P.O 66: une économie moribonde.. L’inefficacité de ses intervenants.

cd-mortLes Bourricots remercient les très nombreux lecteurs, pour le ‘très vif’ intérêt qu’ils ont porté  à l’article du 20/02/2017 « Pourquoi le Tourisme est malade, quels sont les responsables », une facette du drame économique départemental.  Bon nombre d’entre vous avez réagi et nous avez envoyé des messages de constats personnels, et de suggestions intéressantes.

C’est l’ensemble de l’économie Départementale qui est totalement en berne.

Examinons aujourd’hui l’intervenant ‘politique’ départemental le « Conseil Départemental » ensuite viendront évidemment les autres structures complices de l’état économique départemental, CCI, Chambre des métiers, UMIH, et autres syndicats professionnels etc.

Le Conseil Départemental (ex général) s’est toujours prévalu de sa compétence économique.

Examinons les résultats sur les 20 dernières années de ce ‘parlement départemental’ . Il est d’une tristesse infinie. Il faut dire qu’il est très majoritairement composé, et surtout dirigé par des élus qui n’ont jamais géré la moindre entreprise, mais qui sont plains de convictions issues de leur activité professionnelle, majoritairement ‘fonctionnaires’ ou agents de la fonction publique.

borne-cg66Avez vous remarqué combien les centres commerciaux apprécient les ronds points pour s’y installer.  Cette dynamique exponentielle est très avantageusement favorisée, par un duo de choc de conseillers Départementaux qui ont tous deux fait leurs preuves sur ce concept  ‘rond point + centre commercial’.

Dans le Conseil Départemental 66 deux Vice Présidents qui président deux commissions sont à la manœuvre pour cela. Le Duo de ‘managers’ départementaux, que sont leurs excellences Jean Vila Maire Communiste de Cabestany et conseiller Départemental ayant le double titre de Vice Président de l’institution et celui de Président de la commission ‘Commerce Artisanat’ ,  (qui a récemment démissionné du Conseil départemental)  et son compère Socialiste René Olive également Vice Président du Conseil Départemental,  président de la commission ‘Routes et Transports’ excellent tous deux en la matière, et font preuve d’une entente et d’une cohésion remarquables.

René Olive fait les Ronds Points, et Jean Vila y adapte les centres commerciaux.

Leurs communes respectives elles mêmes sont exemplaires de cette remarquable efficacité qui a transféré en périphérie de commune et dans des centres commerciaux de ronds points,  l’intégralité du commerce du village au profit d’enseignes nationales et internationales.  Ces deux spécialistes estiment servir l’économie départementale et créer des emplois avec un tel concept.

Prenez par exemple THUIR et sa dernière création commerciale face au stade avec ses deux ronds points en 200 mètres.  Une fabuleuse réussite qui « assassine » littéralement le cœur de village pourtant jusqu’ici très actif.  Il ne faut pas trop s’aventurer dans le département pour voir ci ou la, des exemples identiques de ronds points commerciaux essaimés dans les villages.

Le rond point est devenu le giratoire ou la distribution fait des ronds.

Cette vision de l’économie qui favorise la distribution des grandes enseignes, outre une odeur sulfureuse que génèrent depuis fort longtemps les commissions d’agrément de dossiers d’implantations de commerces, ou certains avantages seraient dit-on concédés en échange d’un examen qualifié de ‘moderne’ et ‘indulgent’, de la demande, finit de scléroser la vie économique et sociale du département.

Les PO ne sont pas par hasard le 1er département de France en terme de M2 de centres commerciaux pour 1000 habitants et le 1er de France pour le chômage et le RSA. … Croyez vous au hasard ?

Voyez ci dessous le curriculum vitae politique de ces deux « brontosaures » dont l’efficacité à leurs postes  politiques respectifs n’a jamais été corroborée par l’état économique réel du département.

aaa_OLIVE-ReneMonsieur René Olive Parti Socialiste (ex enseignant) 78 ans .  Conseiller général depuis 1982 soit 34 ans de responsabilités départementales,  il est également maire de Thuir depuis 1989 soit 27 ans de responsabilités municipales, auxquelles il convient d’ajouter un séjour de 3 ans de 1998 à 2001 au Conseil Régional Languedoc Roussillon.

aaa_VILA-JeanMonsieur Jean Vila Parti Communiste (ex ajusteur, devenu permanent du PCF) 74 ans .  Maire de Cabestany depuis 1977 soit 39 ans,  Conseiller général depuis 1992, soit 24 ans de responsabilités départementales, Conseiller régional de 1986 à 1987,  Député de 1997 à 2002 ou il fut même chargé d’une mission temporaire auprès de la dame des 35 heures Martine Aubry.

Ces deux brontosaures de la vie politique départementale sont tous deux dans la majorité de ses instances politiques depuis fort longtemps, et donc responsables des politiques économiques qui y sont menées, de ses échecs et du marasme social, qu’ils se contentent de cautériser à force d’aides sociales distribuées et de RSA accordés, sans en combattre l’origine économique depuis pourtant si longtemps évidente.

Le bilan de leurs si longs mandats consécutifs est la situation catastrophique que l’on déplore aujourd’hui.

Comment éluder leurs responsabilités après un si long passage aux responsabilités départementales.

Industrie : Ce département n’est qu’un vide industriel d’où ne ressortent avec quelque bonheur, mais surtout une volonté et une énergie de leurs dirigeants que quelques pépites parmi lesquelles, Cémoi,  La confiserie du Tech, EAS industrie, Républic Technologie.

Agriculture : Le président de la commission agricole lui même préfère le commerce a l’agriculture (notre article) https://lebourricot.wordpress.com/2016/01/14/le-conseil-departemental-66-ne-croit-il-plus-a-la-viticulture/ .. La viticulture survit grâce à des caves particulières dynamiques, dont les exploitants privés portent à l’export leur productions. Le maraichage perd chaque année un peu plus de terrain, et l’arboriculture s’est concentrée sur quelques exploitants ayant acquis une taille nationale, ou quelques coopératives qui survivent grâce a des subventions aveugles.

Le Tourisme, dont le miroir se veut d’être porté par le Comité Départemental du Tourisme, excroissance du Conseil départemental qui a d’avantage défrayé la chronique par les remarques à son sujet faites par la Cour des comptes régionale que par ses succès de mise en valeur touristique du département.

Sur l’économie départementale le conseil général à fait la preuve depuis des lustres de sa totale inefficacité, que l’on se permet de mettre au passif de la totale incompétence des conseillers.

Le DUO MAGIQUE  composé de jean VILA,et de  René OLIVE nous démontre cela au quotidien.   Un fait des ronds points, l’autre les habille de centre commerciaux.  Ils appellent cela faire de l’économie. En réalité ils permettent à la grande distribution de vendre ICI des produits fabriques LA BAS , ventes dont les recettes partent le soir même aux sièges nationaux sans se réinvestir dans l’économie locale.  Comme c’est dans des ronds points on pourra toujours appeler cela ‘écolosocialistement’ de  » l’économie circulaire »

Décidément peu d’espoirs sont a attendre de ce zinzin départemental dont  l’incompétence de gestion rend son inutilité évidente.

Nous expliquerons dans les prochains articles qui seront édités les semaines à venir,  la vie, la composition des autres acteurs en responsabilité économique tels , la CCI . l’ UMIH ,  la Chambre des Métiers, le Chambre d’Agriculture, et autres acteurs valeureux de l’agonie départementale.  Vous y trouverez les noms des acteurs principaux, des anecdotes croustillantes sur les mœurs économiques des dirigeants qui les composent.  

Vous aurez ainsi une vue comparée de leur efficacité et de leur compétence.

A bientôt pour la suite de cette série diagnostic du mal.  Ensuite viendront d’elles même les propositions de traitement.

feue-2017

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “P.O 66: une économie moribonde.. L’inefficacité de ses intervenants.

  1. J’approuve.Vous oubliez les prouesses de deux autres grands décideurs.
    Au tourisme,j’ai nommé P.Aylagas,à la tête du tourisme départemental pendant plus de 15 ans,dont surtout et uniquement Argeles a bénéficié.
    A l’agriculture,arboriculture,maraîchage,viticulture,pêche,forêt,CAUE et tant d’autres secteurs l’incontournable P. ESTEVE dont chacun peut mesurer les résultats après 40 années de mandats.
    Cependant,les Zélus ne sont pas tout,les directeurs des différents services départementaux ont aussi leur charrette;quand les Zélus maintiennent à leur poste des gens qui n’ont aucun résultat à mettre sur la table,les torts sont partagés.
    Entre autres constats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s