Un Président, mais pas un fromage. Un Chef, Sage, un Père de la Nation

Comment choisir un Président ? pas un fromage ! un vrai Chef, un Père de la Nation.

presidentTel est le problème qui se pose et que doivent résoudre les électeurs . Quel Président choisir qui cumule les qualités pour ce poste à hautes responsabilités ?

A gauche le débat est douloureux, avec un sortant qui a profondément déçu.  Moi Président .. qui avait beaucoup promis, a vite beaucoup déçu en affrontant les irréductibles réalités économiques et sociales de la France.  Promettre sans tenir parole à souvent été l’apanage des Présidents.

A droite, le précédent Nicolas Sarkozy à été électoralement châtié en 2012 pour la même raison.  Cela ne semble pas lui avoir servi de leçon, puisque lui qui avait ‘Juré’ arrêter définitivement la politique, revient en prétendu sauveur dans la course à l’investiture des primaires, avec la même tactique, cliver, scinder, exclure, courir après les voix perdues chez Marine, tout en promettant bon nombre de choses qu’il sait impossibles ou qu’il a déjà promis sans les réaliser.

Voila quel est l’état des deux postulants, François le sortant, et Nicolas sont prédécesseur. Ils sont rejetés par 90% des Français qui ne veulent ni l’un ni l’autre, ce qui est de fait le Ni Ni qui fait l’unanimité de la France.

Quelles sont donc les qualités recherchées pour cette fonction ?

La capacité à rassembler son camp, et bien au delà, le maximum de Français derrière un programme crédible et tenable, qui puisse remettre la France à flots, prévoyant des réformes ciblées et efficaces, identifiées dans un programme réaliste, et un discours clair net et pragmatique.

Qu’il ait une démarche empreinte d’un volontaire consensus national, mais qu’il sache avoir le courage de trancher courageusement et clairement quand le consensus est impossible.

Qu’il ait l’expérience nécessaire à cette haute fonction, afin de lui restituer sa grandeur et l’autorité qui lui est propre. Le Président élu quel qu’il soit devient automatiquement le Président de tous les Français, au dessus des partis et des intérêts particuliers. Seul l’intérêt supérieur du Pays concerne sa mission.

Bien d’autres qualités sont exigées, mais ces trois premières déterminent déjà grandement le choix possible.

Depuis 1958 et l’élection du Président au suffrage universel, l’Élysée s’est toujours avéré une citadelle imprenable pour les candidats qui montent  les Français les uns contre les autres. Tous les Présidents élus De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, et même le Sarkozy de 2007, ont largement fédéré et uni les Français, bien au delà des frontières partisanes.  Le succès de leur mandat et la fidélité à cette démarche de clarté et d’ unité, a été la clé de leur reconduction de mandat.  L’échec de Sarkozy en 2012 est la preuve de son incapacité à rassembler, et à tenir parole. Le très probable échec de Hollande en 2017 sera du aux mêmes raisons.

Rassembler pour gagner est la base de toute victoire. Déjà Corneille faisait dire à Rodrigue dans le CID « Nous partîmes 500, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 3000 en arrivant au port »  …. Quel sera le « Rodrigue » rassembleur dont a besoin la France ?

Même le FN de Marine a compris cette obligation, qui la voit aujourd’hui user de tous les artifices afin de rendre ce parti plus présentable pour être plus rassembleur.

Le positionnement rassembleur d’Alain JUPPE au centre-droit n’est pas une posture de circonstances, il est sa réelle marque de fabrique. C’est déjà sur cette logique de rassemblement qu’il avait lors de la création de l’UMP en 2002, réuni les familles centristes et de droite en son sein.  Il en avait été le fondateur et le Premier Président de 2002 à 2004.  Par la suite l’UMP présidée par Sarkozy à vu le départ des centristes qui ont crée l’UDI.  Cherchez l’erreur !

De même que contrairement à Mitterrand qui avait réussi à fédérer du Parti Communiste aux Radicaux autour du Parti Socialiste pour accéder à l’Elysée, Hollande qui y est entré en 2012 grâce au rejet de Sarkozy, a été incapable de fédérer.  Même au sein de son propre parti, c’est dire la catastrophe.

On a brièvement retracé les qualités essentielles nécessaires pour « gagner » l’Elysée tout en respectant au delà de l’engagement partisan un pacte bien plus large avec tous les Français.  Il vous reste qu’a réfléchir au sujet, et a aller vous exprimer les 20 et 27 novembre lors des primaires ouvertes de la droite et du centre, qui désigneront certainement le candidat qui affrontera Marine Le Pen le 7 Mai 2017.

La fonction Présidentielle après 2017, devra rassembler les Français et expliquer clairement ses objectifs pour réformer la France. Le Président aura à ‘booster’ l’ éducation, alléger le surpoids de l’Etat pour le rendre plus efficace, assurer la sécurité nationale, et à traiter efficacement le chômage, véritable fléau national. Pour cela il devra largement convaincre les Français bien au delà du seul périmètre partisan.

Les 20 et 27 novembre la Primaire désignera le prochain Président en charge de la France de 2017 à 2022.

president

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s