A Frondeur, Frondeur et demi !

A Frondeur ; Frondeur et demi !

frondeurC’est apparemment la seule réponse que trouvent à dire les quelques Socialistes du ‘club’ des ‘réformateurs’ qui viennent de se réunir à Paris pour adopter une position commune.

Ils mesurent aujourd’hui la jubilation qu’ont eu les ‘frondeurs’ de la gauche du PS qui ont soigneusement ‘pourri’ le mandat de Hollande et celle du groupe parlementaire socialiste. Les appeler eux aussi  ‘Frondeurs‘ ne leur convient pas, ils n’aiment pas ce vilain mot.  Eux ils font valoir une sorte de droit de retrait au titre d’objecteurs de conscience socialiste.  Benoît Hamon, ils ne supportent pas, ils ne veulent pas être mis dans le même sac que ce ‘faiseur de rêves irréalisables’ qui avec sa candidature va faire régresser le PS, qui n’en avait déjà pas besoin, et qui risque certainement de le faire exploser, si ce n’est déjà en cours.  La mèche n’est elle pas allumée avec ces objecteurs de conscience.  Leur explosion sera combinée entre le résultat du 1er tour de la Présidentielle, et le démarrage des législatives.  Il faut trouver le passage étroit pour essayer d’exister dans un monde politique Français qui va être totalement chamboulé.

Dans notre département des Pyrénées Orientales, le député socialiste sortant de la 1ere circonscription Jacques Cresta, s’est instantanément mis en position ‘stand bye’ annonçant tout de go qu’il ne ferait pas campagne pour Hamon, et qu’il pratiquait une sorte de ‘droit de retrait’ en forme de coïtus interruptus du socialisme, contre ce qu’est devenu sa version Benoît Hamon.    Il n’écarte pas la possibilité d’aller voir chez Macron, si celui ci veut bien de lui.    Ségolène Neuville, est forcément plus prudente, sa position de secrétaire d’état imposant cette retenue momentanée, mais elle s’est déjà élevée a Paris contre la chasse aux sorcières que souhaiterait pratiquer Hamon envers certains candidats socialistes pourtant déjà désignés. Elle est rentré dans le rang et a signé la lettre des socialistes d’Occitanie soutenant Benoît Hamon

Rassurons les, cette révolution électorale touche tous les partis, les Républicains eux aussi vivent un drame, accrochés qu’ils sont à celui qui devait les faire arriver confortablement et en nombre dans les fauteuils de députés à l’assemblée nationale.  Les candidats Républicains désignés pour les législatives sont totalement pétrifiés par la situation actuelle qui leur fait envisager les pires scénarios.   Hélas pour tous de droite comme de gauche, la ‘fatalité’ de la démagogie pour les uns, jointe aux informations obtenues par le volatile du Mercredi pour les autres,  ont fait totalement exploser la machine de droite et celle de gauche.

Parallèlement la machine de gauche s’est bloquée, a l’issue des représentations des deux épisodes du film de Hamon qui pareil a Spielberg a ‘vendu’ a ceux (et ils étaient plus nombreux) qui voulaient l’entendre un scénario démagogique d’avenir de type science fiction, ou tout est possible dans notre beau pays. Même d’être salarié sans travailler avec un revenu universel de base.  Puisque Hamon le dit,  c’est que c’est possible non ?

Etrangeté du moment c’est une sorte de Revenu Universel de Base (mais grand luxe celui la) qui est reproché à Pénélope et qui fait capoter Fillon.  Mais François Fillon a par chance été élu par la primaire et de ce fait il se place au dessus de son propre parti ‘Les Républicains’ et bien sur bien au dessus des frondeurs Républicains qui souhaiteraient le voir abandonner de piloter leur bateau a la dérive.

Les Présidentielles sont ‘toujours’ de grands moments en France, mais celle ci est particulièrement épicée.  C’est la mort programmée des anciens partis, et un avenir qui hésite entre Populisme et  Refondation générale.

Tristes fins de vies pour ces partis dits ‘de Gouvernement’

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s