Les élus FN et leurs ‘collaborateurs’ au parlement Européen.

collaborateurCertes la collaboratrice qui est actuellement sur les feux de l’actualité est l’épouse Britannique de François Fillon, l’ex premier ministre Français (toujours et encore) candidat à la Présidentielle.   Mais il ne faut pas oublier pour autant les aventures Bruxelloises des autres ‘collaborateurs‘ des 3 députés Européens Français membres du Front National.

Ce jeudi 16/02/2017, Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch et Mylène Troszczynski  viennent de voir refusée par la justice Européenne leur demande de suspendre les retenues sur leurs salaires, décidée par le Parlement Européen en raison d’emplois douteux d’assistants parlementaires. Le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas lieu de suspendre l’exécution des décisions attaquées dans l’attente des arrêts statuant sur les recours principaux introduits contre ces décisions et visant leur annulation.  Les 3 députés demandaient en effet également l’annulation pure et simple de ces recouvrements, mais les requêtes à cet effet seront tranchées ultérieurement.

Les 3 parlementaires FN auront donc des ‘retenues sur salaire’ !

Le ‘contentieux’ est estimé par le Parlement Européen à la somme de 652.564 €uros qui ont été indûment versés à trois collaborateurs des trois eurodéputés FN.  Dont pour le seul Jean-Marie Le Pen 320.000 €uros.   La décision du tribunal de ce jeudi permettra aux services financiers du parlement d’opérer les retenues sur leur salaires, a raison de prélèvements de 50% de l’indemnité parlementaire, 100% de l’indemnité de frais généraux et 50% des indemnités de séjour des trois députés, jusqu’à extinction de la dette.

Marine Le Pen Présidente du FN et candidate à la Présidence de la République Française, est également sous le coup d’une procédure de recouvrement par compensation d’une somme évaluée à 340.000 €uros.  Mais elle n’était pas concernée par les ordonnances rendues ce jeudi 16 février par la juridiction européenne.  Le parquet de Paris, a d’ailleurs été saisi par le Parlement européen, et a confié à des juges d’instruction l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs des assistants FN au Parlement européen. La justice Française ajoutera t’elle a ses recherches l’emploi de Louis Aliot, qui cumulait de juillet 2011 à mai 2014 (date de sa propre élection) l’emploi d’assistant local de Marine Le Pen rémunéré 5006€uros bruts, avec ses emplois  d’avocat et ses fonctions de Conseiller municipal Perpignanais et de Vice Président du FN.

Le rapport de l’OLAF, l’Office Européen de Lutte contre la Fraude, concernant le FN a été transmis à la justice française, qui a ouvert une information pour «abus de confiance, escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé». Mais il semblerait que pour l’électorat du FN, cet argent qui n’est certes pas allé dans la poche de Marine, mais dans celle du parti, rende à leurs yeux l’acte moins grave.  Ils ne portent pas l’ Europe dans leur cœur , mais ils ne détestent pas ses €uros

Contre le chômage chaque candidat ou parti à sa méthode.

L’actualité est cruellement risible.     Au moment ou tous les candidats aux Présidentielles affirment vouloir lutter efficacement contre le chômage, certains utilisent des méthodes assimilées a des ’emplois fictifs’ qui donnent certes des revenus, mais pas de travail, et d’autres candidats ne donnent pas le travail correspondant au salaire qui leur est versé.   Un troisième candidat proposant de carrément payer un salaire sans travail, un vrai ‘miracle’ appelé revenu universel.

Et pour qui se prépare t’on à voter au joli « Pays du chômage » ?

 La dernière enquête du Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences-Po, sur les intentions de vote d’un énorme échantillon de 16.000 électeurs Français en âge de voter donne :

Marine Le Pen 26% .  Emmanuel Macron 23% . François Fillon 18,5% .  Benoît Hamon 14% . Jean Luc Mélenchon 12%

il est urgent de définir politiquement une fois pour toutes les mots : Chômage ; salaire ; indemnités ; fictif ;

Par contre les mots : réel ,  réalité et réalisme ne peuvent pas être compris par les Parlementaires de tous bords.

Inutile d’insister.

Le chômage, le travail fictif , le travail décalé, ou le revenu sans même être parti travailler mais universel, sont  les thèmes essentiels de cette Présidentielle 2017 qui est sans doute tout autant dégoutante que déroutante.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s