Décompte – 68 !

68-joursLe décompte avance inéluctablement . Les stratégies et postures deviennent claires.

Une ‘gauche’ en 3 morceaux.

1°) Le Marxisme façon Sud Américaine de Mélenchon Chavez.  Qui se donne une réelle apparence grâce a l’Hologramme politique, une invention sensée démonter la modernité du candidat et qui ne fait qu’en prouver l’immatérialité et l’irréalisme.

2°) Le Socialisme doctrinaire du PS, incapable a régler son idéologie du début du 20em siècle face aux réalités d’aujourd’hui.  Qui reprend avec Benoît Hamon, sa technique classique de la démagogie irréaliste appliquée, en nous promettant le ‘Revenu Universel’ après déjà nous avoir fait goûter la retraite a 60 ans, les 35 heurs et les nationalisations géantes sous Mitterrand.  On ne peut qu’être inquiets de cette gauche de prestidigitateurs qui cache ses errances sous le tapis de l’illusion sociale.

3°) Le ‘gauchisme’ de principe, qui s’habille de multiples façons.  Tantôt en vert pour se classer écologiste; Tantôt en gris pour jouer a l’anarchiste réformateurs; Tantôt en rouge pour être ‘Communiste’ comme papa, grand papa et Staline.  Ce ‘gauchisme’ est un magma de postures d’une myriade de particules politiques.

Une ‘droite’ en 2 morceaux

1°) La droite qui se dit ‘classique’ mais qui classiquement change de nom pour faire oublier ses errements, ses chefs calamiteux, ou des affaires obscures. elle est passé par l’ UNR, puis le RPR, puis l’UMP pour devenir dernièrement LR (les Républicains) . Le nom a certes changé mais la structure non.  Un parti caporaliste autour d’un chef indiscutable. Son problème aujourd’hui c’est que le Chef indiscutable est très très discuté, extérieurement et en interne, et envoie avec lui comme chauffeur le mini-bus LR dans le mur Présidentiel et le gouffre des législatives.  Mais un ‘chef’ c’est un ‘chef’,  alors mourons avec lui !

2°) La droite extrême.  Elle dénonce l’ utilisation du mot ‘extrême’ a son égard, et a certainement raison de le faire. Elle n’est plus extrême elle est ‘exceptionnelle’ dans l’art de représenter le refus de ce qu’elle est aussi. Le dernier exemple d’un Fillon ‘accusé’ d’employer facticement son épouse comme attachée parlementaire, est multiplié par 5 au groupe FN siégeant au parlement Européen. Peu importe, ce qui est a raison pourfendu à Paris semble leur être acquitté à Bruxelles.  Il faut dire que le FN ne représente pas une idéologie, mais sa formidable croissance passant de 15% de Papa Jean Marie aux 30% de Marine est due à sa capacité à réunir les électeurs qui sans l’aimer se servent du FN pour châtier les autres partis.

Et puis il y a le Nouveau !

En Marche,. Cela parait un nom naïf, mais il sonne bien a l’oreille des électeurs qui souhaitent autre chose que ce que leur proposent depuis des lustres et des lustres les deux ‘camps’ précédents.  Fatigués par plus de quarante ans de succession et d’alternances de droite et gauche au pouvoir, qui ont ruiné le Pays et discrédité la politique aux yeux des électeurs, bon nombre de citoyens trouvent dans En Marche une offre qui ouvre a la fois une voie nouvelle et qui ‘châtie’ également les partis politiques classiques en les faisant exploser, et en renvoyant leur caciques nationaux, régionaux, départementaux dans le gouffre de leur inutilité.   Emmanuel Macron a su symboliser cette ‘offre’ en rassemblant ceux qui de droite et de gauche pensent que la vérité et l’efficacité politique est a la fois hors du cadre classique et partisan, et hors des vieilles solutions tirées d’idéologies d’un autre siècle.

A 68 jours du scrutin, on en est la !

Un FILLON qui va à la Réunion chercher de la tranquillité et du réconfort, et qui n’y retrouve que le même rejet qu’en métropole.  Après 3 semaine de tohu bohu sur l’affaire ‘Pénélope’ et autres, avec en réponse un système de défense à la fois évolutif et inconséquent, Fillon semble définitivement réduit au noyau dur des fanatiques de sa primaire qui le ramèneront avec son parti au score le plus calamiteux de son histoire.  L’élimination dés le premier tour semble se confirmer de sondage en sondage, et même les bruissements organisés d’une ‘mise en examen’ possible prochainement ne le feront pas renoncer. Le missile Fillon est lancé, il est parti, il va s’échouer en mer, heureusement sa charge était désamorcée, et seul son parti explosera.

Une Marine qui surfe sur les beaux chiffres de sondages.  Elle pense possible une victoire dans l’hypothèse d’un délitement politique général.  Mais plus réaliste sa nièce qui pense déjà au coup d’après 2022, trouve dans Macon, qui sera vraisemblablement au deuxième tour face a Marine, « un homme de gauche, dans tout ce qu’il y a de plus terrifiant et excessif » .  C’est sans doute une façon discrète d’appeler les ‘Républicains’ déçus de l’élimination de Fillon au 1er tour de rallier le FN au second.

Un Hamon et un Mélenchon qui se disputent les mêmes doux rêveurs en multipliant leur démagogie attrape tout. L’un en imposant un soutien à son parti qui rechigne en coulisse, l’autre en modernisant son propos grâce à l’hologramme.

Voila ce qui se passe et se prépare en douce, loin des estrades et des postures théâtrales de nos acteurs politiques.

Bientôt dans 68 jours, le 23 avril la désignation des deux ‘nominés’ puis quinze jours après la soirée géante du cinéma Politique avec le choix du ou de la  Césarisé(e) pour 5 ans.

Ensuite n’oublions pas que les figurants qui paient les places de la séance de projection, pendant 5 ans, c’est NOUS !

Alors réfléchissons bien avant de voter

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s