L’énorme ‘gachis’ d’argent public . .. Contribuable ou CON-tribuable ?

contribuableC’est une sorte de rituel annuel, chaque année en ce début février la Cour des Comptes sort son rapport annuel ou elle débusque et dénonce les ‘dysfonctionnements’ ruineux d’organismes publics.

Il serait préférable que les contribuables ne lisent pas les journaux pendant quelques jours.  La cour des comptes vient de sortir son rapport annuel, et suite a la lecture, le risque contagieux d’aigreurs stomacales est très fort.  Comme chaque année, la Cour court désespérément mais ne rattrape jamais le responsable.  Cette année encore, et, cette année aussi,  la Cour de comptes énumère la longue, très longue, liste des dépenses inutiles de l’état, véritables absurdités de gestion qui provoquent des gouffres financiers dans lesquels sont aspirés, de quelques petites centaines de milliers d’€uros, à plus d’un milliard.  La lecture exhaustive de ce palmarès peut provoquer chez le contribuable ‘sensible’ auquel on demande des sacrifices, des crampes abdominales et des nausées pouvant entraîner les pires conséquences sur un corps électoral fragilisé.  A côté des sommes annoncées dans ce rapport annuel et très ressemblant quel que soit le gouvernement de droite ou de gauche, les sommes pourtant très coquettes révélées dans l’affaire Pénélope paraissent quasiment des pourboires.

CON-tribuable maintenant que tu viens d’acquitter ton premier tiers provisionnel, la lecture ‘prudente’ du rapport pourra malgré tout parfois te faire sourire. L’exemple de la douane est de ceux la !  Imaginez que pour lutter contre le trafic de drogue aux Antilles, les gabelous ont besoin de vedettes maritimes rapides qui soient capables de poursuivre les trafiquants. L’administration organise donc l’achat de deux vedettes super-rapides pour traquer les dealers aux Antilles. Une fois livrées ces deux vedettes super rapides s’avèrent finalement trop puissantes, donc inutilisables et inutilisées. Coût de l’opération 1,68 million.   C’est une mise en bouche, vous apprécierez la politique de soutien financier aux ‘buralistes’, et les dérives qui ‘plombent’ l’ordre des chirurgiens dentistes. Si vous voulez vraiment vous divertir, les ‘aventures financières’ des hôpitaux Corses sont dignes d’un film comique.

CON-tribuable, ne soyons pas bête en lisant le rapport, mais feuilletons le rapport sur les bêtes, et regardons le chapitre amusant du Zoo de Vincennes. Un exemple de gestion publique. Ce Zoo entièrement refait, flambant neuf annonce 12,5 millions d’€uros de recette annuelle pour quelques 20 millions de charges annuelles. La raison que donne la direction de ce décalage financier est le nombre de visiteurs en baisse. Comment ne pas le comprendre,  un bon gestionnaire se permettrait simplement d’en examiner les raisons avec peut être le prix du ticket d’entrée.  Il est a 22€ ce qui rend moins étonnant la désaffection du public, surtout lorsqu’en plus on apprend que pour ne pas ‘déranger’ les éléphants, les ours, et les tigres, ils ne sont pas visibles. Drôle de Zoo !

CON-tribuable, tant d’autres aventures dépensières sont racontées que nous réservons la plus grosse pour la fin.  L’ ECOTAXE .. cette Exotaxe avait été décidée sous Sarkozy et avait été votée quasi unanimement par l’ensemble des parlementaires. Chose vous en conviendrez excessivement rare pour être notée. Une armée de gueux Bretons, armés de tracteurs et de bérets rouges à fait reculer et abandonner sa mise en place, par le gouvernement Hollande qui arrivait aux affaires avec quelques manifestation spectaculaires.  L’abandon de l’Ecotaxe a eu plusieurs effets durables d’ordre écologique, de cohérence de la politique publique, etc , mais a eu un effet certain et financier, le coût du désengagement de l’état qui coûtera au contribuable près d’un milliard d’euros pour la seule partie indemnitaire.   Bien plus drôle, l’Ecotaxe risque très probablement de revenir dans l’actualité, mais cette fois régionalisée, plusieurs régions envisagent de la mettre en place, parmi lesquelles l’Alsace et l’Occitanie qui sont des régions frontalières ‘victimes’ d’un fort trafic de camions immatriculés à l’étranger.

Voila quelques chapitres du rapport de la cours des comptes Année 2016. D’année en année le fil rouge de la dépense inutile reste identique. Malgré la nomination d’un ministre de la simplification administrative, la France est un pays réputé pour son inefficacité administrative.  Il faut préciser quand même que l’actuel secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification administrative s’appelle Jean Vincent PLACE . Bien sûr vous comprenez aisément qu’avec lui la simplification c’est compliqué.

rapport-cour-des-comptes-2016CON-tribuable courage cela fait longtemps que la Cour rappelle chaque année ces errances administratives et financières aux gouvernements variés et successifs.

Les sages de la Cour des Comptes pointent également du doigt les traditionnelles prévisions économiques du gouvernement, qui sont toujours trop optimistes, ce qui entraîne, en conséquence, un déséquilibre budgétaire aboutissant à un creusement des déficits.

CON-tribuable bon courage, cette lecture est vraiment digne d’intérêt .

C’est intérêt de lecture est le seul que nous ne payons pas

Pour le Lire : https://www.ccomptes.fr/Accueil/Publications/Publications/Rapport-public-annuel-2016

Le gâchis incessant des finances publiques « vos impôts »

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s