Un vrai ‘exemple’ pour la jeunesse !

exempleAlors que nombre d’étudiants ‘feignassent’ en fac ou dans des stages bidons dans lesquels, ils font semblant de peaufiner les maigres connaissances acquises dans leurs années d’études et de farniente,  il y a heureusement en France quelques jeunes exemplaires qui montrent un chemin d’avenir basé sur le travail et la compétence.  Il faut citer ces exemples aux ‘jeunes’ du monde entier pour qu’ils les influencent positivement.

Parmi ces jeunes exemplaires pour le Pays nous y trouvons une certaine Marie.  Elle a réussi a surmonter un parcours de vie difficile et semé d’embuches et de difficultés, par sa seule et énorme volonté et sa compétence indéniable. Une histoire exemplaire pour la jeunesse désoeuvrée Française.

Marie a 23 ans, a obtenu un bel emploi à temps plein et bien rémunéré auprès d’un élu Sénateur.  Contrat d’assistante parlementaire du 1/10/2005 au 31/12/2006 soit 14 mois pour 57084€ de salaire et 4078€ bruts mensuels.  Mais Marie est une battante, elle a 23 ans et la ‘gnacque’ .  Elle continue en parallèle ses études d’avocat. Elle sait que la vie est dure, et qu’il faut travailler dur pour préparer l’avenir.   Elle commence en plus, dés le 1er janvier 2006, un stage d’un an à l’école de formation du barreau, rémunéré 11035€ l’année.  Et pendant toute l’année 2006, elle se dédouble (sans hologramme) dans ses deux fonctions qu’elle assume totalement et en parallèle, avec une énergie extraordinaire et une volonté hors du commun. Pour un revenu total sur l’année 2006 de 59964€ bruts. soit 4997€ bruts mensuels qui lui permet une existence tout juste décente.

Marie sait qu’elle ne peut pas trop compter sur ses parents.  La mère n’a semble t’il jamais réellement travaillé, et le père est très pris dans les affaires, alors elle doit se débrouiller seule pour faire bouillir sa marmite et étudier a la fois pour un avenir qu’elle prévoit difficile.

Ayant l’esprit de famille chevillé au corps, Marie quittera sa fonction d’attachée au sénat non sans avoir auparavant recommandé son petit frère à son employeur pour lui succéder. Ce qui sera chose faite et actée avec son employeur.

Ce récit n’est pas tiré d’un roman de Balzac édité en livre de poche, c’est hélas une histoire réelle. Seul le nom de l’ héroïne vous manque, excusez on avait oublié de le citer. C’est Marie FILLON.   et le sénateur qui l’a embauché, ainsi qu’a son frère est le sénateur de la Sarthe du septembre 2005  jusqu’en  jui2007  un certain François FILLON

exempleVous voyez en expliquant ‘simplement’ les choses,   les Français comprennent mieux !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s