Une ‘rixe’ pour racheter une ‘épave’. Contrôle technique pourtant refusé

epaveCela semble totalement irréel, mais il y a encore des repreneurs pour les vieilles guimbardes totalement obsolètes, moteur diésel d’un autre siècle et hyper polluant,  direction faussée, sièges affaissés, roue de secours perdue, clignotants hors service, carrosserie cabossée, phares non conformes, essuie glaces hors service, et bien plus grave encore Carte Grise ‘falsifiée’.  Ce sont 9 individus (8 hommes et 1 femme) qui portent sur la place publique cette chamaillerie, digne d’un combat de ferrailleurs Roumains.

Il y a pourtant du ‘beau monde’ qui postule à cette reprise du ‘tacot’ . Un ancien 1er ministre Manuel Valls, deux anciens ministres de l’Education nationale Vincent Peillon et Benoit Hamon, et même un du redressement productif Arnaud Montebourg.  Sans leur faire offense on classera tous les autres postulants au titre d’ amateurs voulant s’offrir un moment de gloire. Une sorte de participation a un show télé chez Hanouna, ou dans une tout aussi vulgaire émission de télé réalité.

Le tacot , véritable épave, est mis aux enchères publiques les 22 et 29 janvier 2017.  Ces enchères seront publiques, mais sur présentation d’un dossier dont le prix est fixé à 1€uro. La guimbarde ne vaut pas plus.

Comment cet engin est il arrivé sur le marché de l’occasion ?

Son actuel utilisateur, un Hollandais prénommé François, n’a pas souhaité renouveler le contrat de location. Ce véhicule est donc revenu dans l’agence qui le gère depuis 5 ans, laquelle devant le nombre de postulants à cette reprise « historique » et malgré l’état ou elle se trouve,  procède pour son attribution à une enchère électorale.   Quand on dit ‘enchère’ on pourrait même parler de surenchère tant les premières offres faites par les postulants vont crescendo.   La dernière qui date de quelques heures, à vu Manuel, celui qui se voit en favori, ne pas avoir peur de se ridiculiser en affirmant que « si il emporte la mise, il supprimera le 49/3 de la réglementation du permis de conduire« .  Bizarre tout de même, il en était un utilisateur fanatique avant cette ‘enchère’.  Il y a aussi les ‘Boules puantes’ entre candidats. Arnaud Montebourg et Vincent Peillon, deux candidats ont été épinglés pour ne pas avoir payé des arriérés de cotisation d’assurance au PS, et cela pour quelques dizaines de milliers d’euros,  l’un s’en acquittant rapidement après ce rappel de dettes, l’autre contestant la somme et parlait de ‘malveillances Vallsistes’. Vous voyez cela se chamaille, et ce n’est pas fini d’ici le 29 janvier nous aurons peut être, même droit à une rixe.

Ou tout cela va t’il mener ce  véhicule digne de la ferraille ?

Le gagnant de cette ‘tombola’ électorale, qu’ils appellent pompeusement « La Belle Alliance Populaire » aura droit d’essayer de concourir à la 1ere manche qualificative du Grand prix de France qui se courra le 26 avril 2017.  Il n’a sincèrement aucune chance de s’y qualifier, mais il espère sans doute très naïvement, qu’après 5 ans de restauration dans un garage discret, il pourra ressortir cet engin pour le Grand Prix de France en 2022…

A l’heure ou les contraintes sont de plus en plus sévères sur les qualités non polluantes des véhicules, il serait peut être temps d’envoyer définitivement cette guimbarde appelée « Belle Alliance Populaire » à la casse.

En sorte « Casse toi pauvre ferraille ! »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s