Catalan et visionnaire politique … Alfred Sauvy l’oublié !

Alfred SauvyOn ne considère pas encore assez la qualité de visionnaire d’ Alfred SAUVY né à Villeneuve-de-la-Raho le 31 octobre 1898 et mort à Paris le 30 octobre 1990.

C’est un économiste, démographe et sociologue français ayant eu une réputation mondiale.

Après ses études secondaires au Lycée François-Arago à Perpignan puis au Collège Stanislas de Paris, le Polytechnicien Alfred Sauvy s’avère un véritable touche à tout, qui fréquente les milieux du théâtre et de la presse, rédige des critiques théâtrales, des grilles de mots croisés et de petits scénarios pour ses coéquipiers de rugby qu’il pratique.

Nommé directeur de l’INED (Institut National des Études Démographiques) à la création de cet organisme en 1945 il le dirige jusqu’en 1962. C’est lui qui fut l’inventeur de l’expression « Tiers Monde »  dont il fut le premier à parler, en référence au tiers état de Sieyès. Il ajoute a sa fonction de directeur de l’INED  sa collaboration  active à L’Express de Jean-Jacques Servan-Schreiber, et il conseilla le gouvernement de Pierre Mendès France (1954)

 

Mythologie-De-Notre-Temps-

Alfred Sauvy jouissait auprès de ses contemporains d’une indéniable autorité personnelle, il est unanimement reconnu comme un observateur clairvoyant et un acteur engagé de son temps, et il a inlassablement publié ses thèses dans de nombreux ouvrages, ou des revues économiques.

Véritable brasseur d’idées, il n’écrivit pas loin d’une cinquantaine d’ouvrages.

Ce prodigieux vivant, dont le coeur battait pour les grandes causes et les petites gens, Catalan et fier de l’être, il n’avait jamais tout à fait cessé, malgré ses responsabilités multiples, et qui le faisaient souvent sauter d’un avion à l’autre, de garder un pied dans sa région natale.

 

Alfred Sauvy n’était pas homme à rester dans sa tour d’ivoire, il a sa vie durant toujours essayé de mobiliser l’opinion, l’aider à lui faire comprendre les mécanismes économiques pour qu’elle ne se laisse plus berner par les démagogues, et qu’elle aide, au contraire, les gouvernements à accomplir leur tâche. Si sa collaboration avec Pierre Mendes France s’est aussi bien passé c’est précisément parce qu’ils étaient animés par la même flamme : celle de la rigueur et de la vérité.

 

A. Sauvy Humour politique

La rage pédagogique d’Alfred Sauvy, sa soif d’ éclairer l’action “, l’ont poussé tout naturellement à se servir d’une écriture fluide, de formules frappantes et aussi d’humour. I

ll n’avait aucune peine à cultiver cette dernière qualité, l’humour,  lui qui fut un grand ami de Tristan Bernard et Jacques Tati.

Quelques citations d’Alfred Sauvy restées totalement modernes et d’actualité, vous inciteront peut être à relire ou lire ses ouvrages:

Extrait du livre Mythologie de notre temps (1965) :

« Le facteur essentiel du développement n’est pas le capital, comme on l’a cru longtemps, mais le savoir des hommes  »

sur la gratuité :  « L’opération revient, en général, à faire payer le contribuable au lieu de l’usager.  »

« Si le capitalisme subsiste en dépit de ses imperfections et de ses injustices, c’est parce qu’il n’y a pas de remplaçant présentable. »

« Les décisions politiques peuvent longtemps galoper, sans encourir la dure sanction des faits; mais il n’en est pas de même pour l’économie » .
Extrait du livre : Théorie générale de la population : 

« C’est le degré de culture et de prévoyance plus que le degré d’aisance qui paraît régler la restriction des naissances »

Extrait du livre : La France ridée

« En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi »   

« Tout organisme social qui doit se réformer le fait plus facilement par additions que par soustractions.  » 
Extrait du livre : des Arts de masse  

« La liberté de la presse est entière ; il suffit d’avoir les milliards nécessaires.  »

« Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets.  »sauvy 3

Et tant d’autres citations dont le Bourricot est sur que vous apprécierez la pertinence et le bon sens, surtout en période électorale.  L’ association des Cadres Catalans dont il fut Président, a pour honorer sa mémoire créé Le Prix Alfred Sauvy, qui  récompense un projet d’activité nouvelle, originale, innovante et contribue à aider une jeune entreprise à s’implanter et se développer dans le département des Pyrénées-Orientales en y générant des retombées économiques et sociales. Il se matérialise par un chèque de 10.000 Euros et un accompagnement sur quelques années des lauréats.

Il serait temps que le Département des Pyrénées Orientales, trouve en son sein un homme politique ayant ses qualités de visionnaire, économiste et humaniste, pour donner a ce territoire le dynamisme qu’il mérite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s