la POLITIQUE c’est le POKER …. mais sans la logique du menteur

Que ce soit en France ou partout dans le monde, qui parierait aujourd’hui sur un résultat électoral ?

L’opinion mesurée par des instituts qui font très certainement bien leur ‘job’ mesure un sentiment, une opinion, mais hélas pour eux les électeurs expriment ensuite avec leur bulletins, une humeur, ou un rejet.

Qui aurait parié sur le Brexit ? …  Personne n’avait honnêtement prévu ce séisme,  même pas, et même surtout pas, ceux la même qui faisaient campagne en sa faveur.

Comment peut on analyser l’élection de Donald Trump, malgré moins de 2 millions de voix qu’Hillary ?  Trump  à Trumpé tout le monde,  y compris et même surtout l’état major de son propre parti.

Qui pouvait penser que Nicolas, le petit Bonaparte des Républicains, qui voulait revenir a l’Elysée après son exil forcé suite au ‘coup d’état’ de 2012, soit très sèchement renvoyé par son propre électorat, et de plus sur un score humiliant, à ses conférences rémunérées.  De plus en étant totalement grillé, honte suprême, par son propre ex premier ministre collaborateur.

Qui pouvait penser que l’ex premier ministre collaborateur Fillon, que les sondages donnaient initialement 4eme,   puis 3eme,   puis 2eme,  arrive en en toute fin de 1er tour largement 1er.? .  Ce résultat caché dans l’isoloir à provoqué une heureuse surprise qui était visible sur son visage ce soir du 20 novembre.

Qui encore pouvait croire que la courbe de chômage s’inverserait brutalement aujourd’hui après 4 ans et demi d’entêtement et de rigidité ?   Cela permet à Hollande de tenir sa promesse et de pouvoir se présenter à ses propres primaires.   Personne n’y croyait et pourtant le microscope du statisticien vient de déceler une inversion, certes minime, 0,3% , mais très opportunément suffisante pour que ‘parole soit tenue’ . Fabuleux non ?

Pire encore, voir même incroyable !  Qui aurait pu prévoir que le Parti Communiste demanderait a sa maigre troupe de militants restant (quelque 50.000) de voter pour choisir une stratégie électorale ?  Soit une candidature indépendante communiste, soit le soutien à Jean Luc Mélenchon.  Personne jusqu’ici ne pouvait penser une telle démocratie interne à ce parti moribond.  Et bien les militants survivants ont jusqu’à samedi pour voter et exprimer leur choix stratégique.     Miraculeux, ou simplement curieux ?

Vous voyez un double mouvement se constitue dans le monde.  On donne la parole aux électeurs, aux militants, aux sympathisants.  Ce n’est pas forcément pour en attendre un choix réaliste ou une stratégie logique, mais c’est la seule façon de les calmer.  Alors ils se défoulent, et ça donne ce résultat pour le moins bizarre d’un décalage énorme entre le pouvoir et l’électeur.

Pour choisir, il faut être bien informé, suffisamment éduqué, et politiquement responsable.  Pensez vous vraiment que l’ensemble des électeurs aient ces 3 qualités de base requises ?

L’information n’en est plus,  le superflu masque totalement l’essentiel  ..  L’éducation est en charpie, nombre d’électeurs sont ‘malheureusement’ incultes’  ..  Politiquement responsable, est une notion d’intérêt collectif qui se noie aujourd’hui dans les corporatismes et l’individualisme exacerbé.   Et vous voudriez qu’avec cela le Monde entier , et la France en particulier ne soit pas en danger ?

1°) on demande l’opinion soit des militants (de moins en moins nombreux) , soit des potentiels électeurs aux contours indéfinis, et de plus en plus versatiles.

2°) le vote exprimé ne correspond plus aux sondages, ni aux enquêtes d’opinion, ni même certainement aux réelles idées des votants, mais à une arrière pensée.

pokerOn vote contre quelqu’un et pas fatalement pour ses propres idées. On vote aussi par dépit, pour se venger d’un monde politique dans lequel on ne se reconnaît plus au travers de sa représentation d’élus.  On vote contre une ‘caste’.

Bref on s’exprime pas forcément sur le sujet ou la question, mais on exprime un mal être.     En milieu scolaire cela vaudrait un sévère « Hors Sujet »  en milieu politique aujourd’hui certains appellent cela un défoulement salutaire d’autres une folie faussement démocratique.

Pensez donc le référendum lui même semble être remisé au fin fond de la cave, au motif qu’il est inutilisable, « on ne répondrait pas à la question posée »

Les politiciens, et les politologues, n’ont plus que le marc de café, les astrologues, ou le pile ou face, pour percer les arrières pensées électorales des « électeurs » . Bref électeurs et candidats ne semblent plus se comprendre.   Est ce fin d’un système politique ?

Décidément ce monde est devenu tout a la fois imprévisible et dangereux.

La politique se joue comme le Poker, mais sans la logique du menteur.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s