Guy BEDOS : la vieillesse est un véritable ‘naufrage’ politique.

vieillesseC’est Chateaubriand qui écrivit  « La vieillesse est un naufrage », il a par la suite été plagié par le général de Gaulle, qui par ces propos en avait après Pétain.

Aujourd’hui le Bourricot emploie cette formule au sujet de Guy Bedos.   Guy est né le 15 juin 1934 et pèse donc ses 82 ans et demi (à partir de 80, il faut compter les demi).   Il a été, ou il fut,  selon les commentateurs un artiste de music-hall et de télé, humoriste, ayant une réputation à la fois honorable et de gauche, se permettant des réflexions acerbes (donc rigolotes) à la fois contre ses ennemis de droite et sur ses amis de gauche.

Arrivé de son Algérie natale en 1949, il entrera très vite dés ses 17 ans à l’école de la Rue Blanche (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtreou il apprend le théâtre classique.  En 1954 il fera ses débuts au cinéma dans un film de Marc Allégret au titre prémonitoire ‘Futures Vedettes

Son rôle le plus difficile fut de jouer la folie, lorsque appelé pour faire son service militaire en Algérie, il fit une grève de la faim, et fut finalement réformé définitif pour raison de folie.

Mais c’est surtout au Music-Hall qu’il récolte ses plus grands succès, d’abord avec sa partenaire Sophie Daumier, puis en solo après leur séparation.

Guy Bedos raconte lui même qu’il tient sa formation politique en réaction à son beau père, qui était raciste et antisémite, et à sa mère ‘maréchaliste’, qui adulait le maréchal Pétain.   Lui se revendique ‘homme de gauche’ mais sans parti.    En 2012 il porte publiquement son soutien à Jean Luc Mélenchon qui se présente contre Marine Le Pen, dans une législative à Hénin Beaumont. Le résultat du 1er tour est accablant : Le Pen 42%  Kemel PS 23,5% Mélenchon FdG 21,5% . Ce résultat de 1er tour faisait dire a la candidate FN au sujet de Mélenchon « Il est arrivé en terrain conquis et a fait une campagne bobo, bruyante et violente, les habitants n’aiment pas ça. » . La campagne ‘Bobo’ était sans doute due au surnom que certains donnent a Guy Bedos de ‘Socialiste Bobo Caviar’.   Au deuxième tour Le Pen battait le PS Kemel .  On voit bien à ce soutien malheureux, que l’effet d’engagement d’un comique auprès d’un politique est sans effet électoral. Ils font tous les deux le même métier, faire rire, et ce n’est pas ce que recherche l’électeur.

Aujourd’hui 4 ans après, c’est maintenant Arnaud Montebourg que soutient Papy Bedos,. Il est officiellement son Président du Comité de soutien, lors des primaires de la gauche appelées La Belle Alliance.   Guy Bedos Président du comité de soutien de Montebourg, c’est fort de café. Et surtout cela devrait inquiéter l’élégant ex ministre du redressement productif.  Un ‘rigolo’ (même âgé) qui soutient un politique, c’est pas extra pour sa réputation.  Mais au point ou en est le PS, on peut rigoler de tout.

Dans un moment de lucidité, effrayé par les moqueries qui courent sur le net à ce sujet, l’humoriste octogénaire se rétractait  « Je ne veux pas être président du comité de soutien. Je ne veux pas de poste, je suis un artiste »  Mais finalement pour ne pas définitivement tomber dans le ridicule, qui lui aussi fait rire, mais sans être de l’humour, il consentait un peu plus tard à maintenir sa parole à Montebourg à demi mots « Je vais le soutenir, mais je veux rester indépendant. Je voterai pour lui, mais je ne veux pas avoir de rôle officiel dans la campagne. »  Finalement le compromis entre les deux grands comiques, Bedos et Montebourg a été acté.  Bedos déclarait à RTL  « Je ne veux pas le gêner. » .   Le comique laisse tout de même entendre que son implication dans la campagne pourrait être très limitée. « J’ai autre chose à faire » puis plus prudent encore « Que faire ? Qu’est-ce qu’on attend de moi ? A part de dire que j’aime bien Arnaud Montebourg et que je vais voter pour lui, qu’est-ce que je peux faire ? »

comite-soutien

Il se ‘murmure’ que VALLS demanderait à Cyril Hannouna de Présider son comité de soutien, et Benoit HAMON aurait pris des contacts avec Alain Chabat. En ce qui concerne Sylvia PINEL, elle assure qu’avec Jean Michel Baylet, elle a ce qu’il faut question humoriste politique. L’écologiste Benhamias serait lui en contact avec Bernard Menez.

La primaire de la gauche commence très fort.

Des records de rigolades sont en vue.  

Bravo les artistes humoristes Politiques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s