ALEXANDRE est BIENHEUREUX

bienheureuxAlexandre le Bienheureux n’est pas que le titre du fabuleux film d’Yves Robert sorti fort opportunément en 1968, (cette date est culte pour une génération).

Ce film joué par des acteurs magnifiques parmi lesquels Philippe Noiret dans le rôle d’ Alexandre, Françoise Brion, Marlène Jobert, Paul Le Person, Pierre Richard, redonnait sur pellicule un sens à la vie au travers de la philosophie et des valeurs différentes que l’on porte au travail et au bonheur personnel dans une vie qui est toujours trop courte et dans laquelle des choix sont forcément nécessaires. En ce sens Mai 68 était en parfaite cohérence avec le film.

C’est un film qu’il faut absolument voir au moins une fois dans sa vie.

jardinMais Alexandre le Bienheureux d’aujourd’hui, n’est pas celui du film, c’est Alexandre Jardin .

Il est né en 1965 et bien que diplômé de science Po,  il suit un parcours le faisant tour a tour Chroniqueur au Figaro, à Canal +, écrivain (prix Fémina 1986) réalisateur de films.

Mais le fil rouge a tout cela, est un énorme engagement dans le milieu associatif.  Au début avec l’association Lire et faire Lire, puis l’association Mille mots, il parraine aussi l’association Unis-Cité, et plus récemment en 2015 il crée Bleu Blanc Zèbre (BBZ) mouvement citoyen collaboratif.

Alexandre JARDIN déclare (lui aussi) sa candidature à l’élection Présidentielle 2017

Un de plus ! diront certains. C’est exact, mais lui c’est quand même pas tout à fait pareil.

Alexandre Jardin, plonge dans la marmite Présidentielle, mais ses intentions sont totalement différentes.  Il renverse les données qui veulent qu’un Président est élu par une majorité de citoyens afin de résoudre leurs problèmes, Alexandre Jardin pense lui que les citoyens savent eux mêmes collectivement traiter leurs problèmes, car il n’est pas un problème que l’intelligence collective ne puisse résoudre. Logiquement.  Démagogie diront certains, utopie affirmeront d’autres, il faut quand même constater qu’Alexandre Jardin ne part pas de rien, puisqu’il pratique ce genre de ‘gouvernance’ sur de réels problèmes sociaux dans le cadre d’associations qu’il a créé, à l’instar de Bleu Blanc Zébre qui a tissé sa toile participative sur l’ensemble du territoire national.

C’est sous le drapeau de son mouvement baptisé « Maison des citoyens » qu’il fera campagne.  Sa particularité, il ne critique rien du passé.  Ce qui a été fait, bien ou mal, est fait. Le problème c’est soit de l’arranger si c’est pas bien, soit de la faire prospérer si c’est positif.  Sa méthode est simple, d’autres diront simpliste,« il n’est pas un problème que l’intelligence collective ne puisse résoudre. Logiquement ».  L’outil qu’il préconise pour cette méthode  « redonner du pouvoir aux gens par la participation citoyenne ». 

Il faut en convenir, l’intelligence logique collective existe bien.  C’est ce que les partis politiques appellent l’engagement politique commun, que les philosophes nomment le « bon sens populaire » et les pragmatiques « l’expérience commune » .  De son côté la participation citoyenne est plus difficile à définir, surtout dans un monde ou l’égoïsme est devenu un culte, voir pour certains, et surtout dans la politique, une religion.  Mais si l’on remonte à 2007, une certaine Ségolène Royal candidate du Parti Socialiste, avait fait vibrer bon nombre de Français avec pour slogan la participation citoyenne formule portée alors par un mouvement politique.

Décidément cette élection 2017 ne sera pas comme les précédentes, dés que le ‘primaires’ seront terminées et que resteront en piste les encore très nombreux candidats, nous aurons une palette de propositions très différentes pour réaliser notre Bonheur National.  dans le film Alexandre le Bienheureux ne cherchait que le sien.  Aujourd’hui Alexandre jardin, comme les autres candidats recherche le notre, lui en nous le laissant réaliser nous même, les autres en s’en chargeant pour nous.  Dans le nombre des candidats ambitieux de nous appliquer leur méthode pour notre bonheur, la ‘petite musique’ que saura faire entendre Alexandre Jardin aura le mérite de nous rappeler que quel que soit le résultat final les jardiniers de notre bonheur national, c’est toujours nous, les électeurs.

Contrairement aux autres qui vous vendent un ‘programme’ pour JARDIN son programme, c’est VOUS.

De plus l’élection 2017 se déroule en Mai, et c’est un excellent mois pour travailler le Jardin.

Vous voyez la politique en France c’est de la philosophie, appliquée aux réalités du quotidien de 65 millions de Français.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s