2017 : De la ‘Théorie’ à la ‘Pratique’

Quelle est longue la distance entre la théorie et la pratique !

theorie-pratiqueLa théorie, c’est le programme que composent les candidats. Ils nous jurent tous l’avoir élaboré, sérieusement, en large concertation, au vu d’une expérience et d’une pratique assumée, bref un petit bijou, relié et présenté religieusement sous forme de livre.

La pratique, c’est la confrontation de ce programme, avec la réalité électorale, le ferment national des contextes particuliers, des avantages acquis, l’extraordinaire accumulation des intérêts corporatistes, et le consternant niveau de la réflexion politique nationale, qui s’est affaissé au fil des ans et au fil des déceptions électorales, pour laisser place au ‘populisme’ devenu principal parti de France, mais heureusement scindé en deux, celui de droite avec Marine, celui de gauche avec Mélenchon.

Chaque candidat à la fonction Présidentielle doit ressentir ce fossé

Celui qui commence a ressentir la fatigue due a ce long chemin, c’est le brillant vainqueur de la primaire de la droite et du centre François Fillon. Le 3eme homme qui a surpris tout le monde dans ce scrutin préliminaire au grand concours des 23 avril et 7 mai 2017.

Il a gagné son pari des ‘primaires’ sur une attitude se voulant rigide, sans compromissions, sans louvoiements, un programme entier non modifiable, car très réfléchi et se disant cohérent. Une sorte de monument inviolable qu’il faut prendre comme un tout, a prendre ou à laisser.

Pataras.  Les reculades commencent.  Le fameux ‘principe de réalité’ le contraint a des variations sur son programme dont il se disait imperméable.  C’est sur le thème de l’assurance maladie que le Docteur Fillon effectue une sérieuse modification d’ordonnance.  Sa potion magique a du mal a passer auprès des Français, et même le corps médical grince des dents.

Alors la on comprend ce qui enrhume Fillon, c’est que dans l’opinion des Français et non plus celle de la frange des votants de la primaire, sa réforme sur l’assurance sociale a du mal à passer. certains de ses proches l’ont averti, et bien sur quand on souhaite être élu, il ne faut pas fâcher, alors on module ses ‘convictions inamovibles’ selon la technique du bon vieux « principe de réalité ».  Le Docteur Fillon revoit donc son programme a ce sujet, le module d’une façon assez floue, efface quelques passages ‘litigieux’ sur son site de campagne.   Voila une première reculade qui pour être symbolique n’en sera pas moins la dernière.   La première fissure dans le programme Fillon, va peut être devoir encore s’élargir, car d’autres mines attendent le soldat Fillon, qui aura bientôt à devoir expliquer à tous Français et non plus a son seul fan club de la primaire, quels fonctionnaires il entend supprimer, ainsi que sa définition personnelle qu’il entend(ait) appliquer aux fonctionnaires du travailler 39 heures sans gagner plus.

Les cinq mois de campagne qui arrivent risquent d’être autrement difficiles pour le candidat de la droite.  Devoir expliquer dans le détail ses réformes aux Français, qui savent tous que c’est dans le détail que se cache toujours le diable, va être un exercice périlleux pour l’encore favori.  D’un côté les candidats de gauche qui savent pertinemment que pour eux 2017 est un tour pour rien, mais qu’il ne leur sert qu’a refonder un semblant de parti socialiste derrière un candidat qui en prendra le leadership, et qui vont frapper fort sur le programme présenté comme antisocial de Fillon.  De l’autre une Marine Le Pen qui fait un grand écart entre un positionnement économique, partagé avec Mélenchon (35h, retraite à 60 ans, smig à 1700€, anti €urope et protectionnisme made in France) et d’autre part un positionnement sociétal plus poussé que celui pourtant très droitisé de Fillon.  Faut y rajouter maintenant le Macron dont l’assise électorale s’étale du centre gauche à la droite modérée, et qui apporte avec lui un air très tendance de renouvellement des têtes, et d’anti parti qui est dans la ligne actuelle de l’opinion publique.

Décidément c’est difficile de faire des programmes Présidentiels, ils sont extraordinaires pour la primaire, ils sont en phase absolue avec les militants et l’électorat de base, mais lorsqu’on le propose ensuite a 45 millions de l’électorat complet, patatras, il faut modifier, reculer, trahir, estomper, cacher, ruser, etc etc toutes choses qu’abhorrent et que ne supportent plus les Français.

Le candidat qui sortira de la boite a Pandore de la primaire socialiste, ou celui qui sans y passer est déjà candidat, Mélenchon, n’a aucun souci de cohérence à avoir, son but a lui sera de perdre en plaisant aux électeurs restant de gauche, de façon a pouvoir les fédérer pendant 5 ans de 2017 à 2022, pour essayer alors de remonter sur le ring ……  Lui pourra tout se permettre, tout promettre, et surtout, tout critiquer chez les autres, puisqu’il ne joue pas pour gagner.

Le candidat de droite Fillon,  lui a déjà annoncé un programme, mais il commence à ressentir la fameuse distance entre le rêve et la réalité ou si vous préférez entre la Théorie et la Pratique. Il commence déjà à le rectifier, et sera sans doute obligé a encore rectifier et à lisser, pour prétendre arriver au second tour.

Le candidat qui n’est ni de droite, ni de gauche, Macron, bénéficie de plusieurs atouts, sa jeunesse, et sa nouveauté, cela plait a un électorat qui est lassé voir épuisé de voir les mêmes têtes depuis 40 ans… 40 ans lui c’est son âge.  Ensuite son positionnement ni droite ni gauche, est bien ressenti par un électorat qui se sent alternativement trahi par la droite puis par la gauche. Enfin, a part quelques idées certes originales, il n’a présenté aucun programme.  C’est peut être la, sa force,   qui lui donne à la fois la souplesse d’adaptation, et la force de la réalité.

Voila pourquoi cette présidentielle sera certainement totalement différente de toutes celles que nous avons connu.  Et ce qui risque de se passer une fois le ou la  Président(e) élu, c’est qu’il n’ait pas de majorité parlementaire aux législatives qui suivront.  Alors la ce sera une nouveauté totale, nous aurons une espèce de ‘Cohabitation’ à l’envers.

possible

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s