La RUE inutile, une IMPASSE naturelle

 

La Rue inutile est une Impasse naturelle.

imagesVoila que ce qui reste du Parti Communiste, se fissure lui même sous l’effet de la Présidentielle. Ce Parti qui connut  son apogée électorale aux Présidentielles de 1969 avec la candidature de son 1er secrétaire national le sénateur de 72 ans Jacques Duclos, qui obtint 4 808 285 voix représentant 21,27 % des suffrages, se prépare en 2017 a battre le score de 2007 réalisé par sa 1ere secrétaire nationale la députée, et ancienne ministre de la jeunesse et des sports,  Marie-George Buffet, qui réalisa avec 707 327 voix un historique 1,93 % des suffrages.

En marche victorieuse vers le 1%

Le ridicule n’a jamais tué personne ni Parti Communiste, ni ailleurs.  Sinon déjà peu nombreux au PCF,  il serait devenu totalement inexistant.

Aujourd’hui avec des troupes plus que clairsemées ce Parti qui s’est toujours voulu « Populaire » est battu sur son propre terrain par le Front National, lequel a monté l’offre d’un cran en étant directement « Populiste » .  Et les électeurs populaires semblent préférer le populisme au communisme.   Pas énormément d’écart sur les grandes positions, repli sur soi, victimisation permanente, sortie de l’Euro, voir de l’Europe, démagogie outrancière, antilibéral par principe, nationaliste forcené.  Dés les élections Européennes de 1984 le PCF est rattrapé par le FN,  et depuis le Parti Communiste semble avoir définitivement perdu ses électeurs ouvriers alors que le FN progresse dans ce milieu.  Toutes les tentatives pour ‘redresser la barre’ ont échoué depuis.   La marche forcée vers la disparition est inéluctable, et le refus par la « conférence nationale » de rallier Jean Luc Mélenchon, que proposait son pathétique leader maximo Pierre Laurent, ni changera rien.   Cap vers la disparition.  Il est des logiques qui s’imposent même en politique ;  Quand on est inutile, la disparition est naturelle.

Quelle est l’utilité du PCF aujourd’hui ?

Etre un supplétif, ralliant les dernières voix populaires qui s’affichent ‘Communistes’ soit quelques poignées d’électeurs.  Sur les élections ou il s’est présenté sous sa seule bannière PCF la chute en voix correspond a un effondrement total.

1999  Elections Européennes  Robert Hue  PCF   1.196.491 voix soit 6,78%

2007  Election Présidentielle  M.G.  Buffet  PCF       707.268 voix soit 1,93%

2015  Elections Régionales     Listes PCF  ……        337.410 voix soit 1,55%

Quelle est la seule solution qui leur reste, soit masquer le déclin en s’associant à d’autres,  le PS, Mélenchon, ou les verts,  peu importe avec qui mais il faut diluer la chute infernale pour la masquer.  Cette opération avait partiellement réussi en 2012 ou le Front de Gauche, une sorte de conglomérat auquel participait le PCF obtenait avec Jean Luc Mélenchon 3 984 822 voix soit 11,10% aux présidentielles de 2012.   Ces 3.984.822 voix ne contenaient que quelques voix communistes, mais noyées dans la masse, le PCF se flattait d’en fournir le gros bataillon.

Les 3 dernières ‘mascarades’ qui leur reste a faire pour ce scrutin Présidentiel de 2017 sont leurs 3 seules solutions.

1°) Un candidat Communiste, partant sous le drapeau Communiste.  Ils trouveront bien un ‘kamikaze’ pour l’exercice, mais son score signera indéfectiblement la disparition du Parti.

2°) Une Alliance avec Jean Luc Mélenchon. Cela a le soutien du 1er secrétaire qui vient d’être désavoué par la majorité des 525 membres de sa ‘conférence nationale‘. Il est sans doute reproché au fringant Jean Luc de finir sans le dire le travail de sape du PCF, qu’avait commencé en 1981 François Mitterrand.

3°) Une Alliance avec le PS . Mais pas avec n’importe quel candidat du PS,  Arnaud Montebourg aurait leur préférence mais il ne faut pas insulter l’avenir Hollande pourrait convenir.   Ce sont les caciques et les quelques élus nationaux du PCF qui sont favorables à cette option.  Car se jouent à la Présidentielle de Mai 2017, les alliances possibles pour sauver ce qui pourra être sauvé des quelques députés communistes aux Législatives de juin 2017.

Ces Législatives que beaucoup présentent comme catastrophiques risquent de laisser l’assemblée nationale sans groupe communiste.  Est ce un drame ?

Après la pantalonnade ayant désavoué leur secrétaire général dans l’option d’alliance avec Mélenchon qu’il souhaitait, on à eu le festival de langue de bois, classique du PCF.  Désavoué Pierre Laurent n’en a pas moins tiré avantage en déclarant sans rire « une belle leçon de démocratie, une extraordinaire leçon de vie politique, je suis plus que jamais fier d’être le secrétaire national du PCF»    Un autre son de ‘cloche’ mémorable est produit par André Chassaigne, député du Puy de Dôme et président du groupe de la Gauche, démocrate et républicaine à l’Assemblée nationale, qui se dit disponible pour être le Kamikaze candidat du Parti, « C’est la démocratie qui a parlé. Chez nous, nous ne sommes pas dans la présidentialisation avec un candidat autoproclamé mais dans une démarche de rassemblement ».  Plus contrastée et prudente la déclaration d’une membre de la direction remarquait  «L’option de la candidature communiste peut sembler prometteuse mais elle n’apparaîtra pas comme une candidature de rassemblement mais comme une candidature de plus. Ça nous sera plus reproché que crédité »

Camarades !  Vous voyez, le débat est ouvert !    Il sera certainement définitivement clos pour le PCF en juillet 2017 ..  Quand on est inutile, la disparition est naturelle.

images

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s