Politique: Arrêtons d’avaler n’importe quoi !

arretons-davalerIl n’est certainement pas un seul Français qui ne puisse douter que la France est sérieusement malade.  Depuis longtemps elle fait preuve d’anémie, mais aujourd’hui ce manque récurent de vitalité lui fait frôler la paralysie sociale.

Malade d’inertie, malade d’égoïsme corporatiste, malade de sur représentation électorale, malade de corruption et d’incompétence, malade de sur endettement, malade de chômage, de pauvreté, d’inculture, tous ce maux (et encore quelques autres) ont prospéré dans un système politique assurant depuis 40 ans le confort électoral et matériel d’un corps d’élus qui n’a jamais eu le courage de réformer le pays.  Présidents, Ministres, Députés et Sénateurs sont tous collectivement responsables de cette incurie.

Le tableau de la maladie grave est complet.  Que pensez vous que proposent les médecins qui aujourd’hui prétendent se pencher sur le souffrant ?  Et bien face a ce tableau médical inquiétant presque tous les candidats ressortent les vieux remèdes qu’ils prescrivent sur leurs ordonnances appelées pour la circonstance Programmes Présidentiels.   Cela fait 40 ans que c’est pareil, que ces traitements ne produisent pas d’effet, mais ils continuent à les prescrire.

Ils nous ressortent les vieux remèdes !

François Fillon est sorti vainqueur de la primaire de la droite avec un programme de purge et de saignée plébiscité par 66% des 4 millions d’électeurs qui se sont déplacés a cette primaire.  Aujourd’hui, alors que cette prescription est maintenant proposée aux 43 millions d’électeurs Français, il semblerait que même dans son camp le grand doute s’installe, et sa déclaration «  j’appliquerai intégralement ce programme car il n’y a pas d’autres solutions pour redresser et transformer la France  » semble déjà sujette a des interprétations qui comme la danse  moon walk font reculer sans en donner la sensation.

Manuel Valls lui c’est encore plus rigolo.  Hier 1er ministre il se prétendait réformateur, celui qui voulait secouer, dépoussiérer la politique, avoir une vision d’avenir. Il n’avait ni honte ni peur du 49/3.  Aujourd’hui devenu simple candidat il tombe dans le plus pur style conventionnel, et appuie son ‘programme’  sur des mesures vues et revues qui ont été déjà sur utilisées sans résultat probant : augmenter la dépense publique pour garantir sans la réformer la protection conventionnelle du modèle social.  Pire Manuel devient même honteux du 49/3.  On peut se demander a quel moment il est ‘fidèle’ a ses convictions ?

Arnaud Montebourg et Benoit Hamon vont encore plus loin dans le genre vieux remèdes,  eux c’est carrément l’Illusion qu’ils pratiquent au point ou l’on peut même hésiter entre l’illusion et l’hypnose.  C’est à dire un rôle entre David Copperfield, Gérard Majax et le célèbre  hypnotiseur Dominique Weeb originaire de Portel des Corbières.  Pour Montebourg et Hamon la magie du programme ce n’est pas les propositions, c’est leur financement. A les entendre tout est possible, finançable, réaliste et bon pour la France.  Enfin surtout pour leur score dont ils espèrent que ce ferment programmatique de démagogie appliquée fera l’effet suffisant pour regrouper derrière eux des escouades d’électeurs niais aptes a tout avaler.  Mais le ‘bonbon’ appétissant c’est le Revenu Universel  . Le revenu universel c’est, assez d’argent pour survivre sans travailler, payé par ceux qui travaillent.  Vous verrez,  beaucoup d’électeurs socialistes de la primaire vont adorer ça.

Mélenchon va encore plus loin.  Lui il ajoute à la démagogie, l’accent révolutionnaire du Marxisme glorieux qui emporta le Tsar en 1917 à Moscou.  Cent ans après le Raspoutine de la gauche de la gauche Française espère en la renaissance d’un communisme version Mélenchonisée.

Ces candidats de gauche  Valls Montebourg Hamon Mélenchon ont tous sans le dire publiquement rendu hommage à François Hollande en reprenant la célèbre formule Hollandaise « Les emplois d’avenir, ça ne coûte rien, c’est l’Etat qui paye » seul ‘petit’ problème l’état c’est le contribuable.

François Fillon lui se donne une apparence de Docteur Diafoirus Thatcher prêt à pratiquer une saignée suivie d’un lavement dont la brutalité d’application risque de tuer le malade, mais déjà des aménagements sont prévus dans le traitement pourtant annoncé cohérent et invariable.

Marine Le Pen qui a quitté sa posture de chirurgien pour adopter celle plus suave de gentil médecin homéopathe,  nage entre trois positions, elle fait jeux égal avec Mélenchon sur ses propositions sociales, elle fait jeu égal avec Fillon sur ses propositions sociétales, et elle surfe agilement sur les mêmes vagues floues que  Valls pour le financement de tout cela.

Espérons que  Emmanuel Macron qui n’a pas encore de passé médical très ancien puisque tout jeune diplômé de médecine es politique, proposera aux Français un chemin apte à les intéresser, à les mobiliser, et convaincre que son analyse est juste et que la médecine qu’il propose pour le traitement est moderne, efficace et appropriée au diagnostic .

Messieurs Dames, les ‘électeurs’ et ‘malades’ sachez que c’est l’ordonnance qui sera choisie le 7 Mai qui sera votre traitement durant les cinq prochaines années.

arretons-davalerAttention certains traitements peuvent tuer plus rapidement que la maladie.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s