Politique 66 pour les NULS … N° 2 du 19/01/2017

n-2Le 15 janvier paraissait le N° 1 de la chronique Politique en 66 pour les NULS.  Aujourd’hui ce deuxième numéro est dédié a la fabuleuse équipe des Socialistes du Département des Pyrénées Orientales, dont aux dires mêmes de leur Présidente et actuelle sous ministre de l’Handicap Ségolène Neuville, leur force réside toute entière dans la bêtise de la direction de la droite départementale (propos tenus après les cantonales 2015)

Aujourd’hui le département est représenté par 3 députés PS Jacques Cresta sur la 1er circonscription , Ségolène Neuville puis son suppléant Robert Olive sur le 3em circo, et Pierre Aylagas surnommé l’Ayatollah Ali Agace sur la 4eme circo.   Pierre Aylagas, pour plusieurs raisons, l’âge, le choix de mandat a abandonner, etc, a renoncé a briguer un autre mandat. Il a voulu néanmoins choisir celui qui postulera a sa place sur la 4eme circo, et à l’issue d’un référendum maison, style socialiste, qui a vu le nombre d’adhérents subitement exploser, notamment à la section d’Amélie les bains, c’est Alexandre Reynal qui aura la lourde tâche de postuler en lieu et place d’Ali Agace.

les-4-ps-66

crestaSur la 1ere circo aucun problème, le sortant qui malgré qu’il ait été piteusement sorti aux municipales de perpignan en 2014, sur un score pitoyable 4497 voix 11,87%  un des plus petits score du PS sur la ville de Perpignan, ne doute pas de sa réélection.  Il croit que depuis 2014 il a retrouvé la confiance des électeurs, et qu’il va conserver son écharpe.  Surtout ne  le contrariez pas sur ce rêve, cela lui donne des névralgies faciales.  Son mandat ne retiendra aucun fait marquant de sa part, si ce n’est une régularité de questions écrites au gouvernement dont l’inutilité disputait au risible. Ses opposants Daniel Mach UMP, il l’a déjà battu en triangulaire, seul Louis Aliot qui lorgne ensuite la Mairie de Perpignan lui donne des cauchemars.  Jacques Cresta était vice Président de la région Languedoc Roussillon jusqu’en 2015, il n’est plus aujourd’hui que simple conseiller régional d’Occitanie.  Un début de déchéance qui risque fort de se prolonger aux législatives.

sadournySur la 2eme circonscription c’est un ex UMP actuel Républicain qui a l’écharpe de député. Son ancienne concurrente socialiste qui le talonnait au second tour en 2012 Toussainte Calabrèse, a été recyclée conseillère départementale, c’est donc la trésorière du PS Marie Pierre Sadourny, elle aussi conseillère départementale qui est candidate. M.P Sadourny est une sorte d’auto-entrepreneur, puisqu’elle est salariée d’une émanation du conseil Départemental, l’ ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement) qui dépend en grande partie du Conseil départemental dont elle est élue.  Elle est le binôme du conseiller départemental leader du communisme des PO; Nicolas Garcia, sur le canton ‘Plaine d’ Illibéris’.  Sa présence sur la deuxième circo est simplement pour maintenir tant bien que mal, mais plutôt tristement, le drapeau à la rose dans une circonscription ou le vote Front National lui permet tous les espoirs.

neuvilleSur la 3eme circonscription, la sortante Ségolène Neuville, a laissé temporairement le fauteuil à son suppléant, Robert Olive lorsqu’elle est devenue secrétaire d’état à l’handicap, . Mais l’ancienne compagne de feu Christian Bourquin à pris soin de se faire élire entre temps Conseillère Départementale sur le canton emblématique du ‘Canigou’ histoire de conserver une implantation territoriale stratégique, et elle également à pris la présidence du PS des Pyrénées Orientales, histoire d’avoir les manettes en main. Elle est pour ces prochaines législatives parfaitement rassurée par le charisme de la frêle candidate que les Républicains lui opposent. Aurait elle eu à la choisir, elle n’aurait pas fait mieux.

Ségolène Neuville attend ce scrutin avec calme et sérénité, et elle pense déjà sérieusement mais discrètement au scrutin plus tard, celui de la Mairie de Perpignan en 2020.

reynalLa 4eme circonscription est l’Historique du PS. elle leur a toujours appartenu hormis entre 2007 et 2012 ou au détour d’une rébellion fomentée par Bourquin contre le candidat parachuté par Paris, Olivier Ferran, dans lequel il voyait un concurrent potentiel pour le leadership PS départemental. Jacqueline Irles a profité de cette aubaine pour faire un petit tour au parlement.  Le sortant Pierre Aylagas alias Ali Agace, arrête pour se consacrer à la Présidence de la Communauté de Communes Cote Vermeille Albères.  Il a tout de même pris soin de se choisir son successeur en la personne d’ Alexandre Reynal Vice Président du Conseil départemental et Maire d’Amélie les Bains, surnommé Alexandre l’Elégant.  Il est à la politique départementale ce que Julio Iglèsias est à la chanson.  Il chante mal mais il présente bien, et les vieux l’adorent.  Est ce que cela suffira pour en faire un député ?  Son seul danger c’est la rébellion de Robert Garrabé, qui croit encore depuis 10 ans que cette circonscription lui était promise.

n-2Le PS va essayer avec l’aide ‘involontaire’ mais habituelle de la direction départementale des Républicains de conserver deux des trois circonscriptions qu’ils détiennent la 3em et la 4em . Sur les autres ils sont sans aucune illusion.

Cela suffira t’il dans le grand chambardement qui se prépare ?

candidats-ps

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s