2017 année du coup de torchon Politique, France et Département.

2017 un coup de torchon se prépare !

torchonC’est certainement la vitesse qui est la vrai révolution de la Politique partout dans le monde.  En France pays traditionnaliste par excellence sur le plan politique et très lent dans ses évolutions, nous étions habitués à ‘supporter’ (au propre et au figuré) les mêmes hommes, les mêmes têtes qui meublaient l’armoire du classement du personnel politique. La preuve on appelait même cela ‘Personnel’ c’est dire si leur carrière était longue d’autant que certains la poursuivent bien après l’âge légal de départ à la retraite.   Pour faire bonne mesure, ce ‘personnel’ cumulait allégrement plusieurs mandats, histoire d’assurer une base électorale stable, en plus d’avantageusement garnir leur bulletin de salaire, qui pour eux s’appelle ‘indemnités’.

Ce ronronnement léthargique dans lequel l’électeur n’est qu’ un pion dont une petite quantité appelée ‘marge centrale’ fait basculer alternativement la gouvernance un coup a droite, pour succéder a un gouvernement de gauche décevant, puis un coup à gauche pour remplacer un gouvernement de droite désolant. Ce petit jeu traditionnel à permis à un colossal nombre d’élus Ministres, Députés, Sénateurs de vivre confortablement derrière la carrière des 7 Présidents de la République. De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande qui se sont succédés a l’Elysée.

Au fil des Présidents, le régime qui était parlementaire s’est mué en régime Présidentiel. L’apogée de ce changement est le vote du changement constitutionnel ramenant les deux mandats Présidentiel et Législatif a la même durée : 5 ans.   Alors même que les Sénateurs dont l’immense majorité des Français s’accorde à dire qu’ils ne servent à rien, ou poliment à pas grand chose, ont  un mandat confortable (et inutile) de 6 ans.   Inutile de chercher une utilité concrète à un ou une sénateur (trice), c’est un emploi virtuel d’apparat et d’apparence.  Pour corser le tout, ils sont élus par des élus, c’est à dire dans un entre soi des plus malodorants, qui permet les pires embrouilles. Sur ce plan notre département des Pyrénées Orientales est également un exemple national, qui a donné le résultat qui nous représente aujourd’hui.

Qui sait aujourd’hui si nous sommes en Régime Parlementaire, ou Présidentiel ?

Cela dépend de l’autorité que peut avoir le Président sur son groupe parlementaire.  Celle de Hollande sur le groupe socialiste était notoirement insuffisante, cela à certainement causé sa perte.

Le parlement est un véritable ‘foutoir’ surpeuplé de 577 députés dont bon nombre sont strictement de simples figurants.  Notre département des Pyrénées Orientales est exemplaire en la matière, nous avons des députés figurants, dont l’inutilité tant au niveau législatif national que dans le dynamisme départemental, économie et création d’emplois se mesure en quelques embauches de caissières (a mi temps) dans le supermarché de leur commune.  Ils brillent néanmoins dans toutes les inaugurations et ‘pince fesses’ officiels afin d’être plein cadre sur la photo de la feuille du journal local dont le titre se prétend toujours Indépendant.

Le ‘Coup de torchon’ Présidentiel !

Cela va se constater dans la Présidentielle.  Voyez avec qu’elle Vitesse ont été recalés certains candidats lors des Primaires de la droite et du centre.  Sarkozy, complétement ratatiné, renvoyé à son vélo.  Juppé largué renvoyé à Bordeaux, Fillon sélectionné.  Cela va continuer avec la Primaire du PS qui va nous faire vivre de forts moments d’intense lessivage.

Hors Primaires,  s’ébrouent les chevaux hors écuries partisanes, c’est le cas de Marine Le Pen, incontestée au Front National, pas besoin de primaire pour elle, elle est naturellement candidate, et espère,comme son père être au second tour.   Jean Luc Mélenchon, lui a réussi à rassembler toutes les miettes de l’extrême gauche, les scories du Front de gauche, les restes du Parti Communiste, et les populistes de gauche, il en est le brillant leader par son brio oratoire qui déverse a longueur de discours des tonnes de démagogie a peine camouflées dans quelques maigrelettes affirmations de bon sens.  Mélenchon est le leader naturel de cette gauche.   Pui il y a aussi le phénomène Macron. Depuis qu’il a claqué la porte du gouvernement pour vivre sa vie politique seul, il a créé un mouvement ‘en marche’ et il recueille l’adhésion et la sympathie de Français qui veulent que ça bouge, que les têtes et les méthodes changent, sans pour cela faire exploser le modèle social dont la France s’est doté depuis le libération.  Bref réformer le ‘système’ changer les hommes, et briser les frontières partisanes gauche droite qui permettent a bon nombre d’élus incompétents de vivre tranquillement une carrière politique derrière ce positionnement factice.

Nous allons donc avoir une Présidentielle dont le seul suspens est de savoir qui affrontera Marine Le Pen au second tour.

François Fillon et Emmanuel Macron semblent être les deux seuls à pouvoir prétendre à ce deuxième et dernier tour.  Selon lequel de ces deux sera choisi, les Français sauront quel est le ‘programme’ qui leur sera infligé. Et ce choix se fait lors du 1er tour de la Présidentielle, soit Fillon et son programme, soit Macron et ses perspectives..

Si l’on prend en compte l’adhésion au programme annoncé pour la France, les propositions ‘radicales’ et ‘inamovibles’ de Fillon qui lui ont permis de séduire les deux tiers des 4 millions d’électeurs de droite des primaires, il est fort probable que ces mêmes mesures n’aient pas la même adhésion auprès des 40 autres millions d’électeurs. C’est la toute la difficulté à laquelle il doit faire face. Reculer sans en donner l’impression, mais tout en le faisant comprendre. (Oui,  c’est déjà très difficile à expliquer,  Alors pensez donc à faire ! )

Alors qui de Fillon ou de Macron sera choisi au 1er tour pour affronter Marine Le Pen ?   :  réponse au soir du 23 Avril

Puis au deuxième tour des Présidentielles le 7 Mai

Ensuite ‘Coup de torchon’ Législatives.

Ensuite nous aurons les Législatives. D’habitude la vague colorée du maillot du vainqueur de la Présidentielle remporte plus ou moins largement une majorité.  Notre département est caractéristique de ce mouvement par « vagues’.  Mais cette fois dans le contexte de déliquescence totale de la politique, et du discrédit général ou se trouvent tous les partis institutionnels, arborer une étiquette soit elle présidentielle ne sera pas une grande aide pour recueillir les suffrages.  Nous aurons donc une représentation parlementaire, à la fois trop nombreuse (577 députés) et très disparate. Quel que soit le Président élu,  Il est fort probable qu’une majorité lui sera très difficile à trouver.

Notre département actuellement représenté par 3 Socialistes et 1 Les Républicains, sera certainement touché par ce nouveau phénomène.  Est ce que cela donnera une représentation plus réelle, plus compétente, et plus concrète de la réalité politique et  sociale de notre département  ?   On ne peut y répondre facilement, si ce n’est de constater que la seule fois ou le département a vu ses composantes politiques le mieux représentées c’était en 1986, lorsque Mitterrand instaura, par pure tactique politicienne, la ‘Proportionnelle’ aux élections législatives. Cela eut pour effet d’élire dans les PO 66 un RPR Claude Barate, un UDF Jacques Farran, un Front National Pierre Sergent et une Socialiste Renée Soum.  C’était moins homogène,  il n’y avait pas l’effet trompeur d’une vague, mais les composantes politiques réelles du territoire étaient mieux représentées.

1986

En 2017 il n’y aura certes pas la ‘Proportionnelle‘ mais cela sera remplacé par la fragmentation et le discrédit des partis institutionnels, de leurs dirigeants et candidats.  Leur clientèle électorale ne croit plus en eux. Les dernières élections régionales et cantonales étaient déjà révélatrices sur ce sentiment.  A gauche ou à droite, les candidats qu’ils nous présenteront auront certainement tous l’air de revenants, très souvent cumulards, ou de vieilles images d’Epinal éventées par des carrières politiques à la fois longues et inefficaces.

Des ‘surprises’ risquent donc de ‘représenter’ notre département à l’assemblée nationale.

Un coup de torchon se prépare aux prochaines élections Présidentielles et Législatives.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s