2017 : Questions, et incertitudes !

questionsS’il est une année que l’on commence la tête bourrée de doutes, c’est bien 2017.

Politique : Qui sera élu Président ?  Le grand doute à 4 mois de l’échéance.  On suppose que dans le « club » des sortants, celui du Président qui renonce, son ancien 1er ministre Manuel Valls sera même écarté de la primaire de la gauche par Arnaud Montebourg le dandy Marxiste qui sera a son tout laminé aux présidentielles.  Mélenchon le Guevara Français va certainement  animer la campagne par ses outrances et son populisme de ‘gauche’.  Restent les possibles parmi lesquels nous prévoyons un triplé (par ordre alphabétique) Fillon , Le Pen , Macron, qui devra désigner les deux seuls autorisés à accomplir le sprint final du second (et dernier) tour le 7 Mai.

L’électeur sera le ‘ROI’ de 2017 .

Présidentielles, Législatives, Sénatoriales, et mille autres scrutins, Présidence parents d’élèves, du club de pétanque, du club de macramé, du syndicat, des copropriétaires de l’immeuble, etc etc. 2017 on vote.   Et la façon de voter a complétement changé en l’espace de 18 mois en France, mais plus largement en Europe et même dans le Monde.         Le Brexit et Trump en sont deux brillants exemples, mais pas les seuls.   Le nouveau principe c’est de « Brûler » aujourd’hui, ce que l’on a précédemment adoré.    Sarkozy qui a cru que le menu du destin passait plusieurs fois a table, s’est laissé griser par un fan club qui suivait ses meetings et les signatures de ses œuvres épistolaires du style roman politique.  Boum !   le 1er tour de la primaire de la droite (et du centre) lui ont sans doute cette fois définitivement fait savoir qu’il ne représentait plus grand chose, un départ définitif en forme d’humiliation.    Le large vainqueur du second tour François Fillon est victime aujourd’hui du même phénomène. Encensé hier, pour son programme spécial droite, très rigide et inamovible,  il est aujourd’hui en proie a un doute sidéral, qui le met dans une posture délicate, renier son ‘programme’ de droite, pour l’adapter à l’électorat de l’ensemble des Français, ou rester fidèle à l’image qu’il s’est donné, rigueur, rigidité et intransigeance, au risque de perdre bon nombre de voix et l’élection qui lui semblait ‘promise’.   Marine Le Pen doit veiller a ne pas se faire doubler sur sa droite par Fillon sur les thèmes, Immigration, sécurité, baisse d’impôts, et même à présent sur l’ amitié avec Poutine dont ils se revendiquent tous deux.  Mais aussi ne pas se faire doubler sur sa gauche, par un Mélenchon qui en est aux 32 heures hebdomadaires, à la retraite à 60 ans, et au rasage gratis et généralisé du populisme qu’il se partage avec elle.   Macron lui est en situation plus confortable. Pas de passé historique, il a tout juste 39 ans depuis décembre. Lorsqu’il entrait à l’école primaire l’ensemble du personnel politique actuel était déjà député ou ministre.   Ce critère de nouveauté, cumulé avec sa volonté d’indépendance formulé par le slogan ‘Ni de gauche, Ni de droite’ sont un signal fort et parlant pour bon nombre d’électeurs, et par ailleurs une gêne immense pour François Bayrou qui est pourtant  très proche de cette posture, mais qui est gêné par ce moussaillon Macron, dans sa stratégie de marchandage politique visant a se vendre au plus offrant, en échange d’un groupe parlementaire.  Dans ce trio Fillon, Le Pen, Macron, il faudra que le soir du 23 Mai (1er tour) l’électeur en choisisse seulement deux ……… mais  Lesquels ?

L’économie sera dans le doute en 2017.

C’est de l’économie que dépend totalement la création d’emplois, donc la baisse du chômage.  L’état en faillite et son administration déjà opulente aux niveau des emplois, ne peut plus recruter. Certains candidats prévoient même d’alléger fortement ses effectifs. La aussi les situations ne sont pas identiques, entre une fonction publique d’état, recrutée sur concours ou titres, et la fonction publique territoriale, des communes, départements, et régions,  toutes victimes d’un système de recrutement à la fois opulent, avantageux, et très opaque, servant très souvent des intérêts politique, électoraux, familiaux ou autres d’élus en place

L’industrie Française, hormis quelques pépites, comme Airbus, est en désarroi total. Elle recule sur les marchés mondiaux et perd des emplois. Jusqu’ici aucun gouvernement n’a pris ce problème à bras le corps ces 30 dernières  années.   Le contexte Européen actuel avec le Brexit, le contexte financier avec la BCE qui prête sans intérêts, le contexte politique mondial avec un Poutine flamboyant jouant un rôle de chef de guerre,  un Trump qui est aussi imprévisible que réactionnaire, ou un Erdogan qui rêve d’un empire Ottoman, n’incite pas à un optimisme béat.  Le nouveau Président Français aura tous ces problèmes sur son bureau dés le 7 Mai, avec en plus une Europe fragilisée qui oscille entre désintégration ou renaissance. Encore un choix vital qu’il aura à effectuer.

Le choix ultime du second tour

Il nous reste à espérer que le, ou les, débats qui vont permettre à l’électeur d’effectuer en conscience le choix Présidentiel porteront sur les options proposées pour traiter les vrais problèmes majeurs qui se posent à la France.                  Qu’il s’agisse de la pierre angulaire de toute politique, la lutte contre le cancer de la société,  « Le chômage« , par la relance de l’économie qui est une des conditions de guérison,   mais aussi de l’identité nationale, de l’éducation nationale (elle aussi) puisque tout commence à l’école, ou de la sécurité (encore) nationale.  Espérons que l’électeur sera suffisamment informé sur ces thèmes majeurs pour qu’il puisse faire le « Bon Choix »

Aujourd’hui 2 janvier nous sommes à 111 jours du 1er tour, et toujours dans une profonde et totale incertitude.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s