USAP : Le point à mi saison ………… Fin de rêve révélateur .

usapPeu importe le changement d’entraineur, ou la re motivation par un Président qui assure qu’il ne veut pas vendre le club, ce qui se conçoit aisément, il est invendable,   la reprise du championnat Pro D2 est symbolique de l’état des Arlequins Perpignanais.

Sur les 30 matchs a accomplir avant les éventuelles demi finales et finale qualificatives pour le Graal du Top 14, le résultat à la reprise, après le mi parcours de fin d’année,  est édifiant.  C’était le 16eme match qui se jouait à Mont de Marsan.   Résultat après cette défaite 21 à 10 sur le stade Guy Boniface, à l’issue d’un match ou les rouges et jaunes ont surtout brillé par leur indiscipline, le frêle et très utopique espoir que faisaient miroiter certains sur une possible remontée en top 14 est totalement effacé.

Sur les 16 matchs joués 9 défaites 1 nul et 6 victoires.  Un classement à la 11eme place sur 16 .. Avec un tel ‘palmarès’ continuer à prétendre qu’on vise la remontée, est soit de l’humour, soit du foutage de gueule.

Il semblerait que dans notre beau Roussillon, la « communication » à l’USAP ait pris exemple sur la « communication » en politique. Même discours de perspectives flamboyantes et glorieuses, et mêmes résultats pitoyables et ruineux.   Sans doute que les dirigeants sportifs et politiques ont un capacité hors du commun à faire rêver les électeurs et les supporters, qui leur permet de s’enrichir des rêves qu’ils promettent sans pour cela souffrir ni paraître responsables des résultats pitoyables et des échecs qui en toute fin sont la réalité de leur actions.

Dans les tribunes d’Aimé Giral, qui certains jours de match ressemblent à une assemblée d’élus venus au contact de leurs bons électeurs, vous pouvez constater la concomitance stratégique entre le club et la politique.  De belles perspectives, et de piètres résultats.  Mais on vous assure cela ira mieux demain   » Tot va bé »

Prenez exemple sur les élections. La droite départementale pourtant dans un contexte politique national qui lui est favorable, mais guidée par un flamboyant sénateur, va d’échec en échec,  Cantonales, Régionales, et bientôt Législatives, mais Cocorico «  Tot va bé »

La gauche qui dirige le département et qui promet en permanence son envol économique, se satisfait de réaliser des ronds points servant à l’implantation de supermarchés.  » Tot va bé »

Pareil pour  l’USAP qui de saison en saison annonce de brillants espoirs, puis essuie un classement qui plombe et ridiculise son discours théorique sur le rêve d’une hypothètique remontée en Top 14. Mais Cocorico « Tot va bé »

Dans ce département la Politique et l’ USAP c’est tout pareil.   Que des promesses !  Du moment que certains continuent à y croire, et que l’on ne veut pas chercher qui sont les vrais responsables des échecs, …. pourquoi changer ?

La saison prochaine l’Usap jouera encore bien sur,  ou bien sur encore, en Pro D2.   En soi ce n’est pas dramatique. Cela satisferait même les amoureux du ballon ovale si le spectacle fourni sur le terrain était de qualité, hélas le spectacle est du niveau des résultats.   Il est hélas à l’image d’un département qui joue lui aussi politiquement en Pro D2

Les Bourricots, souhaitent une bonne année au club, en espérant que sa direction sera plus assumée, que son staff pourtant reconfiguré bénéficiera des moyens équivalents a ceux que leur assurent l’estime et la confiance des supporters, et que le public qui se raréfie en tribune pourra retrouver les élans du passé qui le faisaient devenir le 16em joueur .

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s