PO.66 : La LIBERATION perd un ‘Compagnon’. Adieu André Salvat

salvatCe vendredi 10 février à Perpignan, André SALVAT quittait ce monde à l’âge de 96 ans.

André SALVAT était un des rares Français médaillé ‘compagnon de la Libération’ encore en vie.  Maintenant ils ne sont plus que treize.

Né en 1920 à Prades d’un père ‘grand invalide de guerre’ mutilé en 1914, et d’une mère épicière à Perpignan,  André intègre une école préparatoire militaire et s’engage dans l’armée en mai 1938.  La suite est un long récit d’actes courageux et historiques d’une vie entière dévouée à la défense de sa patrie.

En 1939, le sergent Salvat est en affectation au 24e Régiment d’Infanterie coloniale basé à Tripoli (Liban). En juin 1940, lors de l’armistice signée par Pétain, son général Mittelhauser dépose les armes face aux Allemands en Syrie, lui il refuse l’armistice et passe en Palestine, qui se trouve alors sous mandat britannique. Il participe alors à la première campagne de Libye contre les Italiens, au cours de laquelle il sera particulièrement actif et efficace.  Il sera de retour en Lybie comme chef de section de l’armée Française, à la seconde campagne de Libye et à la célèbre bataille de Bir-Hakeim où les troupes des Forces Françaises Libres du général Koenig affrontent les armées motorisées italiennes et allemandes du général Rommel. Toujours en 1942 et Lybie, il participe a la bataille d’El Alemein.  Promu Lieutenant en 1943, il participe a la campagne d’Italie ou il est encore remarqué pour son courage.  Puis en Août 1944, il débarque en Provence avec son unité et pourchasse l’occupant jusqu’à la Bataille d’Alsace en terminant la guerre en avril 1945 dans le massif de l’Authion, dans le sud des Alpes.

Après la guerre André Salvat poursuit sa carrière dans l’armée et il participe notamment à la guerre d’Indochine puis à celle d’Algérie appelée pudiquement ‘événements‘.

C’est finalement en 1973 qu’André Salvat prend sa retraite et se retire à Perpignan son Pays natal.

André Salvat fut un des 1038 distingués « Compagnons de la Libération » membre de l’ordre de la Libération, créé le 16 novembre 1940 par le Général de Gaulle en tant que « chef des Français libres ».  Après son ‘départ’ il n’en reste plus que treize, et cela tourne une page de l’histoire de France qu’il serait bon de rappeler en ces moments délicats pour le France, l’Europe et le Monde.

salvatMerci André Salvat. on espère que ton exemple de courage et ta rigueur morale serviront de repères pour les jeunes générations.

ADIEU  ANDRE …. Repose en Paix !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s