui a sans doute autre chose à faire qu’à lui répondre.

Notez l’excellente perspicacité de la ‘question’ 1  N°: 100272 sur les Harkis. Un corps électoral que le député sait flatter à propos et le moment venu. Soyons surs que c’est cette question au gouvernement qu’ils attendaient impatiemment.

Les 2 autres questions étant la même, mais posée différemment.

,

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s