Un attentat à l’ impudeur déjoué !

 

Définition d’ Impudeur : Manque de pudeur ,  ou de décence !

Attentat à l’impudeur ! . Comment qualifier autrement les faits de ce manque de décence ?  Le tribunal de Bobigny devant lequel comparaissait ce couple de Serbes, à lui préféré pudiquement parler de comportement «innommable».

attentatMais de quoi d’innommable s’agit il ?    Suite à l’attentat du 13 novembre à Paris, au cours duquel trois terroristes se font exploser aux abords du Stade de France, le couple Serbe, vend des écharpes sur place.  Ils profitent de l’ ‘aubaine‘ de l’attentat pour simuler des séquelles dues à ces explosions, dont ils auraient été victimes.    Un dossier en demande est rapidement constitué auprès du GFTI  (fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme et d’autres infractions)  . Ils produisent un certificat médical, ce qui en dit long sur le sérieux de certains certificats médicaux,  et prétendent souffrir de douleurs ORL et de séquelles d’ordre psychologique.   Tout ceci valant évidemment une indemnisation.  Certaines incohérences incitent le GFTI à confier le dossier pour enquête à la Police, laquelle, se rend compte rapidement , qu’à l’heure du dramatique attentat, le Monsieur Serbe et son épouse (enceinte) se trouvaient à quelques 20 kilomètres des lieux de l’explosion.  A cette distance la justification de séquelles auditives causées par la déflagration sont difficilement soutenables.  C’est donc placé en garde à vue que ce « Coquin de serbe » a tout d’abord vainement tenté de nier,  avant de devoir avouer l’évidence.

Devant le tribunal  de Bobigny ou ils comparaissaient, leur avocat, (commis d’office et payé par le généreux contribuable) à réussi à plaider malgré l’énormité de l’acte avoué.  Il n’a pas osé confirmer que ses clients, souffraient réellement de troubles psychologiques, qui seraient à l’origine de leur comportement délictueux, mais il a tout de même plaidé sur le thème misérabiliste:  « ce sont des gens tellement désemparés qu’ils ne se sont pas rendus compte de la portée de leur acte » il ajoutait même pour ‘victimiser’ un peu plus ses héroïques clients indélicats, qu’ils étaient eux mêmes victimes  » d’une accumulation de dettes et en situation de précarité » .  Il est à noter que cette plaidoirie de circonstance, n’a tout de même pas réussi à faire exploser de rire le tribunal.

Malgré cette brillante et fort imaginative plaidoirie, la justice semble avoir été elle aussi victime ORL de cet attentat à l’impudeur, et elle est resté sourde à ce plaidoyer,  en condamnant les ‘Coquins de serbes’ à un an de prison, dont 6 mois ferme.

a-burro-piaCoquin de sort !  dirait le capitaine Haddock , ce ne sont pas ces Coquins de Serbes qui vont truander le GFTI .. !

Les Bourricots s’étonnent tout de même que le tribunal de Bobigny n’ait pas assorti la peine qu’il inflige à ces deux indésirables ‘touristes’ Serbes, d’une expulsion immédiate du territoire  et de l’ interdiction d’y revenir.  Ne serait ce que pour garantir leur sécurité et les mettre à l’abri de la tentation  que pourrait leur produire un nouvel attentat possible.                                                        Nous avons suffisamment  de truands Made in France, pas la peine d’en importer d’ailleurs !

N’est ce pas Messieurs Balkany et Cahuzac

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s