66: DOB au Conseil Départemental …. 1 séance, 5 questions, 0 réponses

cg66Hier Lundi 12 décembre se tenait dans l’ hémicycle du quai Sadi Carnot la séance destinée à la DOB (Débat d’Orientation Budgétaire) . Bien sur cette séance hautement symbolique pour les engagements du Conseil Départemental sur l’économie du département était présidé par la Sénatrice Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe.

Cet exercice annuel qui jusqu’ici se passait comme par magie dans une somnolence absolue, a cette fois ci, malgré sa planification en cette mi décembre, période festive, connu une animation peu coutumière.  La léthargie du ‘clan’ majoritaire, n’en a quand même pas été troublée, car cette majorité ‘miraculeuse’ qui est aux commandes du département a quelques soucis nationaux ces temps ci avec une primaire de la gauche, qui ressemble à une soirée sado masochiste, et la composante majoritaire du complément communiste (exclusivité départementale 66) qui entend peser bien plus que son réel tout petit poids aux législatives.

Débat il y a quand même eu, enfin presque, puisqu’a la longue mélopée soporifique d’Hermeline Malherbe, a été opposé quelques questions

Romain GRAU à posé 5 questions !

1°)  Pourquoi cette réunion débat sur l’orientation budgétaire, a t’elle été programmée cette année le 12 décembre, alors même que le département ne connaît pas la dotation de l’Etat, la loi de finances pour 2017 n’ayant pas encore été votée ? .  Comment ainsi ne pas s’étonner du contraste entre les déclarations véhémentes lorsqu’un gouvernement de ‘droite’ réduisait cette dotation, et votre actuel consentement à cette réduction sous un gouvernement de ‘gauche’ en expliquant qu’il s’agit de redresser les finances publiques ?

2°)  Que veut dire votre silence absolu sur la fiscalité prévue cette année ? L’absence de mention sur la fiscalité cache t’elle une baisse, un maintien, ou prépare t’elle une nouvelle hausse.  Je rappelle que l’année dernière, contrairement a la grande majorité des départements Français vous avez augmenté brutalement le taux de la fiscalité départementale pesant sur les ménages de 3%.

3°)  Cette DOB prévoit une augmentation de la dette du département, passant de 141,5M€ (300€/habitant) en 2014 , à d’après votre prévision 300M€ (600€/habitant) en 2020.  Notre groupe est certes favorable au recours à l’emprunt pour soutenir l’investissement productif créateur d’emplois et d’activité économique par de grands projets. Mais cette DOB n’envisage pourtant que 100M€ d’investissements pour 2017, certes mieux que les 95M€ prévus en 2016 dont seuls 90,4 ont finalement été réalisés.  Le décalage entre la volonté affichée et la réalisation est particulièrement évident sur les Collèges. En 2007 votre majorité promettait 3 collèges à réaliser en 5 ans (2007/2012) Millas, Claira, Le Boulou.  Dix ans après la promesse, en 2017 seul celui de Millas a été réalisé, celui du Boulou semble t’il abandonné et celui de Claira sera re étudié.

4°)  Vous prétendez maitriser totalement les dépenses de fonctionnement. Le premier poste de celui ci est la masse salariale. Je constate qu’elle est passée de 91M€ en 2010 à 106M€ en 2016.  Le compteur affiche 140 agents supplémentaires plus 70 non permanents. Vos explications au prétexte du ‘transfert de compétences’ sont particulièrement ‘légères’ et ne peuvent expliquer cela.

5°)  Elu d’un canton Perpignanais, il m’incombe de vous questionner sur le soutien de Conseil départemental, a la ville centre. La ville tient a disposition les accusés de réception des demandes de contributions financières effectuées pour des projets structurants au service de la ville et du département, par exemple,  8M€ Parc des Sports  pas un centime du département..  10 M€  Université en centre ville pas un centime du département ..

Allez ouste !… On verra tout cela après les Fêtes !

cg66La trêve des confiseurs approche, et nous considérerons cet épisode cocasse,  stratégiquement positionné en ce 12 décembre de notre assemblée départementale comme une ‘trêve de plaisanteries’.

N’ayez crainte plusieurs conseillers départementaux seront plus loquaces en 2017, car certains d’entre eux sont candidats aux législatives, et se sont déjà déclarés, par exemple Ségolène Neuville, Robert Olive (son suppléant) Alexandre Reynal, Jean Roque (suppléant de Cresta) Nicolas Garcia et dit on même l’extravagant Charles Chivilo préparerait une candidature aux législatives.. Sans compter les sénatoriales qui se dérouleront en septembre 2017 et ou Hermeline qui a hérité ce mandat du défunt Bourquin va devoir s’atteler à sa conservation.

Bonnes fêtes Mesdames Messieurs les Conseillers départementaux, 2017 sera certainement difficile pour certains d’entre vous, et malheureusement cruelle pour les contribuables départementaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s