Dans 60 jours résultats du 1er tour !

60-joursNous sommes à 60 petits jours du 23 Avril, date du 1er tour qualificatif pour la grande finale.

Tous les sondages, et toutes les ‘sensations’ donnent déjà largement une des deux places au FN de Marine Le Pen.   L’actualité se concentre donc sur « Qui sera le deuxième ».

Le ‘prix’ du ticket va se calculer aux alentours de 20 à 23% .  Et à ce niveau, il y a en comptant large que 3 ou 4 postulants possibles.

A gauche, Benoît Hamon qui vient d’être traité par Mélenchon de cocher du corbillard du PS, s’essouffle a vouloir rassembler toute la gauche, bien au delà du PS, alors même que le PS est lui même hyper fragmenté.  Il bataille avec Jean Luc Mélenchon lequel a réussi a rassembler la base communiste, malgré la propre direction du PC qui lui est majoritairement défavorable.  Ce qui démontre que le PC est lui aussi fragmenté.   Autre composante de gauche les Verts qui se sont réduits plus vite que la banquise sous l’effet du climat, mais qui représentent les quelques petites voix qu’il ne faut pas négliger quand on veut rassembler.  Tout ce fourbi  de rassemblement est surtout une préparation d’alliances d’appareils possibles pour préparer le 3eme tour des présidentielles, les législatives, afin d’éviter le naufrage intégral et d’alimenter les appareils des partis en recettes, et en élus.

Au ‘centre’ qui en la circonstance se définit comme ‘central’ plutôt que centriste, ni de gauche, ni de droite, ou pour certains unir à la fois les bonnes idées de gauche et les bonnes idées de droite.  On trouve Macron le nouveau en politique. Certains lui reprochent de ne jamais avoir été élu, c’est un avantage que lui reconnaissent bon nombre d’électeurs. D’autres lui reprochent de ne pas être issu d’un parti structuré, c’est encore un avantage que lui trouvent bon nombre d’électeurs.   Alors que jusqu’ici les électeurs qui voulaient voter contre le « système » UMPS, représenté par le PS et l’UMP (devenu les républicains), certains qui se laissaient aller pince sur le nez, à voter Marine Le Pen, voila que Macon leur donne une nouvelle  possibilité de faire littéralement  ‘exploser’ le système des partis, avec un candidat plus jeune, nouveau, n’ayant pas de passé en forme de passif.

A droite, c’est la galère du candidat qui domine un appareil du parti qui sent bien sans l’avouer que la catastrophe arrive, et qui essaie d’éviter le pire ce qui pour certains ne signifie plus ‘perdre’ la Présidentielle, mais qui est plutôt déjà maintenant d’éviter la déroute aux législatives.   A 60 jours du scrutin Présidentiel,  voyez vous beaucoup de candidats potentiels aux législatives, mouiller leur chemise derrière Fillon ? .  La discrétion leur semble la meilleure façon de ne pas coller au chewing gum qui a plombé des Présidentielles qu’ils pensaient pourtant gagnées d’avance, et le moins possible lier leur sort aux législatives avec celui du candidat a la Présidentielle.  Opération très difficile.

Après vous avez celle qui surfe sur l’ambiance délétère du moment, tout en y participant grandement.  La Marine ‘Française’ .  les sondages lui donnent entre 25 et 27% d’électeurs dés le 1er tour,  largement en tête.  Et cela sans même tenir compte du fameux vote caché, difficile à mesurer en sondage avec le FN.  Ce n’est pas un fait nouveau. Le FN est le premier pari de France en terme de résultats électoraux. 1er aux Européennes,  1er aux régionales,  la suite qu’il soit 1er aux Présidentielles n’est pas en soi une réelle surprise. C’est la conséquence qui s’est construite au fil des ans, de Partis politiques, plus soucieux de leur propre survie, que des intérêts du pays.  Le FN est devenu au fil des ans le Parti qui s’opposait a ceux qui géraient alternativement la France sans succès. C’était sa qualité majeure pour des électeurs qui votaient pour lui sans adhérer à ses idées.

La bataille du 1er tour se résume donc dans la question principale :  lequel aura la chance d’ affronter Marine au second tour,   et la question annexe : En rassemblant le plus pour préparer une France suffisamment rassemblée derrière lui pour un avenir commun, hors combats idéologiques, avec le seul but d’être efficace pour réformer profondément le Pays sans briser son tissu social.   Il faut avouer que c’est ce que nous ont déjà dit alternativement et sans succès,  Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande. C’est sans doute beaucoup à cause de cela que les Français ne croient plus aux programmes politiques, aux beaux discours, aux propositions utopistes et autres fadaises qu’ils entendent depuis déjà si longtemps.  Leur problème c’est de choisir un bon pilote, pour ce qui est du circuit qu’il empruntera, ils ne peuvent que lui faire confiance, tant les routes nationales et internationales sont encombrées et en travaux.  A lui de trouver le bon chemin.   Et pour ce genre de pilote, le profil de ceux qui ont déjà longuement conduit le char de l’état ne plaide pas pour eux.

Le choix au 1er tour est donc de qualifier celui qui pourra proposer au second tour, bien plus que d’être simplement contre Marine Le Pen.   Il devra pouvoir largement rassembler, et  proposer un avenir en commun, qui sans être programmable n’en est pas moins envisageable.  Fondé sur des réformes supportables, consenties et efficaces qui devraient permettre à la France de sortir rapidement de l’ornière sous peine de s’y engluer définitivement.

60-jours

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s